Bitcoin-BTC

Deux blocs minés en même temps sur Bitcoin, avec une difficulté au plus haut

Trading du CoinTrading du Coin
4.3
(66)

Ce 27 janvier a eu lieu un événement assez rare sur la blockchain de Bitcoin (BTC) : un “stale block“. Ce type de phénomène exceptionnel peut se produire de façon totalement fortuite. Mais il peut également cacher une volonté de double dépense par un mauvais acteur, même si nous verrons qu’il y a très peu de chance que ce soit le cas ici.

Les “stale block” : des voies sans issue sur une blockchain

C’est BitMEX Research, l’équipe de recherche et développement du crypto-exchange BitMEX, qui a signalé l’anomalie par un tweet aujourd’hui.

À la hauteur du bloc 614 732 de la blockchain Bitcoin, un stale block a été produit. Cet événement, qu’on pourrait traduire par “phénomène de bloc caduc” ou littéralement “bloc périmé” se produit lorsque deux mineurs concurrents valident un bloc au même moment, à la même hauteur de bloc.

Alors qu’un des deux blocs est définitivement intégré dans la suite de blocs, l’autre bloc – bien que techniquement validene voit pas continuer la blockchain après lui : voilà ce qu’est un stale block.

Stale block Bitcoin
Deux blocs 614 732 valides sur Bitcoin – Source : compte Twitter de BitMEX Research

La bataille pour ce bloc s’est menée entre les pools de minage BTC.com et Poolin. Alors que le bloc miné par BTC.com a été le premier a être suivi d’un autre – l’intégrant à la suite de blocs -, celui de Poolin a été “abandonné” en quelques sortes, restant comme une anomalie partant du bloc 614 731 sur la blockchain.

Pas de double dépense maligne a priori

Là où les stale blocks peuvent être grave, c’est qu’ils peuvent entraîner des doubles dépenses, c’est-à-dire créer des duplicatas de bitcoins. Mais dans le cas présent, il semble bien ne s’agir que d’un hasard malheureux, et non d’une volonté de nuire.

En effet, toujours selon BitMEX Research, la double dépense n’aurait ici été que très minime, équivalente à moins de 3 dollars, excluant a priori la piste d’une attaque par un mauvais acteur :

« Nous avons procédé à une analyse des doubles dépenses. (…) le stale block comprenait 39 transactions qui ne figuraient pas dans le bloc gagnant. 38 d’entre elles sont entrées dans le bloc suivant, le 614 733. (…) une seule entrée de 0,00034801 BTC (soit 3 dollars) semble avoir été doublement dépensé ».

BitMEX Research précise également que la blockchain de Bitcoin n’avait pas vu de stale block depuis octobre 2019.

Une difficulté de minage au plus haut

Ces événements de stale blocks devraient survenir de plus en plus rarement, du fait de la concurrence toujours en forte hausse sur le consensus par preuve de travail (PoW) de Bitcoin.

En effet, plus les mineurs tentent d’augmenter leur puissance de calcul (hasrate), et plus les chances que deux d’entre eux valident un bloc en même temps est faible.

Et justement, la difficulté de minage (la difficulté pour valider un bloc) n’a jamais été aussi élevée sur Bitcoin qu’en ce mois de janvier.

Comme on peut le voir sur le graphique de BitInfoCharts ci-dessous, la difficulté de minage a encore augmenté pour ce début d’année 2020, atteignant les 14,77 T.

Difficulté de minage sur Bitcoin – Source : BitInfoCharts

Contrairement à des plus petites blockchains – comme Bitcoin Gold (BTG) encore aujourd’hui – le réseau de Bitcoin est de plus en plus solide. Ce qui diminue d’autant le risque d’une attaque des 51%, même s’il se produit encore quelques rares phénomènes de blocs caducs.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 66

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar