Chine bitcoin

La Chine en passe de bannir (encore) Bitcoin?

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Les autorités du Sichuan ont adressé un nouvel avertissement aux mineurs le vendredi 22 mai. Le document, circulant en interne, souhaite mettre fin aux activités de minage dans les délais les plus brefs.

Une énième interdiction ?

“La Chine interdit Bitcoin” pourrait devenir le nouveau  “Bitcoin est mort” si l’on prend en considération le nombre de menaces proférées depuis maintenant dix années.

La province du Sichuan est pourtant considéré comme clef dans l’industrie du minage. Ses ressources naturelles font d’elle un choix privilégié pour les opérateurs, grâce à son climat froid et l’abondance des ressources naturelles hydroélectriques. La région pèserait à elle seule 10% du ratio total du hashrate de Bitcoin.

Note en provenance des autorités financières du Sichuan
Note en provenance des autorités financières du Sichuan

Cependant, dans une note adressée aux autorités locales, le département des finances provincial exige une plus grande responsabilité des entreprises énergétiques présentes sur place :

« Les entreprises productrices d’énergies hydroélectriques doivent immédiatement cesser tout investissement en rapport avec les activités de minage, et interrompre les nouvelles implantations en cours » citation de la source gouvernementale.

Cette menace ne semble émouvoir personne localement, et selon une source proche du dossier, cette nouvelle interdiction ne devrait pas être appliquée. Le pire des scénarios sonnerait le glas des subventions actuelles, augmentant de facto les coûts opérationnels de minage.

Un contexte économique tendu

Plus tôt ce mois ci, ce sont pourtant d’autres membres du parti communiste chinois, liés au comté de Ya’an, Garze et Aba qui ont milité pour un soutien plus important de l’Etat aux opérations de minage.

Le gouvernement local souhaite « considérer la technologie blockchain comme fondamentale et stratégique pour le futur de la région, et développer leur soutien en assouplissant les réglementations liées à électricité, la taxation et l’accès aux financements. »

Chine-classement-cryptos

En effet, ces comtés affichent le PIB par habitant le plus faible de la région, mais possèdent d’importantes richesses hydroélectriques qui pourraient, à terme, générer de la création d’emploi et atténuer le choc économique induit par la crise du COVID.

Entre réalité économique et mauvaise compréhension des autorités centrales liées aux coûts énergétiques induits du minage, le débat semble loin d’être clos et promet nombre de rebondissements.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Josselin A.
Finance décentralisée, Souveraineté monétaire, Géopolitique. Twitter: @SweetGold9

23 Commentaires

  1. Le minage de BTC consomme de l’énergie en effet, et quelle que soit sa provenance, cette énergie consommée est néfaste pour l’environnement, surtout pour faire tourner des machines de minage et les refroidir. Maintenant, si les autorités Chinoises ne veulent plus de minage, il n’y en aura plus, sans tergiversations aucune. Et si les autorités Chinoises veulent la fin du Bitcoin, ils ne l’interdiront pas mais le torpilleront, ils en ont les moyens, Sisi

    • Autre point : les gros contrats électriques portent sur les excédents des centrales. C’est à dire de l’électricité produite mais non consommée (on ne stocke pas l’électricité dans des barils). Donc ceci n’augmente pas la pollution.
      Quand Danone produit des yaourts, il produit plus que ce que les consommateurs achètent et mange car il est impossible de prévoir les ventes au yaourt près. Le reste est jeté ou donner à des associations.
      Pour l’électricité c’est pareil, donc vendre des excédents ne pollue pas.

      • Votre réflexion ne prend en compte que la moitié de l’information. L’énergie c’est deux aspects :
        – sa production, qui ne doit pas être encouragée en excès, car on va trop vite se retrouver avec des éoliennes volontairement en trop pour justifier le minage du Bitcoin avec le surplus,
        – sa consommation : des ordis qui chauffent, des clims qui les refroidissent (même là où il fait froid) c’est pas neutre du tout.
        Encore une fois, faisons un point : BTC sert à quoi ? C’est une monnaie ? Non… A part quelques milliers de transactions par jour, et pour la plupart des transactions spéculatives, rien. C’est un moyen pour le pauvre de ne pas subir la soi-disant inflation du dollar ? Non… Il n’y a pas d’inflation du dollar, et seuls les riches sont vraiment impactés par l’inflation car les pauvres ont souvent plus de biens que d’argent sur leur compte. Alors l’impression des billets, tant critiquée par les fans de BTC, elle sert à quoi au juste ? A réinjecter du pouvoir d’achat, à soutenir les entreprises grâce à des prêts, etc… On voit ce qui s’est passé avec le covid-19, de l’argent qui apparaît… Que ferait-on avec une monnaie aussi rigide de BTC ? On laisserait des gens mourir de fin. L’étalon or a été torpillé à cause de cette trop grande rigidité.

        • Inflation : augmentation des prix ce qui va forcément impacter les revenus modestes car leurs revenus n’augmente pas en conséquence et je ne parle pas de ceux qui auront perdu leur job.
          Faire marcher la machine à billet, ça augmente la dette et ça dévalue une monnaie.
          J’achète tous les mois de nombreuses choses avec des cryptos monnaies que ce soit en Russie ou par correspondance aux USA et en Asie. Des biens de toutes sortes je précise et pas sur le dark net.
          Chinois, Russes, Argentins… utilisent dorénavant les cryptos monnaies comme valeur refuge et je ne parle pas des riches mais de la masse.

        • “des ordis qui chauffent, des clims qui les refroidissent (même là où il fait froid) c’est pas neutre du tout.”
          la chaleur a beaucoup moins d’impact que de nombreuses choses que vous faites tous les jours. En 2020 on n’utilise plus de clim mais du free cooling (ventilation, géothermie…)

  2. Dominique Mauras
    Je suis pas d’accord le bitcoin n’a plus besoin d’eux pour vivre.le btc a connu des moments difficiles et c’est toujours relevé même si les chinois sorte totalement du btc il y aura d’autres qui prendra la relève rien que déjà la logique simple.
    Moins de mineurs donc plus coûteux pour les transactions donc plus de rentrer pour les mineurs et la machine se relancera les mineurs reviendrons en masse et ainsi de suite .
    Longue vie au bitcoin

    • Le problème de BTC, c’est que envers toutes les bonnes intentions initiales idéalistes, cela reste finalement qu’un pur produit de spéculation. Si son fonctionnement ne gaspillait pas autant d’énergie, il n’y aurait finalement pas de problème avec BTC, mais ce n’est pas le cas. Les mineurs ferment les yeux car cela rapporte, mais à un moment il faudra arrêter.

      • Pas tout à fait.
        Si le BTC consomme beaucoup d’énergie, c’est qu’il rapporte plus qu’il ne coute. Techniquement, un seul ASIC pourrait faire fonctionner tout le réseau et générer tous les blocs (la difficulté s’adaptant au hashrate). Cela poserait juste un problème de gouvernance mais si on redescend à un seul ASIC c’est que le BTC est déjà mort.
        Le halving a réduit les gains par deux, a sorti bon nombre d’asics du circuit mais n’a pas réduit l’intérêt du minage.
        Intéressez-vous aux coûts pour la création, la circulation et la destruction des billets de banque, vous verrez que le BTC n’est pas si cher.
        Si demain vous montez une usine pour produire du soda avec 10M d’Euros, c’est aussi de la spéculation car malgré une étude de marché, vous n’êtes pas sur de votre réussite.

        • La création des billets, c’est pas juste une centaine de milliers de transactions par jour, c’est des milliards ! Donc rien de comparable à BTC, tant en volume qu’en coût… L’investissement dans des usines, c’est de la spéculation effectivement, mais pour des biens nécessaires à l’humanité (bon… Pour le soda, cela pourrait être discuté). Le BTC est purement spéculatif, il ne produit rien que lui-même, et à coût énergétique et environnemental édifiant. En quoi l’ajout d’une nouvelle ressource épuisable est-il positif ? Rien qu’à faire tourner des machines en fait, et permettre aux mineurs de gagner des $.. mais bien sûr ce n’est pas eux qui seront objectifs sur la question, leur idéologie étant un peu restreinte et biaisée par leur motivations d’enrichissement… Enfin… C’est mon point de vue.

  3. Titre un peu racoleur pour un phénomène qui revient tous les ans.
    Que vous soyez en Chine, en Russie ou aux USA, les grosses fermes de minage disposent de contrats directs avec les producteurs d’électricité. Ces contrats s’ils proposent des tarifs intéressants disposent aussi de closes restrictives liées à la consommation électriques habituelle. En gros s’il y a une hausse de la consommation pour les contrats classiques, les fermes auront moins d’électricité. Le problème du Sichuan est que malgré ses contrats, les fermes de minage essaient de contourner ces contraintes et de ne pas arrêter la production ce qui produit des soucis pour la population et agace les autorités locales qui menacent pour attirer l’attention de Pekin.
    Aux USA, au Texas, certaines grosses fermes de minage arrêtent en été car la consommation électrique bondit à cause de la clim et les fermes s’arrêtent (en recevant une compensation du fournisseur). Voir le cas Layer1.
    Pour ma part en Russie, je dispose de 25MW max à un prix bas garantit par la compagnie sauf que les 25MW eux, ne sont pas garantis toute l’année, cela dépend de la consommation des clients (par chance j’ai toujours eu mes 25MW ces 3 dernières années).

  4. Le fait est que dans un contexte commercial, la monnaie se doit d’être neutre, a l’abris de ces manipulations Etatiques que vous jugeaient utiles pour faire face aux crises… Ce ne sont pas les ajustements de voleurs que pratiquent les Etats sur nos monnaies qui atténuent l’impact des crises sur nos vies. Ils délaient les problèmes tout au plus, mais la facture ne manquera pas de tomber, et c’est nous qui paierons, par notre sueur notre sang et nos larmes, quand les puissants qui contrôlent ce système monétaire n’auront jamais fait rien d’autre que gagner. Nous ne voyons que la moitié du probleme? Que penser dans ce cas de toutes ces crises, initiée non pas par un virus ou une guerre , mais bien par le systéme lui même. Et même en y regardant de plus pres….ces guerres…ne sont elles pas initiées elles aussi par des conflits d’interets nés du syteme monnétaire lui meme…
    En supprimant la possibilité d’agir sur la création monétaire le BTC retire du pouvoir de manipulation. Ils ne règle pas tous les problèmes mais il assainit certaines chose. Il est MEILLEUR en tant que monnaie même a son stade actuel, alors qu’il n’est qu’un enfant. N’importe quel économiste qui aurait deux sous d’intelligence et suffisamment de connaissance en crypto le dirait sans hésiter. Qui dans ce contexte représente donc un naufrage energétique? Les FIAT ou le BTC. Comparons ce qui est comparable….si on veut pouvoir mesurer les deux consommations, prenons l’ensemble du système financier. Les banques, les banquiers, les datas, les organisme de controle…ca ne coute rien tout ça? C’est juste un echec et math en faveur des cryptos. Qui prétends le contraire est juste ignorant ou de mauvaise foi.

  5. Par ailleurs, votre utilisation de l’argument comme quoi BTC ne produirait rien d’autre que lui -meme est complètement fallacieuse. Pour commencer, que produit le dollars en plus du dollars? Du travail pour des banquiers? Des bouts de papiers couteux et sans valeur intrinsèque? soyons serieux.
    D’autre part , Bitcoin et les autres cryptos monnaie ont permis de développer des processus techniques tels que les smarts contracts, pour ne citer qu’eux , qui sont tout bonnement, un gain de temps et d’argent. Les transactions validée par la blockchain ne sont par simplement des transactions financières…sur la planéte TOUT n’est que transaction. De tout ordre. La parole par exemple. TOUT. imaginez donc pouvoir automatiser et sécuriser n’importe quel procédé d’échange… De totue façon arrêtons ce débat. Vous voyez bien que les banques centrales elles même développent des procédés similaire pour optimiser le systeme. Ils crachent dessus mais s’approprient la technologie en la dévoyant et lui faisant perdre tout ce qui fait d’elle une avancée.

  6. Pour certain l’enrichissement des banquiers et chefs d’état ne pose aucun problème, les algorithmes sur les places de marché qui gère l’économie ça ne pose aucun soucis, dès lors qu’une personne lambdas s’enrichit c’est mal vue. Si il faut être habillé en costume cravate pour te douillet faut le dire , j’achète dès demain le costume . Ça à permis de créer de nombreux emplois la crypto en général, le btc c’est le haut de l’iceberg , en ce moment on est en train d’assister au nouveau « Google » comme si nous étions au début d’internet . Je vous invites d’ailleurs à regarder les vidéo de l’ena sur YouTube , la question sur « ques que internet » en 1996 m’as prouvé qu’on avait aucune idée sur ce qu’allait devenir internet , la majorité disait que ça servait à s’envoyer des messages mais qu’ils n’utiliseraient jamais internet pour ça , puisque ils avaient le moyens d’écrire des lettres lol . Personne n’avait envisagé qu’on allait être là où nous en somme . La crypto en général permet de faire beaucoup de chose , c’est pas pour rien que de grosse entreprise ce sont penchés dessus depuis de nombreuses années ! ( Microsoft, bmw , engis, ect.. ) . Toute façon dès lors qu’on est dans un débat de ce genre , vous n’allez jamais dire que vous aviez tord malgré que vous ne soyez pas informé sur ce qu’est réellement la crypto ,mais que vous avez juste entendu parler vaguement de la chose , sûrement par fierté .

  7. Depuis la naissance de la monnaie, une chose est remarquable : l’argent attire l’argent, et le riche devient toujours plus riche. Sans création de billets par l’état (l’état, c’est le peuple, c’est nous), l’ensemble de la richesse serait dans une seule poche depuis des lustres. La création de monnaie, c’est la possibilité pour l’état de payer des routes, des retraites, de construire de écoles. C’est aussi (mais c’est justement de plus en plus compliqué), la possibilité de prendre de la richesse à ceux ont de l’argent par l’inflation, les salaires suivent l’inflation, pas le nombre inscrit sur le billet. La monnaie papier ne coûte quasiment rien par rapport à son utilité quotidienne, le système bancaire, c’est pas la monnaie. Comme dit : les achats/utilité BTC = rien par rapport à la spéculation… Je parle de BTC et pas d’autres cryptos qui sont énergétiquement plus virtueuses et qui utilisent d’autres façons d’exister que le minage et la preuve de travail qui est une catastrophe énergétique. Lorsqu’une crypto sera contrôlable par le peuple (et pas juste surveillée par celui-ci) et que son simple fonctionnement sera relativement sobre énergétiquement ALORS ce sera la bonne crypto, mais ce n’est pas BTC. BTC, c’est le minitel… Pas mal… Mais avec de trop gros defauts pour être là solution qui reste.

    • “BTC, c’est le minitel… ”
      En 1996 on me disait la même chose d’Internet. Je suis devenu millionaire en 2007 grace à ma compréhension précoce de ce qu’était internet. J’ai revendu ma startup justement à des gens qui avait besoin de rattraper leur retard sur le secteur.
      Par pitié, coupez votre TV avec Netflix et allez vous renseignez sur le milieu de la crypto et révisez vos basiques sur l’économie. Si un prof d’éco passe par là il va nous faire une crise cardiaque.
      Ah au fait : au Japon, entre autres, on peut choisir de recevoir son salaire en BTC, c’est inscrit dans la loi.

      ” les salaires suivent l’inflation” : la blague du siècle

      • Les salaires suivent l’inflation : oui, forcément, car sinon, baisse du pouvoir d’achat et de la consommation, donc de la demande, donc les entreprises ferment, etc… Crise… Donc mécaniquement, les salaires suivent l’inflation, ou les prix sont ajustés en fonction des salaires et l’inflation n’existe pas. Aujourd’hui, si il n’y a pas d’inflation malgré la création de monnaie, c’est dû à ce système.
        Les salaires peuvent être versés… Différence avec “sont versés”…

        • J’ai dirigé 7 sociétés et pour augmenter les salaires je me basais soit sur le droit du travail (barème des salaires qui est fixé sur l’ancienneté et non sur l’inflation) soit sur les qualités de l’employé.
          En gros il n’y aucune augmentation de salaire qui se fait sur le barème de l’inflation.
          Honnêtement il est temps que vous sortiez les bouquins d’économie car votre raisonnement est déconnecté de la réalité.
          Le SMIC en France n’étant lui-même pas indexé sur l’inflation, ça devrait vous aider à voir que votre raisonnement est erroné

          • Lorsque vous embauchez quelqu’un sur ces compétences, cette personne acceptera (ou pas) selon le salaire versé, s’il est (ou pas) dans les valeurs du marché du travail pour ces compétences. Ce qui détermine le niveau relatif du salaire par rapport aux autres salariés, c’est la compétence. Ce qui détermine le valeur absolue du salaire, c’est la monnaie. 1000, 800 ou 100000 ne veulent rien dire, ce qui est significatif c’est ce que la personne qui les touche peut faire avec. D’où la corrélation inévitable entre valeur de la monnaie et salaire. Un gars d’Iran dont le salaire est 1000000 en monnaie Iranienne qui va aux states ils a aussi un salaire de 1000000 dollars ? Non… Comme quoi…

  8. Je comprends tout a fait les doutes environementaux. Je suis moi meme inquiet. Pourtant, le constat est assez rapide, en sans repeter ce que certains on deja explique auparavent au niveau de certaines ressources renouvelables pour miner du BTC, le systeme bancaire actuel est loin d etre neutre vis a vis de l environement… le nombre d agences, de machines, de serveurs, d immeubles… nous arrivons vite a.des multiples du BTC.

    • Que dire ? On fait du GreenWashing avec BTC ? un peu comme total qui annonce qu’il sera 100% green dans 2 ans… Du pipeau dans lequel on ne veut voir que les détails à notre avantage alors que la réalité dans son ensemble est catastrophique.
      Comparer l’empreinte énergétique de BTC avec tout le système bancaire et fiat… Trop drôle… Mais pas comparable du tout ! Rien à voir, c’est comme comparer l’empreinte de ma voiture avec l’entreprise Renault toute entière, pas la même échelle ! BTC est une horreur et devrait (sera) remplacé par une autre Crypto, plus virtueuse énergétiquement, avec un contrôle possible par ses utilisateurs (et pas juste un droit de regard) qui sont toujours représentés par l’état. Que certains individus profitent du système pour s’enrichir, encore une fois cela ne dépend pas de la monnaie mais du système. Enfin, une monnaie rigide, froide, dictée par des calculs, c’est le plus sûr moyen de rendre les pauvres plus pauvres et les riches plus riches..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici