La Banque de Russie dit « Niet ! » à Bitcoin – Une gouverneure vent debout contre l’investissement crypto

Bitcoin ne passera pas les frontières russes – La Banque centrale de Russie rejoint les rangs des gouvernements qui mènent une lutte acharnée contre Bitcoin et ses cadets. Il n’est pas question de laisser le champ libre à leur expansion dans un pays encore attaché à sa monnaie fiat.

Un conseil d’investissement anti-crypto

Alors qu’un membre de la Douma d’Etat a accusé la Banque centrale russe de manquer de perspicacité concernant Bitcoin et les cryptomonnaies, la gouverneure de l’institution, Elvira Nabiullina a tenu à clarifier son avis dans une interview datant du 21 juin. Selon cette dernière, la banque campe toujours sur ses positions hostiles aux cryptomonnaies.

Nabiullina classe ces dernières dans la catégorie des investissements à haut risque, comme le marché des changes. Elle a notamment souligné qu’« il est beaucoup plus facile de perdre sur le marché des changes que de gagner » et que les « actifs cryptos spéculatifs » sont encore plus risqués.

La gouverneure a ressorti la critique classique qui porte sur la volatilité des cryptomonnaies, affirmant que « les pertes peuvent être énormes ». Elle est même allée jusqu’à faire une exception en reconnaissant que :

« La Banque centrale ne donne jamais de conseil d’investissement, mais dans ce cas particulier, la banque ne les recommande absolument pas. »

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Le rouble numérique trouble Bitcoin

La gouverneure a également exprimé son désaccord concernant l’utilisation des cryptomonnaies comme moyens de paiement en Russie, traitant Bitcoin (BTC) et les altcoins de « fausses monnaies ». Ce discours sans ambiguïté, fermant les portes aux cryptomonnaies, contraste avec l’optimisme de Nabiullina concernant le projet de rouble numérique.

Elle avait d’ailleurs déclaré, en 2020, que cette monnaie numérique aiderait les entreprises en supprimant les intermédiaires financiers. Plus récemment, le président de la Commission des marchés financiers de la Douma, Anatoly Aksakov, a laissé entendre, lors d’une interview faite en mars 2021 par le média Russia Today, qu’un prototype de ce rouble numérique pourrait sortir d’ici la fin de l’année.

L’agence de presse Regnum avait communiqué, en mars dernuer, les mesures mises en place par le Rosfinmonitoring, le régulateur financier russe, qui visent à renforcer le contrôler des transactions Bitcoin/rouble. Les banques implantées dans le pays sont amenées à signaler les échanges d’une cryptomonnaie contre la monnaie nationale.

La politique de la Russie concernant les cryptomonnaies est similaire à celle de sa voisine, la Chine, dont des provinces ont commencé à faire la chasse aux mineurs. Les déclarations de la gouverneure de la Banque centrale russe ne donnent, pour le moment, aucun espoir quant à un dégel des relations de l’institution avec Bitcoin et les cryptomonnaies.

Les banques détestent Bitcoin ? Rien de bien étonnant. De votre côté, préparez l’avenir et commencez dès maintenant à accumuler du bitcoin et profitez-en pour soutenir le Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur une plateforme de référence

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour