UNICEF mining

UNICEF : ouverture d’une campagne de crypto-dons

Trading du CoinTrading du Coin

Parce qu’il y a parfois un juste milieu entre HODLer devant l’éternel et spéculer compulsivement – L’UNICEF annonce commencer à accepter les cryptomonnaies dans le cadre d’une nouvelle campagne de dons, à partir du mercredi 19 septembre. Bitcoin et 8 autres altcoins sont supportés, auxquels se rajoutent les tokens ERC-20 dans leur ensemble. Si vous êtes mineur philantrophique, vous pouvez également reverser momentanément vos gains à l’UNICEF. Vous pouvez donc littéralement donner de tout et selon votre modalité favorite, en cliquant juste ici. Alors, on attend quoi pour mettre l’adoption en pratique ?

UNICEF_Mining-cryptoUne suite logique après des campagnes précédentes

YELLINGAlors que l’UNICEF avait déjà tracé la route des cryptodons avec deux opérations dans le courant de l’année, voilà donc que l’organisation remet ça. Pour rappel, elle avait déjà permis aux mineurs d’ETH de reverser leurs gains pour des actions humanitaires à destination des enfants syriens dans le cadre de l’opération limitée Game Chaingers. L’UNICEF avait ensuite proposé à tous de se connecter sur une page Internet permettant d’allouer une partie des ressources de son ordinateur à un script de minage d’ETH à son profit, la fameuse Hope Page. Aujourd’hui, c’est donc dans la continuité de ces actions crypto-caritatives que l’UNICEF ouvre sa nouvelle campagne. Le but serait qu’elle devienne à terme pérenne et sans limite de temps, en fonction de l’accueil qui sera réservé à cette nouvelle initiative par la cryptosphère francophone.

Donner directement ou miner, le luxe du choix

Les cryptomonnaies suivantes sont donc disponibles pour que vous puissez faire votre don : Bitcoin, Ethereum, Litecoin, Ripple, Bitcoin Cash, Dash, Monero, EOS et Stellar. À ces cryptos déjà nombreuses viennent s’ajouter également les tokens ERC-20 reposant sur la blockchain Ethereum dans leur ensemble, que vous pouvez verser si vous choisissez de réaliser un don en ETH.

C’est votre moment, prenez votre temps, mesdames et messieurs, faîtes vos jeux !

Et comme je vous l’ai dit en début d’article, si vous vous sentez pousser des ailes et souhaitez profiter de la diminution de difficulté sur certaines chaînes actuellement, n’hésitez pas non plus, vous pouvez verser directement vos gains issus du minage sur les portefeuilles dédiés de l’organisme onusien.

Oui, on peut donner des tokens crypto sans que ce soit pour financer un ICO scammy

Parce que je ferai moins bien le travail que les principaux intéressés, je vous invite à consulter la page de présentation des actions menées par l’organisme onusien directement. Contentons-nous de souligner que pour une fois, vos cryptos ne serviront pas à financer le train de vie d’un promoteur d’ICO louche qui vous promet les mêmes actions que l’UNICEF à destination des enfants défavorisés mais n’en mènera probablement jamais aucune.
Non non, ne suivez pas mon regard vers le Ronaldinho Soccer Coin. Si encore il était le seul, n’est-ce pas ?

Sacré Ronnie, sacré Ronnie…

Quoi qu’il en soit, pour le coup, vous ne repartirez pas avec un token ERC-20 au nom clinquant, les petites mains de l’UNICEF ayant préféré éviter la solution de facilité et n’ayant pas émis de SaveTheChildrenCoin, grand bien leur fasse. Allez savoir, peut-être le fait qu’ils préfèrent délivrer un service effectif que simplement refaire leur trésorerie à vos dépends.

Le crypto-don se répand mais cherche encore un processeur de paiement

Pour autant, quelques petits nuages persistent (pour le moment) dans le ciel bleu des philanthropes crypto-afficionados. En donnant sous cette forme, pour le moment, ni reçu ni réduction fiscale propre aux dons aux associations. Pour deux raisons : d’abord parce que la loi ne le permet pas actuellement, mais aussi parce que du fait des frais appliqués par les principales plateformes de processeurs sont pour le moins prohibitifs.
L’organisme est donc en recherche d’une solution pérenne qui permettrait de formaliser plus clairement sa campagne de dons. Également, à terme, l’objectif est de rendre l’opération la plus naturelle et pratique possible pour vous comme pour eux.

ICO HODLer

Dans l’attente, vous pouvez arrêter de faire vos “Picsous” cinq minutes, dégainer vos wallets, (re)brancher vos mineurs, et aller faire vos dons ici. Une bonne action entre deux stop loss, ça n’a jamais fait de mal, au contraire.

Sources : unicef lien 1, lien 2, lien 3 & lien 4 || Images from Shutterstock & Giphy

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

Poster un Commentaire

avatar