L’Inde ne bannirait pas Bitcoin, mais le réserverait aux seuls riches ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Une demi-interdiction ? – Les autorités indiennes et Bitcoin (BTC), c’est un jeu de menace permanente de bannissement qui dure maintenant depuis plusieurs années. Même si une décision claire va peut-être enfin être prise sur le sort des cryptomonnaies, il y a un fort risque qu’elles ne soient réservées qu’à une élite extrêmement aisée.

Une mise en cage des cryptos à défaut d’un exil forcé ?

Ce lundi 29 novembre 2021, l’Inde va peut-être mettre fin à une longue période d’indécision sur le sujet de Bitcoin et des crypto-actifs. Si la Banque centrale indienne rêve de bannir totalement les cryptomonnaies du pays, il semblerait que les législateurs penchent plutôt sur une position moins radicale, bien que malheureuse.

Comme le rapporte notamment la chaîne américaine CNBC, les dernières rumeurs font état, non pas d’une interdiction, mais d’une réglementation très stricte du marché des cryptomonnaies. Ainsi, selon Avinash Shekhar, co-CEO de la crypto-bourse indienne Zebpay :

« Il ne faut pas paniquer (…) Ma conviction est que nous aurons une sorte de réglementation homogène, mais plutôt très stricte (…) ».

Une note parlementaire fait également état « d’exceptions » sur les règles qui s’appliqueront aux cryptomonnaies, afin de « promouvoir les technologies sous-jacentes ».

>> Un airdrop et 10% de réduction ! Venez vite réclamer vos bonus sur Ascendex ! <<

Un minimum de richesse pour avoir le privilège d’acheter Bitcoin ?

Un autre rapport de Bloomberg mentionne des sources, anonymes, qui expliquent que les autorités indiennes voudraient désigner les cryptomonnaies comme des actifs financiers, ce qui limiterait leur négociation aux seuls (et riches) investisseurs accrédités.

Il pourrait ainsi devenir obligatoire d’être en capacité d’investir un « montant minimum » pour profiter des rendements sur les actifs numériques. Tout cela pour « protéger les petits investisseurs », quelle (fausse) gentillesse.

Dans tous les cas, Bitcoin et les cryptos devraient être interdits en tant que monnaie légale ou moyen de paiement. Le gouvernement indien doit en effet préparer le terrain pour sa future monnaie numérique de banque centrale (MNBC).

Nous vous tiendrons bien sûr informés de toute décision officielle que pourront prendre les législateurs indiens dans les prochains jours. En attendant, Edward Snowden nous a rappelé récemment à quel point les MNBC étaient l’antithèse de Bitcoin et des cryptos décentralisées.

Si vous lisez ceci, il n'est peut-être pas trop tard pour profiter d'une offre exceptionnelle réservée par Ascendex aux 400 premiers utilisateurs qui s'inscriront sur cette plateforme d'échange réputée ! Outre bénéficier de 10% de réduction sur leurs frais de trading, un airdrop de 5$ supplémentaire vous sera offert (lien affilié, sous réserve de trader au moins 100$, voir conditions sur site).

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER