Nuit sanglante pour Bitcoin qui perd les 30 000$, le stablecoin UST dans la tourmente

Bitcoin perdant en quelques heures près de 10%, passant même l’espace d’un instant sous les 30 000$, des altcoins chutant sans exception comme des boites de conserves durant une fête foraine surréaliste, et l’étoile montante des stablecoins faillissant à sa mission. C’est le triste bilan d’une nuit telle que le marché crypto-monétaire n’en avait plus connue depuis longtemps. Et si les baroudeurs de la crypto sont habitués à être malmenés, même les plus aguerris peinent à parfaitement comprendre ce matin ce qui a bien pu mal tourner à ce point. Récapitulatif à chaud.

Nuit de cauchemar pour Bitcoin et la crypto

Point d’ivresse et de gaieté sans risquer à l’occasion la gueule de bois – On commencera cet article par un proverbe de taverne fort à propos tant ils seront rares ceux qui ont quelques argents investis dans le monde merveilleux de Bitcoin et des cryptomonnaies à se lever ce matin sans avoir la langue pâteuse et l’impression d’être passé sous un train piloté par un cheminot fou, pro-FED, assoiffé de vengeance.

Qu’on en juge : Bitcoin perd près de 10% en 24h décrochant lourdement jusqu’à passer quelques minutes sous la ligne de flottaison emblématique des 30 000$ (et plus largement abandonne 30% en 15 jours depuis son plus haut de presque 43 000$ du 21 avril).

Idem pour Ethereum qui vient frôler les 2200$ et joue à se faire peur. Quant au reste du petit peuple des altcoins, c’est carrément l’abattoir, sans discrimination.

Des inoffensifs mème-coins là sur un malentendu (Shiba Inu prend un coup de journal sur la truffe de 16%) jusqu’aux actifs considérés les plus solides et emblématiques du Top50 marketcap (ATOM et AVAX perdent tout deux plus de 15%, Solana qui n’avait vraiment pas besoin de ça -, 14%).

Bref, en quelques heures, c’est de près de 200 milliards de dollars dont la capitalisation crypto-monétaire totale a été délestée. À peu près le PIB du Portugal, excusez du peu.

Et puis, dans ce tableau rouge vif, il y a ce petit gars là qui joue au cavalier de l’apocalypse en solo :

Luna (Terra) enregistre des pertes record

Le LUNA (TERRA) s’effondre de son côté tellement brutalement qu’il ferait presque passer les gadins de ses petits camarades pour d’aimables variations saisonnières : -55% en quelques heures. Une dégringolade aussi spectaculaire que paradoxale dans la mesure où elle est la résultante directe de sa connexion étroite avec un actif conçu et apprécié précisément pour sa…. stabilité supposée (mais ça c’était avant) : l’UST.

>> Multipliez les opportunités de gains avec Kucoin Earn (lien affilié). <<

Stable, mais pas trop

On ne refera pas ici la présentation de ce qu’est l’UST, tout simplement parce que vous la retrouverez ici.

L’UST un stablecoin (cryptomonnaie dont la valeur est supposée ne jamais varier, en tout cas pas plus que celle de son sous-jacent) d’un genre un peu particulier car dit « algorithmique », c’est à dire ne reposant pas sur un unique actif fiat traditionnel (typiquement le dollar), mais sur un panier de devises cryptographiques, elles mêmes liées par une architecture d’interactions complexes regroupées sous le nom d‘Anchor Protocol.

Sur le papier, la promesse est très séduisante : un stablecoin qui présente les avantages d’une monnaie fiat (et notamment des fluctuations moindres de son cours), sans ses « inconvénients » de monnaie fiduciaire traditionnelle (contrôle par une autorité tierce notamment).

Le problème (et la catastrophe industrielle de la nuit le démontre) c’est qu’aussi intelligents soient-ils, les rouages des stablecoins algorithmiques tendent à devenir parfaitement crétins dès lors que les actifs sous-jacents qui les soutiennent commencent à fortement s’agiter et à sortir de leurs tendances « normales » de fluctuations (un phénomène quand même assez fréquent dans l’économie crypto).

Or, ces derniers mois, la montée en puissance de la Luna Foundation Guard (entité qui gère le stablecoin UST et s’assure notamment de son équilibre donc) a semble-t-il assez largement fait oublier ce problème quasiment organique lié à la nature profonde de ce type de token.

Il faut dire qu’entre une impressionnante levée de fonds d’1 milliard de dollars en début d’année et l’achat d’1.5 milliard de dollars en bitcoins il y a à peine quelques jours, tout semblait sous contrôle.

Mais ces dernières heures, le vernis de sérieux et de crédibilité de l’ensemble de l’édifice a commencé à se craqueler, puis à franchement éclater en morceau, à mesure que l’UST se « dé-peggait » du standard théoriques 1 UST = 1 dollar, pour descendre aussi bas que 0.66$, soit une chute de 35% (revenu à 0.84$ au moment de la rédaction). Une situation catastrophique pour un actif dont la proposition de valeur repose toute entière sur son invariabilité théorique.

Le jour où le stablecoin UST s'est effondré
La stabilité façon crypto, allégorie

Les équipes d’Anchor Protocol et de la fondation LUNA ne sont pas restées les bras croisées, tentant de toute évidence dans la nuit de sauver ce qui pouvait l’être, notamment en liquidant – à perte – des avoirs importants en bitcoins, pourtant tout récemment achetés. C’est ainsi plus de 42 000 bitcoins qui semblent avoir été liquidés pour tenter de limiter les dégâts et ralentir la chute vertigineuse de l’UST.

Les comptes spécialisés dans le suivi des grosses transactions ont résonné toute la nuit d’alertes bruyantes, démontrant que l’heure était bien au branle-bas de combat et qu’en coulisse d’importantes quantités de BTC changeaient de mains.

Dans le même temps, ce sont des milliards de dollars qui quittaient le protocole Anchor, encombrant les réseaux (y compris ceux des exchanges dont certains ont fini par limiter ou rendre inaccessibles provisoirement les retraits) et laissant souvent les utilisateurs dans l’angoisse face à des transactions n’aboutissant pas alors que leurs actifs fondaient comme neige au soleil.

Au petit matin, les choses demeurent floues. Sont-ce des variations brutales à la baisse du cours du Bitcoin qui ont mis le protocole Anchor et l’UST en difficulté, au point de compromettre son indexation stable ? Les réactions du protocole (ventes en masse de bitcoins en mode panique, déclenchant des cascades de liquidations et entrainant mécaniquement tout le marché crypto dans le rouge) suffisent-elles à expliquer le désastre de la nuit. Ou le problème est-il plus profond, lié aux mécaniques même du trio TERRA-UST-Anchor Protocol ? On en reparle vite quand la poussière sera retombée… et après quelques aspirines.

Marre des émotions fortes ? Venez faire travailler vos stablecoins en toute sécurité. Gagnez des intérêts avec vos USDC sur Kucoin Lending (lien affilié). 

Hellmouth Banner

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

Recevez un condensé d'information chaque jour