Comment le géant Tesla s’est séparé d’une partie de ses bitcoins (BTC)

Pas de HODL à 100%, mais de gros bénéfices – Le fabricant de véhicules électriques haut de gamme Tesla vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2021. Outre un bénéfice net global de 438 millions de dollars sur ces 3 mois, l’entreprise d’Elon Musk révèle qu’elle a revendu une (petite) part de ses bitcoins.

Pas loin d’un quart des bénéfices de Tesla grâce à Bitcoin

Au début du mois de février 2021, le constructeur automobile Tesla a révélé un investissement massif de 1,5 milliards de dollars dans Bitcoin (BTC).

La société fondée par Elon Musk vient tout juste de révéler ses résultats financiers pour les 3 premiers mois de cette année 2021, et ils sont plutôt très bons, surtout du côté de ce fameux investissement dans Bitcoin.

Une Tesla et un Bitcoin (BTC).

Dans cette déclaration trimestrielle, on découvre ainsi que le produit des « ventes d’actifs numériques » a rapporté 272 millions de dollars à Tesla, et que son « impact postitif » (comprendre, son bénéfice net) est de 101 millions de dollars.

Si l’on applique cette jolie petite plus-value – de près de +60% tout de même ! – à l’investissement en bitcoins restant à Tesla, l’entreprise posséderait toujours pour environ 2,2 milliards de dollars de BTC.

Une simple prise de bénéfice qui ne change rien à la vision de Tesla sur le BTC

D’ailleurs, Zach Kirkhorn – le directeur financier (ou plutôt le « Master of Coin ») de Tesla – est convaincu que l’investissement de son entreprise dans le roi des cryptos se fera sur le long terme. Ainsi, d’après une de ses déclarations, reprise par The Block  :

« Tesla observe l’évolution du marché et écoute ce que disent nos clients, mais, du point de vue de la trésorerie de l’entreprise, nous sommes plutôt satisfaits de la liquidité du marché de Bitcoin (…) Tesla croit, à long terme, en la valeur du bitcoin, et nous avons donc l’intention de conserver ce que nous avons à long terme, et même de continuer à accumuler des bitcoins à partir des transactions de nos clients lorsqu’ils achètent des véhicules [en BTC]. »

En effet, depuis le 24 mars dernier, non seulement l’entreprise accepte les bitcoins pour acheter ses différents modèles de voitures électriques, mais elle ne convertit pas ces BTC en dollars ou autres devises fiduciaires.

Le marché des cryptomonnaies et le cours du bitcoin ayant déjà très fortement augmenté, Tesla semble appliquer une politique très compréhensible (et raisonnable) de prises de bénéfice par paliers sur son crypto-investissement. Son enthousiasme pour l’invention de Satoshi Nakamoto reste, lui, inchangé.

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour