« Pas ma tasse de thé » : Bitcoin agace toujours le patron de la reine des banques, JP Morgan

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

JD ne change pas de position – Jamie Dimon, le grand patron de JPMorgan Chase & Co, a été hier l’invité du DealBook Summit, organisé par le New York Times. Il a de nouveau exprimé ses réticences envers Bitcoin, en répondant aux questions d’Andrew Ross Sorkin.

Bitcoin, « la blockchain », les gouvernements

Les analystes de la JPMorgan prédisent un « avenir radieux » pour Bitcoin. Mais le directeur des opérations de la célèbre banque, qui qualifiait notre cryptomonnaie préférée de « fraude » en 2017, lui préfère la fameuse « blockchain ».

ARS : 3 ou 4 années auparavant, je vous avais questionné au sujet de Bitcoin. À l’époque, vous ne croyiez pas en Bitcoin. Vous pensiez que les gouvernements ne l’autoriseraient pas, mais vous étiez un fan des cryptomonnaies. On dirait que vous avez changé d’avis. Je voudrais savoir pourquoi ?

JD : Je ne sais pas si j’ai changé d’état d’esprit. Nous utilisons la blockchain. Nous avons le JPMorgan Coin, qui est adossé au dollar. Grâce à la blockchain, vous pouvez déplacer de l’argent, le scinder en toutes petites quantités. Nous croyons dans les cryptomonnaies proprement régulées et assurées. Bitcoin est différent, et ce n’est pas ma tasse de thé. Je ne m’intéresse pas à Bitcoin. La blockchain en tant que telle sera cruciale pour permettre aux gens de déplacer de l’argent à travers le monde à peu de frais.

 

ARS : J’apprécie le fait que vous fassiez cette distinction. Vous n’avez donc pas changé d’avis. À l’époque, votre argument contre Bitcoin était qu’il ne serait jamais régulé à proprement parler.

 

JD : Mon expérience avec les gouvernements me fait croire qu’ils peuvent réguler n’importe quoi, quand ils le veulent. Bitcoin vaut actuellement environ 200 milliards de dollars. S’il continue à devenir de plus en plus gros, il sera régulé. Et cela commence à arriver de par le monde. Il y a un paquet de gens intelligents qui investissent dans le bitcoin en pensant que sa capitalisation dépassera celle de l’or. Laissons-les faire ! Ce n’est pas ma tasse de thé !

Interview de Jamie Dimon par Andrew Ross Sorkin

Bitcoin et les cryptos : une délicieuse tasse de thé

Jamie Dimon a certainement raison sur un point : les gouvernements n’aiment pas Bitcoin. Et plus il aura de succès, plus ils tenteront de le réguler. Mais la première des cryptomonnaies est justement conçue pour résister à la censure, et il est difficile de parier sur l’issue de cette bataille.

En parlant de tasse de thé, le marché des cryptomonnaies vient de former une magnifique figure chartiste nommée cup and handle ou coupe et poignée. C’est une figure fortement haussière, annonçant une croissance extensive.

Afin de la confirmer, il nous faudra clôturer le mois de novembre au-dessus de la coupe. Et nous sommes bien partis pour.

Dans le doute, ceux qui ne croient pas en Bitcoin peuvent acheter des actions de la JPMorgan Chase. Cotées sur le New York Stock Exchange, elles sont passées de 140 à 115 dollars sur l’année.

Morgan Phuc

Auteur

Co-fondateur de BitConseil et du Journal du Coin

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés

PARTAGER