Bitcoin SV halving

Bitcoin : qui paiera les mineurs en 2040 ? 

Trading du CoinTrading du Coin

Cet article vous est proposé par l’équipe de rédacteurs de KryptoSphere. Kryptosphere est la première association étudiante en France spécialisée dans la blockchain et les cryptomonnaies. Son but est de vulgariser et de démocratiser cet univers auprès du grand public.

La récompense de bloc : inflation et frais de transaction

Approximativement, toutes les 10 minutes, un nouveau bloc Bitcoin est créé, contenant de nouveaux bitcoins : c’est ce qu’on appelle communément le « Block Subsidy », subvention de bloc en français. Ce dernier contient également les fees (frais de transaction) que paient les utilisateurs de Bitcoin pour faire arriver leurs transactions au destinataire voulu. La valeur totale des bitcoins créés, ou devrais-je dire émis, plus l’ensemble des frais (fees) représentent ce que l’on appelle le « Block Reward » ou récompense de bloc.

Un peu de contexte : actuellement, le block subsidy est de 12.5 BTC, soit un peu moins de 100 000$ au prix actuel. Sachant que le nombre de transactions moyen par bloc est environ 2000 et que les frais de transactions moyens sont d’environ 60 centimes, on peut en conclure que le block reward total moyen est de 101 200$.

(Block Subsidy + Transactions fees = Block Reward) 

Émission monétaire et halving

Selon la politique monétaire codée au sein de Bitcoin, la quantité de nouveaux bitcoins émis par bloc doit réduire avec le temps, éventuellement se rapprochant de 0% en 2140 : c’est ce que l’on appelle le halving. Cela fait ainsi du bitcoin un actif désinflationniste et non pas déflationniste comme je peux souvent lire. Au moment de l’écriture de cet article, plus de 85% des bitcoins qui pourront exister ont déjà été émis, vous connaissez tous la limite des 21 millions ; peut-être grâce à Grégory Raymond… Ainsi, l’inflation annuelle actuelle du bitcoin est de 3,8%. Plus de 99% des bitcoins auront été minés en 2040. Quid de la suite ?

Cette question peut sembler anodine mais elle est pourtant absolument fondamentale. 

Le block reward est la raison de vivre des mineurs, ce pourquoi ils sont payés afin de protéger le réseau. Au fur et à mesure que l’inflation tend vers zéro, les mineurs obtiendront, en proportion, de plus en plus de revenus provenant seulement des frais de transactions. Beaucoup pensent ainsi que les frais de transaction ne seront pas suffisants pour compenser de manière adéquate les mineurs. Quand il s’agit de thésauriser de grandes quantités de richesses, la sécurité et la confiance sont des propriétés essentielles. Si le réseau Bitcoin voit ses mineurs préférer concentrer leur activité sur du staking de coins dans des modèles PoS (Proof-Of-Stake) où les revenus sont bien plus stables et prévisibles, alors c’est l’existence même de Bitcoin qui est en jeu. 

Bitcoin Inflation
Courbe d’émission des bitcoins et courbe d’inflation.

L’effet du halving sur le cours du bitcoin

Même si tous deux représentent le budget “sécurité” de Bitcoin, le block subsidy et les frais de transactions sont très différents. Pour le block subsidy, sa valeur sert à la fois de manière rationnelle d’émettre des nouveaux bitcoins ainsi que d’un cercle vertueux (ou la FOMO joue un rôle anticipé par Satoshi) inclus dans le protocole, qui fait régulièrement augmenter la base d’utilisateurs de Bitcoin. 

“As the number of users grows, the value per coin increases. It has the potential for a positive feedback loop; as users increase, the value goes up, which could attract more users to take advantage of the increasing value.” Satoshi Nakamoto 

En effet, lors de chaque halving, les mineurs voient leur récompense être divisée par deux, ce qui se traduit par une hausse du prix dans le temps. Les mineurs vont ainsi diviser la pression baissière sur le cours du bitcoin effectivement par deux. 

Bitcoin Halvings

Comme on peut le voir, chaque halving fut suivi d’une hausse significative du prix du bitcoin.

Sur le long terme, un arbitrage se fera : au fur et à mesure que le réseau prendra de l’ampleur, la demande pour de l’espace de transaction au sein des blocs augmentera, ce qui réduira logiquement l’intérêt et le besoin d’un block subsidy. (Plus de demande = frais de transactions plus élevés) (Nous nous plaçons ici dans l’hypothèse ou le Bitcoin devient effectivement une réserve de valeur reconnue universellement, et non un intermédiaire des échanges où une augmentation des fees rendrait le réseau obsolète.) 

Personne ne sait exactement pourquoi Satoshi choisit de définir l’émission de bitcoins de cette manière, on ne peut que spéculer. Quatre ans entre chaque halving est une période suffisamment longue pour planifier et créer. C’est le même intervalle de temps qui est octroyé au Président des Etats-Unis pour gouverner « The Land of The Free ».

Le jour où les frais de transactions seront le principal revenu des mineurs

Sur le graphique ci-dessous, on peut voir que les frais de transactions en pourcentage du market cap de Bitcoin seront constamment au-dessus de 0.001% (quotidiennement) au cours de la prochaine décennie. Même avec le déclin constant du block subsidy au cours du temps, le revenu associé au minage (et donc la sécurité du réseau) a tendance à augmenter de manière exponentielle au fur et à mesure de l’adoption du bitcoin. 

Bitcoin fees vs reward

Avec ce modèle réalisé par Awe and Wonder, nous pouvons voir qu’aux environs de 2030, les frais de transaction commenceront à constamment représenter une portion significative du block reward.

Ainsi, seulement quand cette part dépassera 50% de manière durable, nous pourrons dire que Bitcoin a évolué comme Satoshi l’aurait voulu. Bitcoin deviendrait alors indépendant, indépendant de toute subvention de bloc, atteignant une maturité qui serait un signe fort pour le futur.

Même si tout ce débat ne peut rester que hautement spéculatif, nous avons quelques indices qui nous permettent de penser que les frais de transaction totaux augmenteront petit à petit jusqu’à égaler le block subsidy. En se basant sur le graphique ci-dessous et ces données, les inquiétudes concernant le modèle de sécurité de Bitcoin (= son modèle économique de PoW) sont probablement disproportionnées.

Bictoin fees
Modèle réalisé par Awe_AndWonder.

De toutes les cryptomonnaies, Bitcoin est la mieux positionnée pour se permettre de charger des frais de transaction élevés, et de loin.

La vraie question reste alors à savoir si le volume de transactions sera un jour suffisamment élevé pour rendre Bitcoin économiquement viable dans le temps… Mais comme disait Satoshi Nakamoto :

 ” I’m sure that in 20 years there will either be very large transaction volume or no volume.” 

Article écrit par Guillaume Girard
Responsable de projet pour KryptoSphere Marseille et étudiant en Master 1 de Finance à Kedge Business School. Je suis passionné par les actifs digitaux et particulièrement le Bitcoin depuis 2017 et je m’intéresse beaucoup aux théories économiques et financières autour de ces sujets.

Avatar
KryptoSphere est la première association étudiante en France spécialisée dans la Blockchain et les cryptomonnaies. Notre but est de vulgariser et démocratiser cet univers auprès du grand public. KryptoSphere est présente sur 6 campus d’école de commerce et d’ingénieurs dans 4 villes en France : Paris, Marseille, Lyon et Rennes.

13 Commentaires

  1. rien quel titre est faux.. 2040 ?? ou plutôt 2140 pour la fin des rewards.. abrutis

    mêmes pas capables d’une relecture, et si elle a été faite, personne n’est surpris du “2040” en fait aucun d’entre vous n’a lu le white paper ? mais vous vous permettez d’n faire des articles..

    • Tu te sens pousser des ailes derrière ton clavier Darwin ? Dans le monde de la Crypto, on a un paquet de désinformation et d’articles complètement faux. Mais le Journalducoin reste selon moi un des seuls à être sérieux.

      Alors au lieu de cracher sur le travail des autres et de penser être un génie parce qu’apparemment tu aurais “lu le white paper du bitcoin”, je t’invite à te calmer et à respecter autrui (comme tu le ferais irl) parce que la mode d’insulter des gens derrière son écran ça va un moment mais on n’a pas tous 15 ans. Faut grandir un peu.

      Sur ce, bonne soirée et merci au jdc pour l’article, l’avenir des mineurs était une question que je me posais depuis un petit temps.

    • La fonction ainsi définie est une courbe exponentielle qui va atteindre à terme environs 21 millions de Bitcoins. C’est le montant total maximum de Bitcoins qui seront disponibles à terme sur ce système. La génération de nouveaux bitcoins peut être schématisée ainsi : 50 bitcoins sont générés toutes les 10 minutes pendant les 4 premières années, puis cette valeur passe à 25 BTC toutes les 10 minutes durant les 4 années suivantes (à partir de novembre 2012), et continue d’être divisée par deux tous les 4 ans environ (en réalité tous les 210 000 blocs de transactions) jusqu’à atteindre le nombre maximum aux alentours de 2040.

      petit débile

      • Amusant la “courbe exponentielle” qui aurait une asymptote à une valeur différente de 0 (21 millions est la valeur citée).
        De 2 choses l’une, soit les mathématiques ont beaucoup évolué depuis mes années de lycée soit les termes que vous employez ne sont pas les bons.

    • Il a bien précisé qu’en 2040 99% des bitcoins auront été minés et pas que c’était fin du reward. Entre 2040 et 2140 le total reward ne dépasse même pas les 100.000 bitcoins donc il est évident que ce sont les frais de transactions qui vont rémunérés les mineurs à ce moment là si Bitcoin a survécu bien sûr.

      Stay humble.

    • KryptoSphere bosse avec la commission européenne, je ne pense pas que ce soient des abrutis, en revanche toi, tu n’est pas capable d’aligner deux mots sans faute de syntaxe et d’orthographe. Relis toi, toi-même avant de cracher ton venin lâchement caché derrière ton écran.

  2. Pour l’instant, le cours est baissier. Je trouve que l’ambiance est la même qu’en 2018, à l’époque où il était à 6000 et que tout le monde voyait un “rebond sur le support”. Et ça s’est effondré de 50%. La même chose est en train de se répéter, mais ça ira bcp + bas.

    • Bonjour Madame IrmaSeb, quel temps prévoyez-vous pour avril 2020 ?
      tu te bases sur quoi pour donner de telles prévisions ? Au moins t’as une chance sur 2 c’est bien !
      Reviens avec une analyse technique ou fondamentale sérieuse et sourcée si tu veux être pris au sérieux, ton intuition ou sentiment, pardon mais on s’en …!

  3. Très intéressante comme analyse, merci. Seulement il ne faut jamais oublier que la blockchain Bitcoin est éminemment tributaire du réseau électrique aussi. À l’heure où certains évoquent déjà une vie clairsemée en termes de disponibilité électrique dans les foyers d’ici une vingtaine d’années, y compris dans les pays développés…
    C’est donc un constat crédible de ce qui pourrait arriver, dans un monde autodestructeur qui reste sur la même lancée et où l’électricité reste abordable et omniprésente…
    Perso j’ai beau être optimiste de nature, je ne me vois pas conserver mes BTC après les deux halving à venir… Ne serait-ce que parce qu’à mon avis, en 2030, le monde dans lequel nous vivons n’existera plus sous la même forme…
    Bref, restez attentifs au monde 😛

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici