Bitcoin-BTC

Le hashrate de Bitcoin plonge de 30%… et remonte le lendemain

Trading du CoinTrading du Coin

Dans la journée du lundi 23 septembre, la puissance de hachage du réseau Bitcoin a subitement chuté de 30 %. Cette dernière est passée de 98 millions de TH/s à 67 millions de TH/s et ce, après avoir récemment dépassé la barre symbolique des 100 millions.

Dans la cryptosphère francophone c’est Sébastien Gouspillou – CEO de Bigblock – qui a tiré la sonnette d’alarme :

La piste chinoise

Parmi les hypothèses soulevées, une semble plus probable que les autres. Selon cette hypothèse cette chute viendrait de Chine, ou une grande partie du processus de minage du Bitcoin est située.

Selon l’internaute @YangVentures, cela pourrait être causé par la fin de l’électricité “gratuite” délivrée par les centrales hydroélectriques dans la région du Sichuan. En effet, lors de la saison des pluies ces centrales proposent le surplus d’électricité au prix de 0,01 $ par kWh.

Cette hypothèse semble être validée au regard de la distribution de la puissance de hachage à travers les pools, comme le montre le site bitcoinity.org. Au moment de la chute les pools ViaBTC, SlushPool où BTC.TOP, basées en Chine, ont subi des chutes entre 50 et 75 % dans leurs hashrate. Les pools classés dans la catégorie “Inconnue” aussi largement située en Chine ont également subi une perte de 30 % de leur hashrate.

Le retour à la normale

Cette chute n’a cependant pas duré très longtemps. En effet, mardi 24 septembre le réseau Bitcoin avait retrouvé une bonne partie de sa hashrate en atteignant les 92 millions de TH/s.

Cette chute a été que passagère et ne semble pas annonciatrice de la fameuse spirale de la mort dont les détracteurs de Bitcoin aiment parler.

Sur Twitter, le professeur Emin Gün Sirer a rappelé une règle fondamentale.

Ainsi, toute plateforme d’échange ou marchand acceptant des bitcoins devrait augmenter le nombre de confirmations dans le cas d’une chute supérieure à 30 % de la puissance de calcul. Les 6 confirmations proposées par Satoshi dans le whitepaper sont basées sur le fait qu’un potentiel attaquant détient au moins 30 % de la hashrate. Si 30 % de la hashrate totale venait à disparaître, cet attaquant détiendrait plus de 30 %, il est donc préférable d’augmenter le nombre de confirmations.

 

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar