Bitcoin : Québec veut couper les vivres aux mineurs de cryptos

Tout pour briser les crypto-mineurs. Sale temps pour les cryptomonnaies basées sur la Preuve de travail (PoW), dont principalement Bitcoin (BTC) bien sûr. Les tensions énergétiques engendrées par les sanctions occidentales contre la Russie constituent le prétexte idéal pour arriver à ce que les États n’ont pas réussi à faire auparavant : empêcher le minage de crypto-actifs. Le Québec, pourtant très riche en énergie hydroélectrique, compte donc mener la vie dure aux mineurs sous ce prétexte de manque d’énergie. Cela, malgré la profusion locale d’électricité.

>> Vos premiers bitcoins avant la coupure d’électricité ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

Les crypto-mineurs mis au ban des consommateurs d’électricité au Québec

Le Canada, est le deuxième producteur mondial d’hydroélectricité, juste derrière la Chine. Sa région francophone du Québec domine à elle seule le reste de la production canadienne. Mais l’excuse des pénuries énergétiques qui s’annoncent en Europe par manque de gaz russe était trop belle pour ne pas être copiée-collée contre les mineurs de cryptomonnaies québecois.

Pierre Fitzgibbon, le ministre de l’Économie et de l’Innovation (sic) du Québec, veut tout simplement couper le courant aux entreprises de crypto-minage. Selon une publication sur son compte Twitter officiel ce 3 novembre 2022, le ministre a l’intention de demander par décret de retirer les 270 MW (mégawatts) d’hydroélectricité fournis aux mineurs de cryptos. Une soudaine « forte demande d’énergie » en serait le prétexte.

En bon élève, Hydro-Québec, principal fournisseur d’énergie de la province francophone, annonce avoir déjà proposé l’idée. La compagnie électrique a proposé dans son plan d’approvisionnement 2022-2032 de supprimer ces 270 MW dédiés aux crypto-mineurs. Pour les « réaffecter » on ne sait où.

Plus d’électricité pour les mineurs de Bitcoin au Québec ?
Compte Twitter @hydroquebec

Malgré l’emploi, les revenus taxables générés, et tous les autres bénéfices qu’apporte le minage de bitcoins, les mineurs sont donc appelés à être traités comme des sous-usagers par Hydro-Québec et le ministre de « l’Innovation ». Pourtant, s’il y a bien une région au monde (en plus de quelques rares provinces chinoises) qui a pléthore d’énergie grâce à ses barrages hydroélectriques, c’est bien le Québec. Y aurait-il un autre motif derrière cette décision ?

Faudra-t-il bientôt s’éclairer à la bougie au Québec pour convenir au ministère de l’innovation ? En attendant, rien ne vous empêche de continuer vos investissements cryptos. Courez vous inscrire sur Binance, LA référence absolue des exchanges cryptos (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour