Mario Draghi : la banque centrale européenne (BCE) ne peut pas interdire Bitcoin

Trading du CoinTrading du Coin

Mario Draghi est le directeur de la Banque centrale Européenne depuis le 1er novembre 2011. La Banque centrale Européenne est l’organe qui met notamment en place les politiques monétaires à l’échelle européenne. La déclaration de Mario Draghi fait suite à une question posée par la commission des affaires économiques et monétaires du parlement Européen.

La BCE peut-elle interdire Bitcoin ?

La commission des affaires économique et monétaires voulait savoir si la BCE envisageait de mettre en place un appareil réglementaire relatif aux bitcoins. La question portait également sur les incidences, en terme de risque, que cette nouvelle manière d’échanger de la valeur pouvait avoir sur l’économie européenne.

Mario Draghi, a été clair et a indiqué que son institution n’avait pas le pouvoir de réglementer les cryptomonnaies.

“Il n’est pas du ressort de la Banque centrale Européenne d’interdire ou de réglementer [Bitcoin]”, Mario Draghi, président de la Banque Centrale Européenne

La BCE n’a pas encore suffisamment étudié Bitcoin

La question adressée par la commission européenne portait également sur les fonds propres que devaient avoir les entreprises évoluant dans la fintech. La commission se demandait si les fonds propres de ces entreprises ne devaient pas être plus importants en raison du secteur dans lequel elles évoluaient, le secteur bancaire.

Draghi a révélé que la BCE n’avait pas encore suffisamment discuté de l’impact potentiel que les cryptomonnaies pouvaient avoir sur l’économie européenne. Il a précisé que les futurs travaux porteraient sur les risques issus de ce nouveau secteur, mis en perspective selon l’échelle d’utilisation et son impact économique.

La BCE et ses précédents avec les cryptomonnaies

La BCE reste compétente lorsqu’il s’agit de la politique monétaire des États européens. L’Estonie par exemple avait émis l’hypothèse d’une cryptomonnaie nationale. Mario Draghi avait fait une réponse clair :

« Aucun État membre ne peut introduire sa propre monnaie. la monnaie de la zone euro est l’euro. »

Le vice-président de la banque centrale, Vitor Constancio, avait également fait les gros titres la semaine dernière, en déclarant que les cryptomonnaies étaient des actifs purement spéculatifs en les comparant à la bulle des Tulipes au XVIIème siècle aux Pays-Bas. Il avait ajouté à propos de la BCE :

“La BCE ne considère pas cette technologie comme une menace politique”

 

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : CoinDesk ; News.Bitcoin

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] Cette déclaration est une déclaration supplémentaire qui vient s’ajouter à la longue liste de personnalités s’exprimant sur Bitcoin. La dernière en date est celle de Mario Draghi qui déclarait les cryptomonnaies trop « immatures » pour être réglementées, même s’il admettait lui-même que la BCE n’était pas en mesure de réglementer Bitcoin. […]

trackback

[…] vue des grandes banques semble donc se rejoindre sur l’immaturité de l’univers crypto. Mario Draghi, président de la BCE, avait déjà abondé en ce sens, affirmant que les cryptomonnaies n’étaient pas assez « matures » pour pouvoir […]