e-gold

Bitcoin : l’or numérique concurrencé par l’or physique ?

Trading du CoinTrading du Coin
4.2
(64)

Avez-vous songé à ce scénario ? – Bitcoin est très souvent comparé à l’or en raison de plusieurs qualités intrinsèques qui renvoient l’un à l’autre. On évoque souvent Bitcoin et sa forte volatilité, Bitcoin et ses bulles spéculatives successives. Mais que se passerait-il si une bulle spéculative atteignait l’or ? Bitcoin suivrait-il, ou au contraire, concurrencé par l’or, les spéculateurs s’en détourneraient pour une opportunité plus profitable ?

Bitcoin, cet or numérique

Bitcoin est souvent comparé à l’or pour deux raisons principales :

  • L’or comme Bitcoin ont un processus d’extraction coûteux qui nécessite des investissements et rend l’offre prévisible. Pour découvrir de nouveaux gisements d’or, il est nécessaire d’investir dans du matériel industriel spécialisé d’extraction. On dépense de grandes quantités d’argent dans du matériel spécialisé et dans de l’énergie pour le faire fonctionner afin d’alimenter le marché en “or neuf”. Sur Bitcoin, le fonctionnement est similaire. Les industriels investissent dans des ordinateurs spécialisés afin de sécuriser le réseau et ils sont récompensés de deux manières : ils se rémunèrent sur les frais de transactions, mais bénéficient également de ce que l’on appelle “la récompense”. Ce mécanisme permet d’augmenter l’offre de bitcoins disponible sur le marché.
  • L’or comme Bitcoin ont une offre théorique fixe. L’or qu’on exploite provient… de collisions d’étoiles, un processus que l’on ne sait pas vraiment reproduire en laboratoire. Il existe néanmoins de l’or ailleurs que sur Terre, ces gisements pouvant être astronomiques. La limite de l’offre de bitcoins est très différente. Il s’agit d’un consensus protocolaire, informatique, humain, et il est fixé à 21 millions d’unités. La limitation de l’offre entre l’or et le bitcoin a donc une différence fondamentale puisque l’un dépend d’un consensus humain, alors que l’autre dépend d’un équilibre de marché. Peut-être un jour irons-nous miner des astéroïdes, car cela sera devenu rentable.

Si le marché a la même lecture, Bitcoin comme l’or obéissent à des logiques d’investissements similaires.

Veuillez noter qu’il s’agit ici d’une lecture parmi d’autres. Il est aussi possible de considérer Bitcoin comme étant une action : des personnes travaillent nuit et jour à l’amélioration du protocole. Bitcoin est donc un actif qui évolue, un actif vivant, ce qui le distingue nettement de l’or. Si la question vous stimule, je vous invite à cliquer sur l’image et à visionner cette conférence :

Bitcoin nouvelle classe d'actif
Bitcoin, une nouvelle classe d’actif ?

Bitcoin et l’or : des actifs qui évoluent en bulles successives

Si Bitcoin est souvent décrié pour ses bulles spéculatives, c’est simplement parce que celles-ci gonflent et éclatent dans des cycles bien plus courts que sur les autres actifs. L’or évolue également en bulle, et nous sommes peut-être sur le point d’en connaitre une nouvelle.

Graphique de l'or en hebdomadaire 02.25.2020
XAUUSD en hebdomadaire – une accumulation de plus de 6 ans… pour une nouvelle bulle spéculative ?

Sur le graphique ci-dessus qui représente l’or en unité de temps hebdomadaire, nous avons encadré en noir une grande zone d’accumulation qui a duré plus de 6 ans. Une accumulation est une zone où le prix a tendance à ne faire ni sommets, ni creux : il évolue dans une tendance neutre. Les plus belles tendances haussières – qui peuvent se transformer en bulle – naissent après de longues accumulations, et lorsque l’on franchit ces zones par le haut – nouveau sommet – c’est généralement le signe d’une nouvelle tendance haussière, l’eldorado des spéculateurs.

Si toute tendance haussière ne se termine pas en bulle spéculative, toute bulle spéculative démarre par une tendance haussière.

L’or numérique et l’or physique : partenaires ou concurrents ?

La question mérite donc d’être posée : dans le scénario où une bulle spéculative frapperait l’or physique, comment réagirait l’or numérique ? Autrement dit : où irait l’argent ?

Si l’on prend le même encadrement temporel que le graphique ci-dessus qui représente l’or en unité de temps hebdomadaire, Bitcoin a connu sa folle croissance alors que l’or était dans une tendance neutre. L’or physique n’était donc pas vraiment attrayant pour les spéculateurs.

graphique BTCUSD Bitcoin hebdomadaire 02.25.2020
BTCUSD en hebdomaire – de bulles spéculatives en bulles spéculatives

Il ne s’agit pas de dire qu’à l’époque déjà, les professionnels de la finance étaient sur Bitcoin. C’est d’ailleurs une de ses caractéristiques : Bitcoin est sorti des flots par la passion de quelques visionnaires, plus amateurs que professionnels de l’investissement, plus connus sous le terme de hodleurs.

Le scénario où l’or devient finalement le concurrent de Bitcoin sur un plan spéculatif devrait selon moi être mûri. Tous les scénarios se doivent d’être anticipés. L’analyse technique a le mérite de s’économiser ce type de processus de pensée en permettant une gestion des risques fondée uniquement sur le comportement du prix, le seul élément qui vous paiera. Peut-être faudra-t-il attendre bien après 2020 pour que Bitcoin atteigne les 55 000 $.

graphqiue BTCUSD hebdomadaire scénario flat
BTCUSD en hebdomadaire – le scénario de la tendance neutre qui dure encore quelques années

Dans cette hypothèse, nul doute que la plupart des particuliers auront déserté le marché, pour revenir dans quelques années nourrir les plus hauts de la prochaine bulle spéculative.

Qu’en pensez-vous ? Maintenant que Bitcoin s’est démocratisé et est connu de tous, que se passerait-il si l’or physique devenait financièrement très attractif ? Bitcoin en profiterait-il, ou au contraire, subirait-il la croissance de l’or ? Quel est votre avis ? L’or physique et l’or numérique : partenaires ou concurrents ?

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.2 / 5. Nombre de votes : 64

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

7 Commentaires

    • Non mais c’est très lourd, va falloir aller à la muscu et donc dépenser pas mal d’énergie pour acheter la lambo avec ses lingots ! 🙂

      Cela dit, vous n’excluez pas Bitcoin, qui peut également fonctionner sans internet

  1. Je pense que le prochain halving permettra de répondre a un certain nombre de questions. Le cours du BTc devrait augmenter pour rester rentable auprès des mineurs. Si le protocole suit des modifications de profondeur pour adapter le prix de revient au marché : c’est selon toute la réputation du BTc qui risque de prendre un coup.

  2. J’utilise dans mon quotidien, une carte de paiement, non bancaire, adossé à des jetons d’or physique, en dehors de la block chain, pratiquement gratuite, contrairement à sa version block chain. La rareté du Bitcoin est croissante à cause du halving et des personnes qui perdent leur code qui ne peuvent plus vendre. L’or ne peut pas rivaliser avec cela. Par contre l’or digital “le vrai” peut devenir une monnaie souple et stable. De toute façon les gisements d’or s’épuisent, le bitcoin arrive au bon moment. Nous pouvons oublier l’exploitation des astéroïdes qui sont totalement hors de portée technologique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici