DGSI Dark Net

Bitfinex : 850 millions de dollars des réserves Tether utilisés pour couvrir des pertes ?

Trading du CoinTrading du Coin

Circulez, y’a rien à voir – Ce matin, la cryptosphère se réveille groggy : le bureau de la procureure générale de l’Etat de New York annonce lancer des poursuites contre la société Bitfinex et sa succursale Tether pour “fraude”. Et le terme paraît presque un euphémisme, puisque dans le détail, il est reproché aux deux sociétés d’avoir tenté de cacher que 850 millions de dollars étaient manquants, et de s’être servis des fonds censés backer la parité du Tether (USDT) avec le dollar pour donner l’illusion que tout allait bien.

Des soupçons récurrents

L’information tombe alors que Bitfinex et son stablecoin dollarisé Tether sont régulièrement au cœur de la controverse. Alors que trouver une banque stable fut un chemin de croix pour l’entreprise, avec la faillite de la Noble Bank, et son passage forcé notamment chez Deltec dont les opérations furent aussi discutées, les représentants de la société n’ont jamais cessé de vanter publiquement la supposée bonne santé financière du groupe Bitfinex et de ses affiliés.

Aujourd’hui, c’est une autre paire de manches, car les accusations ne viennent plus seulement de comptes Twitter pseudonymiques produisant de longues envolées lyriques dans des articles Medium, ou encore de recherches universitaires tentant de démontrer que l’USDT servait à manipuler le cours de Bitcoin.

La procureure générale de l’Etat de New York met les pieds dans le plat, et le moins que l’on puisse dire est que le document original afférent à sa plainte est offensif.

850 millions de dollars dans la nature

Selon la justice américaine, ce seraient ainsi 850 millions de dollars qui viendraient à manquer dans les comptes de Bitfinex. En délicatesse vis-à-vis de Crypto Capital, son prestataire de paiement principal depuis ses difficultés bancaires, la société aurait été forcé de mixer ses fonds propres avec ceux utilisés pour backer l’USDT et donc normalement détenu par la seule société Tether, tout en utilisant l’argent de ses clients. Un sacré melting pot qui fait faire la grimace aux services gouvernementaux américains.

Selon le document officiel, Bitfinex aurait eu accès à près de 900 millions de dollars liés à Tether, se servant pour près de 700 millions, afin de couvrir la perte initiale liée à Crypto Capital. La note juridique précise qu’étonnamment, aucun document n’aurait jamais été signé entre Bitfinex et Crypto Capital, malgré les très importantes sommes d’argent en jeu.

La justice américaine demande donc au groupe iFinex Inc., entité regroupant à la fois Bitfinex et Tether, d’agir dans l’intérêt de ses clients : la plateforme ne doit pas stopper les opérations de trading, tout en arrêtant d’utiliser le collatéral de l’USDT pour satisfaire les demandes de retrait de ses clients. Une coopération dans le cadre des investigations est également espérée, la procureure précisant qu’elle enjoint IFinex Inc. de “transmettre des documents à ses services”, documents qu’elle leur “interdit de détruire”.

Le décor est donc planté, et l’ambiance au beau fixe.

Bitfinex réagit

iFinex inc. n’a pas tardé à communiquer sur son blog suite aux annonces de la nuit, et comme attendu, le groupe ne l’entend pas exactement de cette oreille. Se lançant dans une querelle sémantique assez cocasse, les représentants du groupe assurent que la procureure de l’État de New York se base sur de fausses allégations présentées comme des faits. Si le groupe reconnaît que 850 millions de dollars sont en jeu, il précise que ces fonds ne seraient pas “perdus, mais seulement sous séquestre” auprès de Crypto Capital, et que tous les efforts seraient faits pour les récupérer.

Assurant comme jusqu’ici de sa “situation financière saine, point barre”, iFinex se dit déterminé à se défendre contre les accusations américaines. Au vu des cartes dévoilées par la justice américaine, difficile de dire si les habituelles opérations de communication seront cette fois suffisantes. Affaire à suivre sur le Journal du Coin !

PARTAGER
Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

3 Commentaires

    • Tu as vraiment raison, Roger. “Manquants”, quand on ne peut pas y accéder car un prestataire de paiement (avec lequel aucun contrat n’a jamais été signé) a vu ses comptes supposément gelés dans plusieurs localités différentes, c’est vraiment une erreur sémantique atroce. En plus, orienté comme je suis, je n’ai pas du tout pris le temps de préciser que, selon iFinex, les fonds n’étaient “pas perdus [= manquants], mais sous séquestre [= bloqués]”. 😉
      ça ne change pas grand chose au fait qu’ils ne sont plus à disposition, et que l’Etat de New York poursuit pour “fraude” pour d’autres faits, à savoir la gestion du manque de liquidité supposé à cause de cette situation de blocage.

    • Bonjour Roger,

      Ce n’est pas une opinion, mais bel est bien factuel puisque Grégory parle du réquisitoire du procureur :

      “il est reproché aux deux sociétés d’avoir tenté de cacher que 850 millions de dollars étaient manquants”
      “Selon la justice américaine, ce seraient ainsi 850 millions de dollars qui viendraient à manquer dans les comptes de Bitfinex.”

      Et la réponse de Bitfinex est également incluse à l’article :

      “les représentants du groupe assurent que la procureure de l’État de New York se base sur de fausses allégations présentées comme des faits. Si le groupe reconnaît que 850 millions de dollars sont en jeu, il précise que ces fonds ne seraient pas “perdus, mais seulement sous séquestre” auprès de Crypto Capital, et que tous les efforts seraient faits pour les récupérer.”

      Grégory se montre effectivement sceptique sur les affirmations de Bitfinex en conclusion, et c’est son droit.

      Pour l’instant, c’est parole contre parole et la justice US tranchera. Cependant, tu sembles avoir plus d’informations que celles dévoilées publiquement. Pourrais-tu nous les partager ? 🙂

      À bientôt !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici