Les 100 baleines qui s’apprêtent à déferler sur Bitcoin

Bientôt le chant des crypto-baleines ? – Alors que certains institutionnels précoces commencent déjà à adopter la finance décentralisée (DeFi), une grande majorité d’entre eux hésitent encore à faire leur grand plongeon dans la cryptosphère. Une situation qui pourrait bien changer radicalement l’année prochaine, puisque pour la première fois, une majorité de ces grosses baleines s’annoncent prêtent à miser sur Bitcoin (BTC).

La croissance de Bicoin et des cryptos attire de plus en plus

Après le bull run des investisseurs particuliers sur les cryptomonnaies de 2017, l’actuel mouvement haussier commencé fin 2020 a clairement été amorcé par l’achat de produits dérivés de cryptos, tels que les contrats à terme Bitcoin ou les parts des fonds de Grayscale. Autrement dit : cette hausse a été engendrée en bonne partie par l’arrivée des premiers investisseurs institutionnels.

Or, d’après un récent sondage commandé par le fonds d’investissement Nickel Digital Asset Management, les gros poissons retardataires envisagent eux aussi sérieusement de passer le pas.

Parmi les investisseurs institutionnels qui ne sont pas encore exposés aux cryptomonnaies, 62 % d’entre eux prévoiraient d’investir enfin dans le secteur, et ce, dès l’année 2022.

Qu’ils soient issus des États-Unis, du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne ou des Émirats arabes unis, tous les investisseurs interrogés (50 gestionnaires de patrimoine et 50 investisseurs institutionnels) semblent avoir de bonnes raisons de miser sur les crypto-actifs :

  • La raison invoquée le plus souvent, précisément dans 47% des cas, est la perspective de croissance à long terme du capital des cryptomonnaies ;
  • 44 % le font par mimétisme, car ils admettent que de plus en plus d’entreprises et de gestionnaires de fonds sont en train d’investir dans les actifs numériques, ce qui renforce leur propre confiance dans cette classe d’actifs ;
  • 41 % estiment que c’est parce que l’environnement réglementaire entourant les cryptos s’est amélioré et clarifié ;
  • 34% pensent même qu’il s’agit d’une bonne protection contre l’inflation.

>> Vos premiers bitcoins en quelques minutes ? Inscrivez-vous sur Binance <<

Les cryptomonnaies gagnent leur titre de noblesse

L’époque où les cryptos n’étaient (dé)considérées au mieux que comme un jeu de casino spéculatif semble bien loin. Elles comptent désormais, non seulement comme une classe d’actifs à part entière, mais qui plus est très attirante par son potentiel de croissance, entre autres qualités.

Henry Howell, responsable du développement commercial chez Nickel Digital, estime que l’évolution de ces tendances, mise en lumière par cette enquête, va elle-même « alimenter la croissance » du marché des cryptos auprès des investisseurs « professionnels et sophistiqués ».

« Il ne fait aucun doute que le marché des crypto-actifs se normalise de plus en plus au sein des secteurs institutionnels et de la gestion de patrimoine. Cela est dû à plusieurs facteurs, notamment à la forte performance du marché malgré la crise de la Covid, à des investisseurs et des sociétés plus établis qui approuvent le marché, et à l’amélioration de l’infrastructure et du cadre réglementaire du secteur. »

Henry Howell

Si les investisseurs institutionnels, qui n’ont pas encore misé dans les cryptos, pourraient se pencher logiquement, au moins dans un premier temps, sur Bitcoin et Ethereum (ETH) qui dominent le marché, d’autres projets pourraient aussi tirer leur épingle du jeu. En effet, certains indices montrent que les très riches investisseurs commencent à s’intéresser de près à des altcoins, comme Cardano (ADA) ou Solana (SOL).

Si arrivé à la fin de cet article vous n’êtes toujours pas convaincu de l’importance vitale de prendre le train de Bitcoin et des cryptomonnaies, quittons-nous bons amis : rien ni personne n’y parviendra ! A défaut, n’attendez plus pour préparer l’avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour