Bitcoin et l’hiver crypto : le minage de BTC en plein cauchemar ?

Il n’en restera plus qu’un ? – L’hiver crypto est rude pour tous. Le secteur cryptographique connaît une période glaciale. Chute du prix de bitcoin, augmentation du prix de l’énergie, diminution quotidienne du nombre de bitcoins à miner – la liste peut continuer – sont autant d’éléments qui fragilisent le fil sur lequel marche le secteur. L’actualité de ces derniers jours ne nous l’a d’ailleurs que trop montré. Certains sont même au bord du gouffre. D’autres mettent la clés sous la porte. Cependant, conformément à l’adage « le malheur des uns fait le bonheur des autres », certains mineurs de BTC sont sur un petit nuage.

Compute North et le minage de bitcoin : une faillite à 5 millions de dollars

Cette semaine, Compute North a fait couler beaucoup d‘encre. En effet, à l’arrêt, la société de minage de bitcoins a fait faillite au mois de septembre. Dans cette affaire aux aspects parfois romanesques, les dirigeants de la société auraient siphonné – le jour de la faillite de l’entreprise et d’après le document du jugement – prés de 3 millions de dollars.

Les informations du jugement nous apprennent également que General Capital, société de prêts et d’investissements, a procédé au rachat de deux installations de la société de minage. Le tout, pour 5 millions de dollars. La proposition d’ordonnance du conseil propose ainsi la vente de deux sites, l’un au Texas et l’autre au Nebraska. Dans ce rachat sont inclus les obligations de remboursements et dédommagements envers les clients de North Capital.

>> Confiant en l’avenir de Bitcoin malgré l’adversité ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

Le secteur du minage de BTC au bord du gouffre ?

La chute de Compute North peut être considérée comme dangereuse. Même pour des sociétés de minage qui semblent peu souffrir de l’hiver crypto. C’est le cas de Marathon, par exemple, qui est sur un petit nuage. Forte de 616 bitcoins minés au moins d’octobre, la société parait ne pas être à plaindre. Toutefois, la faillite de Compute North a pu justement faire souffrir la société, car elle avait des sites en commun avec Compute North. Et, ce danger n’est pas le seul qui tourne autour de ce secteur en pleine ère polaire.

Le moratoire contre le minage de BTC à New York trouve encore des échos dans nos lignes avec l’interdiction du minage de Bitcoin instauré en Moldavie récemment ou encore au Québec. L’Europe, elle aussi, a décidé de tenir le roi des cryptomonnaies sous contrôle à travers le minage de bitcoins qu’elle souhaite interdire pendant l’hiver.

La présence de certains fervents défenseurs de Bitcoin comme Block ou Binance (qui a même ouvert, un fonds de soutien de 500 millions de dollars) permet de montrer que le secteur du minage de bitcoin ne s’avoue pas vaincu pour autant. D’ailleurs, les investisseurs, tels des vautours, sont là pour ramasser les miettes des mineurs de BTC déchus. Leur objectif ? En profiter quand les beaux jours arriveront.

L’hiver est une période idéale pour construire et apprendre ! Inscrivez-vous sur la plateforme Binance et profitez d’une académie gratuite et d’un site intégralement en français pour faire vos premiers pas en toute sécurité (lien commercial). 

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour