Liquid-Blockstream

Vers un stablecoin du yen japonais sur le réseau Liquid de Bitcoin ?

Trading du CoinTrading du Coin

L’immense majorité des stablecoins, notamment les nombreux adossés au dollar américain, sont des tokens du réseau Ethereum (ETH). Mais grâce à Liquid, le réseau Bitcoin (BTC) aura également le potentiel fonctionnel pour servir de base à des stablecoins, et l’un des premiers annoncés sera adossé au yen japonais.

Qu’est-ce que Liquid ?

Avant de rentrer dans le détail de cette nouvelle, rappelons que le Liquid Network est une « sidechain » (une blockchain dite latérale ou parallèle) de la blockchain de Bitcoin.

Développé par l’équipe de Blockstream, société également connue pour son travail sur le Lightning Network, le réseau Liquid partage avec projet l’objectif de fluidifier les transactions en soulageant la blockchain principale de Bitcoin.

Son fonctionnement est cependant bien différent du réseau Lightning. Liquid à ses propres “bitcoins parallèles”, appelés L-BTC (ou Liquid Bitcoin), ce qui permet l’apport de fonctionnalités supplémentaires, notamment la possibilité de tokeniser des actifs et de la monnaie fiduciaire, comme c’est le cas ici.

Chaque L-BTC correspond à autant de BTC ancrés/gelés sur la blockchain principale de Bitcoin (dans un ratio 1:1), ce qui limite les opérations sur le réseau principal en les effectuant sur la sidechain Liquid à la place.

On dit également que Liquid est une « sidechain fédérée », car son réseau exige la confiance d’un ensemble de membres pour garantir sa sécurité. Si vous voulez en savoir plus sur le Liquid Network, consultez notre article d’analyse complet ici.

Premier cas d’utilisation des L-BTC pour un stablecoin en yen

C’est la société japonaise Crypto Garagefiliale de Digital Garage– qui a annoncé, par un communiqué, le lancement de son « SETTLENET » qui vise à améliorer le développement d’applications sur le Liquid Network.

Ce premier projet autorisé et respectant la nouvelle réglementation dite « Sandbox » du Japon permettra aux crypto-exchanges participants d’émettre un stablecoin adossé au yen japonais (JPY-Token) sur le réseau Liquid et de permettre son trading en paire avec le L-BTC.

Ces échanges entre yens tokenisés et L-BTC seront assurés simultanément grâce aux « atomic swap », qui sont des échanges directs de wallet à wallet, réduisant le risque de contrepartie, les exchanges ne servant que pour la mise en relation. Les transactions sont ainsi OTC (Over-The-Counter), c’est-à-dire de gré à gré.

Fonctionnement et interconnexions entre SETTLENET/Liquid/le réseau principal Bitcoin – Source : communiqué de Crypto Garage

Blockstream s’est bien sûr félicité de cette première utilisation concrète du réseau Liquid et de son partenariat (Joint Venture) avec Digital Garage.

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici