Scandale MtGox : Mark Karpelès continue à se battre !

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

How dare you – Après 6 ans de bataille juridique, l'affaire du hack de MtGox en 2014 continue de faire parler d'elle. Dans ce nouveau rebondissement, Mark Karpelès, ancien patron de la plateforme, accuse un plaignant de modifications opportunistes de sa plainte contre lui. Son but : que cette dernière soit invalidée.

C'est à travers une motion déposée lundi auprès de la cour fédérale de l'Illinois que Mark Karpelès pointe du doigt Gregory Greene :  il l'accuse d'avoir tenté de prendre la justice de court en modifiant à la volée le contenu de sa plainte initiale, selon les pérégrinations judiciaires du tribunal.

Selon lui, la plainte initialement déposée par Gregory Greene à la suite du hack de la plateforme d'échange MtGox ne serait plus valide : ce dernier chercherait désormais à attaquer la plateforme sur la base des conditions d'utilisation acceptées par les clients… alors qu'il se serait inscrit avant que de telles conditions d'utilisation soient réellement proposées lors de l'inscription, selon la défense de M. Karpelès.

« M. Greene a compromis sa plainte pour fraude en contredisant directement [ses premières déclarations]. [Le contenu de] ses nouvelles allégations [constitue un précédent]. », selon le document. 

Toujours selon ce document, M. Greene aurait effectué cette modification pour que sa plainte résiste à une demande de jugement en urgence, qui aurait pu aboutir à son rejet.

Aucune information n'a pour le moment été communiquée concernant la validité de la stratégie adoptée par Mark Karpelès. La balle revient à nouveau dans le camp des juges : affaire à suivre !

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

  1. Rømåın dit :

    Si il a conservé les clés privés, il peut bénéficier de l’ensemble les forks (mises à jours) BCH BSV MONERO ETC et les nombreux autres… très largement de quoi remplacer/rembourser ce que les gens ont perdu dans MTGOX, idem pour Cryptopia et d’autres exchanges “saboté” “piraté” ou “fermé” celui qui a les clés privées contrôle les fonds ça fait des années que les administrateurs et liquidateurs font traîner et entubes tout le monde avec des frais de plusieurs millions juste pour se gratter le cul à longueur de journée.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER