MoneyGram fait la grimace à cause du Ripple (XRP) : ils en ont gros sur la patate et attaquent

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Dégât collatéral du XRP – Même si MoneyGram a essayé de prendre rapidement ses précautions vis-à-vis du XRP et de sa société émettrice, Ripple Labs, le mal est fait. Le token interbancaire, accusé d’être une valeur mobilièrepar la Securities and Exchange Commission (SEC), est en effet en train d’entraîner son partenaire commercial dans sa spirale infernale.

MoneyGram poursuivi en justice pour ses liens avec le XRP

Il y a à peine quelques jours, nous apprenions que le géant des paiements MoneyGram préférait interrompre toute relation commerciale avec Ripple. Et ce, malgré le fait que cette dernière lui avait payé la coquette somme de 50,2 millions de dollars sur l’année 2020, pour développer l’écosystème du jeton XRP.

Nous savons maintenant ce que craignait tant MoneyGram pour se priver d’une telle source de revenus : des poursuites judiciaires.

Ripple-XRP-Tribunal

Dans un communiqué de presse paru ce 1er mars, le cabinet d'avocats Rosen Law Firm annonce qu'il a déposé un recours collectif (class action) contre MoneyGram International, au nom de tous les détenteurs d’actions de la société.

MoneyGram victime d’un ricochet de l’attaque de la SEC contre Ripple

Ce cabinet d'avocats, spécialisé dans les droits des investisseurs internationaux, accuse MoneyGram de plusieurs déclarations fausses ou trompeuses concernant son partenariat avec Ripple, ainsi que d’avoir omis de divulguer certaines informations :

  • le XRP, mis en valeur par MoneyGram dans le cadre de son accord avec Ripple, est considéré comme « une valeur mobilière (securities) non enregistré, et donc illégal » par la SEC ;
  • dans le cas où la SEC déciderait de faire appliquer les lois sur les valeurs mobilières contre Ripple, MoneyGram est susceptible de « perdre les revenus lucratifs » provenant des frais de développement du marché XRP, payé par XRP – ce qui fausserait ses résultats financiers ;
  • en conséquence, les déclarations publiques des accusés seraient « matériellement fausses et/ou trompeuses », et cette plainte prétend démontrer que les investisseurs de MoneyGram en ont subi des dommages.

Les avocats du cabinet Rosen donnent ensuite différentes manières aux investisseurs de MoneyGram de les contacter afin de se joindre à cette action collective.

Ce qui se tramait contre MoneyGram était probablement connu de certains initiés, car le cours de son action MGI (cotée au NASDAQ) a chuté de près de 11 dollars le 19 février, à seulement 6,97 dollars au moment d’écrire ces lignes, soit une baisse de l’ordre de -37 %.

Avec ce que subit MoneyGram aujourd’hui, on comprend mieux pourquoi de nombreuses crypto-bourses et autres services liés aux actifs numériques ont voulu prendre leur distance avec Ripple et son XRP. Ce dernier, transformé en une sorte de cryptomonnaie paria, risque gros si les accusations de la SEC trouvaient une oreille attentive du côté des tribunaux américains.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER