UNICEF collecte des Ethereum

L’UNICEF soutient six startups blockchain via son Fonds de l’Innovation

Trading du CoinTrading du Coin

Rien ne bloquera l’organisme onusien – L’UNICEF poursuit ses programmes d’investigation et d’expérimentation en lien avec la technologie blockchain. Rappelez-vous, nous avions déjà assisté au lancement d’initiatives nationales franco-françaises, par exemple avec l’opération Game Chaingers ou le lancement récent d’une campagne de crypto-dons. Cette fois, la portée et le message sont encore supérieurs, puisque c’est le Fonds de l’Innovation de l’organisme qui est à la manœuvre.

Un pari sur l’avenir

C’est lundi que l’organisation a annoncé officiellement dans une note avoir sélectionné six startups aux projets divers touchant à la blockchain, les heureux gagnants se voyant gratifiés d’une enveloppe globale de 100 000$ à se partager.

Via son Fonds de l’Innovation, l’UNICEF cherche donc à contribuer au progrès technologique que la blockchain serait censée pouvoir apporter.

Les startups victorieuses devront à priori délivrer chacune un produit fini d’ici un an, selon les termes détaillés par l’organisation.

Des lauréats aux horizons divers

Les six startups choisies par l’organisme onusien cherchent à œuvrer dans des secteurs multiples, même s’ils s’entrecroisent parfois. Ainsi, on note parmi les lauréats des projets touchant aussi bien à la gouvernance et au monitoring des villes intelligentes, la gestion et la certification de dossiers médicaux et d’ordonnances dans les pays en voie de développement ou encore des solutions de suivi de supply chain de médicaments ou de vaccins.

Tester, puis aviser

Cette nouvelle poussée de fièvre blockchain s’inscrit assez classiquement dans l’idéal recherché d’optimiser les diverses structures organisationnelles existantes par l’implémentation de smart-contracts, ou encore la création de modèles décisionnels plus décentralisés ou tout du moins distribués.

L’avenir nous dira ce qu’il adviendra des espoirs fondés par l’UNICEF, et si le pari aura finalement été gagnant… Ou bien si, comme certains économistes aux prédictions à la justesse fluctuante, l’organisme en arrivera à la conclusion malheureuse que “la blockchain n’est en définitive rien de plus qu’un fichier Excel glorifié”.

PARTAGER
Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

5 Commentaires

  1. et dire que mon don financier va finir dans une startup lambda où des gugus vont se tripoter le trognon pour pondre une énième blockchain bidon don tout le monde n’en n’aura rien à foutre puis ils partiront certainement en exit scam avec 100000€ au lieu d’être consacrée à l’amélioration et à la promotion de la condition des enfants comme initialement j’ai pensé en faisant mon don que l’UNICEF donnera aux enfants des stylos, vêtements, papier, cours, nourriture et bah non rien de tout ça !!! UNICEF c’est scandaleux!!! De qui se fout on ?!

    • Salut Rom1,

      Le programme de crypto dons de l’UNICEF France n’est à priori pas en lien direct avec le financement du fonds de l’innovation de l’UNICEF global, même si ça peut paraître un peu contre-intuitif.

      Tu pourras d’ailleurs noter qu’à l’heure actuelle, les fonds qui ont été donnés en crypto sont toujours sur les adresses des Wallets de l’UNICEF France et n’ont pas été retirés ou convertis, semble-t-il.

      Si tu as des questions plus précises, n’hésite pas à les poser directement à l’UNICEF France, même s’ils ne sont pas les mêmes qui décident des orientations globales et mondiales de l’organisation tout entière.

      Bonne journée,

      A+

    • Salut “…”

      Permets-moi de te prendre par la main pour ce coup-ci, c’est cadeau promis :
      http://bfy.tw/LKli

      Tu constateras donc en utilisant ton ami Google puis ton aussi bon ami Wikipédia que “franco-français” est une expression tout ce qu’elle a de plus banale et correcte, usitée au moins depuis la fin du XXe, mais avec des usages repérés auparavant. Et devine quoi, elle signifie “qui ne concerne que la France et les français”, ce qui correspond au contexte dans lequel je l’ai utilisée.

      Ça m’aura donc pris trois bonnes minutes pour le vérifier, tu m’avais mis le doute ! 🙂
      Du “grand journalisme”, j’avoue tout.

      Merci encore pour ton intervention précieuse et appréciée, et bonnes fêtes de fin d’année à toi, A+

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici