Bitcoin : la Poste Suisse offrira des BTC à ses clients en 2024

Bitcoin passe comme une lettre à la poste – Les services postaux, comme USPS aux États-Unis, se montrent intéressés par les opportunités que pourraient offrir les tokens non fongibles (NFT) en termes de timbres postaux et de suivi logistique. En Suisse, c’est plutôt le roi des cryptos, Bitcoin (BTC), qui intéresse PostFinance – l’équivalent helvète de notre Banque postale hexagonale.

Les clients de la banque postale suisse friands de cryptos

Depuis 2021, de plus en plus d’institutions bancaires se sont mises à proposer Bitcoin à leurs clients. Chez nos voisins suisses, c’est la branche bancaire des services de poste qui s’ouvre encore davantage aux crypto-actifs.

Comme le précise un article de SwissInfo.ch, PostFinance a déjà un accord en cours avec le groupe bancaire Swissquote, pour exploiter leur application commune appelée « Yuh ». Cette dernière permet déjà l’investissement et l’échange de cryptomonnaies. Mais Postfinance souhaite désormais aller beaucoup plus loin avec Bitcoin et ses semblables, et pour une bonne raison :

« Nos clients veulent un accès direct à ce marché [des crypto-actifs] par le biais de leur banque habituelle. Compte tenu de l’institutionnalisation croissante [des cryptos] au cours des 18 derniers mois, cela nous semble le moment idéal pour entrer sur le marché. »

Sandra Lienhart, responsable de la banque de détail chez PostFinance

>> Achetez vos bitcoins sur LiteBit et recevez un bonus de 20€ à votre inscription (lien affilié) <<

Bitcoin directement sur compte PostFinance d’ici 2024

La banque postale helvète veut donc maintenant passer à la vitesse supérieure avec les actifs numériques et satisfaire ses clients en leur offrant des services de trading et de garde cryptos qui soient 100 % propres à Postfinance, et ce, rapidement, puisque ces services sont amenés à être disponibles « au plus tard » dès début 2024.

PostFinance semble faire partie de ceux qui pensent que l’acceptation par les banques des cryptos facilitera l’adoption massive de ces dernières.

Cela permettra au passage, espérons-le, de stabiliser davantage cette nouvelle forme de monnaie numérique qui, pour l’instant, connaît encore une forte volatilité, faute d’encadrement correct de ses échanges. Cela facilite les manipulations de marché.

Les acteurs institutionnels suisses semblent en tout cas très confiants sur la prochaine normalisation de cette nouvelle classe d’actifs menée par Bitcoin. Avec leurs 482 milliards de francs suisses sous gestion (488 milliards d’euros), les grands gestionnaires d’actifs du groupe Julius Baer souhaitent, eux aussi, embrasser la cryptosphère.

N’attendez pas pour commencer à accumuler le roi des cryptomonnaies. Inscrivez-vous dès maintenant sur la plateforme LiteBit. Et pour stack quelques satoshis en plus, vous recevrez 20€ de bonus (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour