Bitcoin : le Lightning Network passe un test formel avec succès

Trading du CoinTrading du Coin

Une équipe de chercheurs a mené une série de tests formels sur la sécurité du Lightning Network. Les résultats sont prometteurs, Lightning Network serait aussi sécurisé que Bitcoin. 

Une étude formelle pour LN

C’est à travers une publication scientifique intitulée A Composable Security Treatment of the Lightning Network qu’Aggelos Kiayias et Orfeas Stefanos Thyfronitis Litos ont présenté leur étude formelle de la sécurité de la spécification du Lightning Network.

La vérification formelle consiste à utiliser des logiques mathématiques afin d’étudier l’ensemble des comportements que peut avoir un code informatique. Après ce type d’analyses, il est aisé d’être assuré de l’absence de bug dans le code.

Jusqu’à cette étude, aucune vérification formelle n’avait permis de vérifier mathématiquement la sécurité des spécifications du Lightning Network. Ceci représente une “situation désastreuse étant donné que le protocole est actuellement opérationnel” selon les auteurs du papier. Un point qui ne peut qu’être souligné, à l’heure où la capacité en bitcoins du LN dépasse 8 millions de dollars.

Des résultats encourageants

Les résultats de cette étude sont plus qu’encourageants pour le Lightning Network. Litos expliquait à Coindesk que l’ensemble des parties critiques pour la sécurité de la spécification sont “solides comme le roc”.

Il est important de noter que nous parlons ici de la spécification du Lightning Network. Celle-ci représente l’ensemble des règles que doivent appliquer les concepteurs de logiciels pour interagir avec le Lightning Network. Ce test n’a aucun cas couvert l’ensemble des implémentations du Lightning Network disponible, et celles-ci peuvent toujours présenter des failles de sécurités.

La nouvelle la plus encourageante découlant de cette publication se résume dans une citation de Litos pour Coindesk:

“Le principal résultat est que le réseau Lightning est aussi sûr que bitcoin.” Litos pour Coindesk.

Ainsi, la seule possibilité pour qu’un utilisateur perde ses fonds serait que les signatures ou les fonctions de hachage utilisées par Bitcoin soit brisées.

Reste maintenant aux développeurs d’appliquer les règles définies par cette spécification. Le but : minimiser au maximum les possibilités de bug et de pertes de fonds.

 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar