Comment investir dans la blockchain ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Le secteur industriel dit “de la blockchain” a bénéficié d’une belle promotion de la part des médias généralistes ces dernières années, au détriment des cryptomonnaies. Plusieurs entreprises y voient une disruption majeure, et s’empressent de créer des sections de recherche et développement dédiées.

Du point de vue de l’investisseur, “la blockchain” est la promesse de rendements faramineux. Mais de quelle blockchain parle-t-on au juste ? Comment investir dans ce secteur ?

La blockchain ou les blockchains ?

L’expression “la blockchain” nous vient d’une époque – pas si lointaine – où la seule qui existait était celle de Bitcoin. Désormais, il y a plusieurs milliers de cryptomonnaies et de blockchains différentes. Certaines plateformes décentralisées n’utilisent plus cette structure de données. Par exemple, c’est le cas d’IOTA ou d’Avalanche, qui fonctionnent avec un système de graphe orienté acyclique.

La blockchain est donc un terme générique et imprécis. Il englobe toutes les technologies de registres distribués au sens large. Elles peuvent être décentralisées sur tous les plans, comme Bitcoin ou Ethereum. Mais ce sont aussi des plateformes développées par de grandes entreprises, et même des États.

Lorsqu’on parle d’investir dans la blockchain, cela signifie généralement que l’on souhaite placer de l’argent dans l’un des nombreux projets émergents de cet écosystème… En espérant toucher le gros lot.

Investir dans les technologies blockchain, est-ce encore possible ?

La réponse est bien sûr oui ! Cependant, il faut bien comprendre que l’année 2017 a connu une explosion cambrienne des blockchains. Le marché est désormais saturé de projets sans valeur, ou de pâles copies de projets existants.

L’investisseur en herbe doit alors avoir à l’esprit que dénicher la dernière pépite technologique nécessite des connaissances poussées. Il faut bien comprendre les technologies existantes et leurs limitations.

De même, il faut avoir à l’esprit que les plus brillants cerveaux de l’informatique et des systèmes distribués ont déjà plus ou moins tous lancé leur propre projet. Confier des millions de dollars à une équipe de développement inconnue est un pari risqué.

Outre les pré-requis techniques, il faut également avoir une bonne vision du marché des cryptoactifs. L’investisseur devra chercher un projet qui a le potentiel d’agréger une solide communauté.

Il s’agit bien sûr des futurs utilisateurs, mais aussi des traders. En effet, la liquidité est un facteur très important. Posséder un actif qui a réalisé une belle croissance, mais sans pouvoir prendre ses bénéfices à cause d’un marché illiquide est une expérience très frustrante.

Les différents moyens d’investir dans le secteur blockchain

Selon votre profil d’investisseur et vos moyens financiers, il existe différentes façons d’investir dans ce secteur.

Le plus simple est bien évidemment de se rendre sur une plateforme de change. Ensuite, il suffit d’acheter le token du projet que vous trouvez prometteur. Comme vous le savez sans doute déjà, un token est un actif financier, numérique et décentralisé, conférant des droits à son détenteur. Il peut s’agir de droits de vote, voire de parts de l’entreprise émettrice.

Le gros avantage des tokens par rapport au titres financiers traditionnels est leur grande liquidité. Il est possible de les acheter ou de les vendre sur les marchés en quelques clics.

Par exemple, mettons que vous avez envie d’investir sur un projet blockchain dédié aux échanges décentralisés (DEX). Vous avez porté votre choix sur le protocole 0x. Il vous suffit alors de placer un ordre d’achat à un niveau que vous trouvez intéressant. Une fois que vous êtes en possession de vos tokens, vous pourriez souhaiter réaliser une plus-value, par exemple au prochain niveau de résistance du cours. Il vous suffit alors de placer votre take profit à ce niveau, et le tour est joué. Lorsque le cours du ZRX atteindra le prix désiré, votre trade sera exécuté et vous empocherez votre plus-value.

Les investisseurs les plus avisés peuvent passer par les fameuses ICO. Ce sont des levées de fonds en cryptomonnaie, organisées par les porteurs des projets.

Les Initial Coin Offerings – ICO, STO, IEO

Généralement, ces rondes d’investissement ont lieu avant la livraison du produit fini : elles sont donc risquées. Mais ce risque a bien sûr une récompense proportionnelle ! Les tokens achetés par ce biais le seront au prix plancher fixé par l’équipe de développement. Ainsi, vous obtiendrez vos tokens à un prix avantageux par rapport au investisseurs qui l’achèteront sur une plateforme de change – dans la mesure où le projet est viable, bien sûr.

Il y a désormais d’autres variantes des ICO :

  • Les STO (Securities Token Offerings) concernent les ventes de tokens assimilables (au regard de la loi) à des titres financiers. Certaines sont réservées aux investisseurs professionnels, d’autres ouverts à tous les publics.
  • Les IEO (Initial Exchange Offerings) sont des levées de fonds organisées par une plateforme de change. Outre le processus d’achat simplifié, les investisseurs bénéficient du travail de due diligence effectué par les équipes de la plateforme qui sont chargées de sélectionner les entreprises dont le token sera listé. Le crédit accordé par la plateforme est généralement gage de sérieux pour le projet sélectionné.

Il y a toujours de nombreuses ICO organisées chaque jour dans l’industrie blockchain. Certains projets sont des arnaques totales, et d’autres sont des pépites pouvant rapporter gros. Il faut passer beaucoup de temps à éplucher les sous-jacents techniques d’un projet, le profil de ses porteurs, son potentiel de croissance, et l’état de son marché avant de prendre une décision.

Choisir son token

Une forme de présélection est de regarder si des investisseurs professionnels comme des venture capitalists ont déjà misé dans le projet qui vous intéresse. C’est généralement gage de sérieux. Vous verrez rarement des business angels risquer leurs billes dans des entreprises inexistantes ou des infrastructures sans valeur (même si cela peut toujours arriver bien sûr).

Les mécanismes de vente de tokens sont très variés. Certaines ventes se déroulent sur plusieurs rondes, d’autre sont effectuées en une seule fois. Certaines seront avantageuses pour les gros investisseurs, et d’autres privilégieront les petits porteurs. La plupart requièrent de souscrire à un processus de connaissance client (KYC) pour être conforme à la loi.

Investir dans des fonds dédiés au secteur blockchain

Un moyen d’investir dans les blockchains sans prise de tête est de passer par un fonds d’investissement spécialisé. La plupart du temps, il faudra bien sûr disposer de suffisamment d’argent : les tickets d’entrée sont souvent élevés.

Mais il existe des fonds crypto indépendants permettant même au petits porteurs de miser dans un panel de projets sélectionnés par les gérants. Par exemple, Iconomi propose une multitude de fonds dédiés à l’industrie crypto / blockchain.

Investir via une plateforme de financement participatif en crypto

Il existe aussi des plateformes permettant au porteurs de projets blockchain / crypto de lancer leur financement participatif. Les investisseurs disposent alors de tokens prouvant qu’ils ont participé au financement du projet. Ces tokens pourront leur donner un bénéfice à la revente, ou même des dividendes avec certaines STO.

Du côté des plateformes françaises, vous pouvez jeter un coup d’œil à French-ICO.

Conclusion

“Investir dans les registres distribués et les cryptoactifs” eût donc été un titre plus précis que “investir dans la blockchain”. Mais vous avez compris le principe : derrière ce mot-valise se cache une multitude de technologies, de réseau, de projets ou de plateformes décentralisées.

Le moyen le plus simple de se lancer dans l’investissement crypto est certainement de commencer par acheter du bitcoin, la première blockchain de l’histoire. Une fois que vous serez familier avec son fonctionnement, pourquoi ne pas mettre un peu d’argent en ether et découvrir les immenses possibilités qu’offre Ethereum, avec de petites sommes ?

C’est à l’orée de ces expériences, et avec une bonne connaissance théorique des protocoles distribués, que vous serez capable de repérer les projets innovants et potentiellement rémunérateurs.

Mais attention : ce secteur technologique nouveau n’est pas sans risque.

Si vous souhaitez placer de l’argent en bon père de famille, préférez des actifs éprouvés comme les métaux précieux ! L’investissement crypto est réservé à un public averti ayant une aversion au risque et à la variance faible. Si vous faites partie de cette catégorie, alors vous vous amuserez et apprendrez beaucoup !

Morgan Phuc

Auteur

Co-fondateur de BitConseil et du Journal du Coin

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER