NiceHash aurait remboursé 60% des coins piratés en décembre 2017

Trading du CoinTrading du Coin

Début décembre 2017, nous vous avions rapporté le hack de NiceHash, une société de cloud mining proposant l’achat et la vente de puissance de calcul (hashpower). Une bonne nouvelle a été annoncée à ce sujet, puisque c’est plus de la moitié des cryptomonnaies piratées à cette époque qui auraient été retrouvées.

Le 6 décembre dernier, alors que le cours du bitcoin se dirigeait vers son plus haut historique, ce sont plus de 4500 BTC (soit environ 65 millions de dollars à ce moment-là) qui avait été volés sur les wallets des utilisateurs de NiceHash, dont la société est basée en Slovénie. Il avait alors fallu deux semaines à NiceHash pour revenir en ligne et ouvrir à nouveau ses services. Désormais, la société a annoncé avoir pu rembourser plus de 60% des sommes perdues par ses clients lors du hack.

Et selon Bitcoin.com, l’enquête criminelle est toujours en cours, le département de police de Ljubljana, en charge de l’affaire, aurait déclaré :

« La collecte d’informations et d’autres activités sont toujours en cours et menées avec l’aide de la collaboration juridique internationale ». Précisant que ce type d’enquête fait partie des plus longues et complexes.

Espérons que les dommages finiront par être totalement remboursés aux victimes de ce hack. Pour l’instant, NiceHash semble respecter sa promesse faite au moment du piratage de rembourser tous ses utilisateurs lésés. La prochaine tranche de remboursement devrait faire en sorte que 65% des fonds totaux dérobés soit restitués.

C’est le risque quand on ne possède pas les clés privées de son wallet : on est exposé à ce que celui qui les détient n’arrive pas à les protéger correctement. Au moins, reconnaissons ici que la société derrière NiceHash semble faire de son mieux pour réparer les conséquences de ce défaut de sécurité, en dédommageant ses clients.

Sources : FinanceMagnates ; Bitcoin.com || Image from Shutterstock

découvrez nos
solutions de minage

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar