TON : la blockchain de Telegram se dévoile peu à peu

Trading du CoinTrading du Coin

Alors même qu’on apprenait récemment que Telegram avait déployé un testnet fonctionnel pour sa blockchain TON, il devient de plus en plus difficile de conserver un secret absolu autour du projet, dont le lancement n’a jamais semblé aussi imminent.  Plus précisément, c’est via les premières dApps (application décentralisée) qui seront lancées sur le réseau que l’on en apprend un peu plus sur le sujet.

Button Wallet, une des toutes premières dApps ?

C’est par un tweet, assorti d’un long billet technique sur Medium que l’équipe de Button Wallet (une solution d’échanges de crypto via Telegram) a fait un retour sur ses premières expérimentations sur ce qui a vocation à devenir la blockchain TON.

En un mot comme en cent, l’équipe de Button Wallet semble emballée : « les développeurs de Telegram sont vraiment bons » selon Nick Kozlov, Directeur technique de la start-up. Pour autant, les premiers utilisateurs de la blockchain ne sous-estiment pas les progrès restants à réaliser :

« Pour le moment, l’expérience de développement est un peu difficile et peu conviviale. Le client Lite est écrit en C++ et semble parfaitement stable et conforme. L’équipe de TON est vraiment douée pour écrire du code. » Équipe de Button Wallet

Une architecture interne riche et complexe

Le billet des développeurs, particulièrement technique, permet malgré tout d’en apprendre un peu plus sur l’architecture interne de la blockchain TON, tant d’un point de vue technique que de gouvernance.

Le sharding pour la scalabilité

Ainsi, il apparaît que TON a l’intention d’utiliser le sharding (une méthode de dispersion de la data) pour mettre à l’échelle les transactions entre utilisateurs.

TON disposera d’une masterchain et de shardchains. Chaque shardchains constitue une blockchain à part entière, configurée pour communiquer avec une autres shardchains. Les shardchains sont en mesure de communiquer entre elles à l’aide du système Hypercube. TON dispose par ailleurs d’une machine virtuelle qui peut manipuler les datas entre les shardchains. Toutes les datas de TON se conçoivent sous forme de cellules reliées entre elles.

Les 4 rôles de la gouvernance

S’agissant de la répartition des rôles, quatre fonctions coexisteront au sein du Telegram Open Network :

  1. Validators,
  2. collators,
  3. nominators,
  4. fisherman.

Ce dernier intitulé recouvre une fonction centrale et très spécifique à TON : « harponner » les transactions invalides contenues dans des blocs acceptés par les validators. Au travers d’un système de votes et de quorum, cette approche est censée garantir un comportement vertueux, les acteurs efficaces étant récompensés et les validators incités à ne valider que des transactions conformes.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar