Chroniques du Capital-Risque Crypto #1 L’ogre Coinbase, la révolution NFT, les 5 levées de fonds de 2021

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Le point sur le venture capital Les projets cryptos ne se financent pas forcément en vendant des tokens, et heureusement. Après la mania des ICO de 2017, nombre d'entrepreneurs sont revenus aux bases du financement des start-up : le capital-risque – ou venture capital.

Dans « Les Chroniques du Capital-Risque », nous vous présentons un condensé des temps forts, de l’actualité et des mouvements de fonds du capital-risque dans le secteur des actifs numériques.

Pour ce premier chapitre, découvrez un focus sur les compagnes de fusion-acquisition du géant Coinbase, un résumé des 5 plus importantes levées de fonds de ce début d'année et un nouveau mécanisme de financement de l'art.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Ethereum-ETH-trop-tard.png.

Coinbase, l’ogre de la cryptosphère

Nous avons recensé au moins 14 acquisitions réalisées par Coinbase depuis sa création en 2012. Certains projets ont été abandonnés et d’autres n’ont pas donné de signe de vie depuis quelques années. Faisons le point sur l’activité de croissance externe de Coinbase, l’ogre de la cryptosphère.

Coinbae pro, la version pour traders professionnels de Coinbase

Comme nous l’avons déjà évoqué, Coinbase à l’ambition de devenir un « guichet unique des actifs numériques », pour les particuliers comme pour les institutions ! Depuis 2012, la stratégie de Coinbase est de faire croître son cœur de métier, la négociation d’actifs numériques, et d’utiliser ses bénéfices pour construire un écosystème des services complet. La construction de l’écosystème Coinbase s’est majoritairement faite par de la croissance externe, c’est-à-dire des acquisitions d’entreprises présentant des synergies avec l’exchange.

2014-2018

Les premières acquisitions de Coinbase ont été réalisées en 2014, et furent Blockr, un explorateur de blockchain, et Kippt, une solution de partage de contenus. Toutefois, nous n’avons aucunes nouvelles de ces entreprises. Le site Blockr.io est maintenant indisponible et le compte Twitter du projet est inactif depuis 2017.

Au cours de l’année 2018, Coinbase a été atteint d’une véritable boulimie et a réalisé au moins 6 acquisitions en parallèle du lancement de sa filiale de capital-risque Coinbase Ventures. Le numéro 1 des actifs numériques aux États-Unis a commencé par acquérir Earn.com pour la modique somme de 100 millions de dollars. La plateforme permettait notamment de percevoir des récompenses en stakant des actifs numériques. Ce service est maintenant pleinement intégré à l’écosystème Coinbase.

Ensuite, l’exchange a poursuivi sa série d’acquisitions en s’emparant de KeyStone Capital, Venovate et Digital Wealth. Le but de ces acquisitions était d’obtenir les précieuses licences de courtage de ces entreprises ce qui a permis à Coinbase d’être automatiquement enregistré auprès des différentes agences fédérales. Cette même année, le courtier d’actifs numériques a aussi fait l’acquisition de Cipher Browser, Distributed Sytems et Paradex. Paradex maintenant devenu Coinbase Pro.

Comparaison des volumes négociés sur les différents exchanges opérants aux États-Unis
Comparaison des volumes négociés sur les différents exchanges opérants aux États-Unis

2019-2021

En 2019, alors que le bearmarket battait son plein, Coinbase s’est offert la partie institutionnelle du service de conservation d’actifs numériques Xapo pour 55 millions de dollars. Dans le courant de l’année, l’exchange a aussi acquis Neutrino.

En 2020, ce sont Tagomi et Bison Trails qui ont été intégrés à l’écosystème Coinbase. Bison Trails fournit de l’infrastructure sécurisée et aide ses clients institutionnels à mettre en place des nœuds ou des réseaux blockchains, c’est donc un atout indéniable pour la croissance de l’écosystème Coinbase.

Enfin, Coinbase a déjà réalisé deux acquisitions depuis le début l’année 2021 : Skew et Routefire. Skew est une plateforme d’analyse de données qui fournit ses services aux plus grands noms de la cryptosphère, mais aussi à des institutions financières, comme Goldman Sachs. Routefire, quant à elle, se spécialise les technologies permettant d’améliorer l’exécution des opérations de trading, et œuvrera à parfaire la plateforme Coinbase Prime à destination des institutionnels.

Part du volume négocié sur Coinbase attribuable aux particuliers et aux institutions
Part du volume négocié sur Coinbase attribuable aux particuliers et aux institutions

Les 5 plus importantes levées de fonds crypto du 1er trimestre

Les levées de fonds au profit de projet crypto, font moins parler d’elles que les fameuses Initial Coin Offerings (ICO) de 2017. Comment ne pas se rappeler du projet EOS qui a levé 4 milliards de dollars en quelques mois, ou encore du Basic Attention Token et de sa levée éclair de 36 millions de dollars en 30 secondes. Pourtant, les financements de projet crypto par des entreprises de capital-risque ne cessent de prendre de l’ampleur. Voici les 5 principales levées de fonds de ce début d’année, dont celle de BlockFi et de Dapper Labs qui établissent de nouveaux records de montants levées.

BlockFi

BlockFi, un prêteur qui fait le lien entre les actifs numériques et les produits financiers traditionnels, à levé 350 millions de dollars lors de sa série D. En 3 ans, l’entreprise a acquis plus de 225 000 clients, particuliers comme institutionnels. En parallèle de ses prêts collatéralisés en actifs numériques, BlockFi propose maintenant des services de négociation de gré à gré et des fonds permettant de s’exposer aux cryptomonnaies.

  • Valorisation actuelle : 3 milliards de dollars
  • Montant total levé : 511 millions de dollars
  • Investisseurs notables : Tiger Global Management, Three Arrows Capital, Bain Capital Ventures

Dapper Labs

Dapper Labs, le créateur de CryptoKitties et NBA Top Shots, a levé 305 millions de dollars avec son troisième tour de table clôturé en mars 2021. Cette levée de fonds records est destinée à poursuivre le développement de la plateforme de NFT NBA Tops Shot qui a connu un succès fulgurant aux États-Unis. En effet, en quelques mois l’application a généré 571 millions de dollars de ventes et se place systématiquement dans le top 5 des applications décentralisées les plus utilisées. Dapper Labs est aussi le développeur de FLOW, la blockchain sur laquelle est basée NBA Top Shots, mais le projet à bénéficier de sa propre vente.

  • Valorisation actuelle : 2,6 milliards de dollars
  • Montant total levé : 375 millions de dollars
  • Investisseurs notables : Andreessen Horowitz, Warner Music Group, Michael Jordan, Kevin Durant

Blockchain.com

Blockchain.com, l’un des leaders mondiaux de la conservation d’actifs numériques a levé 300 millions en janvier 2021 afin de mieux servir ses 31 millions de clients. Blockchain.com fournit une variété de services à des clients particuliers et institutionnels, mais est surtout connu pour ses portefeuilles non-dépositaires. Contrairement à leurs homologues contrôlés par des tiers, ces portefeuilles donnent aux utilisateurs le plein contrôle de leurs clés privées qui représentent la propriété des actifs cryptographiques. La société affirme avoir traité 28 % de toutes les transactions Bitcoin depuis son lancement en 2012.

  • Valorisation actuelle : 5,2 milliards de dollars
  • Montant total levé : 490 millions de dollars
  • Investisseurs notables : Baillie Gifford, LG Group, Lightspeed Venture Partners

Bitpanda

Bitpanda, l’un des plus importants exchanges d’Europe et la première licorne d’Autriche, a levé 170 millions de dollars au cours de sa série C en mars 2021. Bitpanda a vu ses revenus doubler au cours de l’année 2020, grâce à ses 1,3 million de clients. L’exchange avait déjà levé 53 millions de dollars, en octobre 2020, et affiche maintenant son ambition de devenir une plateforme d’investissement diversifié. Afin de dépasser son statut de courtier en actifs numériques, la plateforme propose maintenant des options sur l’or et devrait prochainement intégrer des actions tokénisées.

  • Valorisation actuelle : 1,2 milliard de dollars
  • Montant total levé : 283 millions de dollars
  • Investisseurs notables : Jump Capital, Valar Ventures

Fireblocks

Fireblocks, qui fournit des services de conservation d’actifs numériques à des clients institutionnels, a levé 133 millions de dollars lors de sa troisième levée de fonds en mars 2021. Fireblocks est une plateforme offrant une infrastructure sécurisée pour le transfert, le stockage et l’émission d’actifs numériques. Fireblocks permet à plus de 200 institutions financières de gérer leurs actifs numériques à travers une large gamme de produits et de services. La technologie de l’entreprise se compose du réseau Fireblocks et de l’infrastructure de portefeuille basée sur le calcul multipartie, un protocole de sécurité de nécessitant pas l’utilisation de clés cryptographiques.

  • Valorisation actuelle : 1,6 milliard de dollars
  • Montant total levé : 179 millions de dollars
  • Investisseurs notables : Coatue, Stripes
Les principales levées de fonds du secteur des actifs numériques durant le mois de mai 2021

L'entreprise de capital-risque Outlier Ventures veut réaliser des levées de fonds en NFT

Les NFT sont des jetons non fongibles qui peuvent être utilisés pour représenter la “preuve de propriété” de n'importe quel élément numérique, comme des musiques, des vidéos ou des images. Les NFT ont pris de l'ampleur en 2020, parallèle au secteur de la finance décentralisée. Sur le premier trimestre 2021, les NFT ont généré plus de 1,5 milliards de dollars de transactions. Le record ayant été établis par la vente du NFT de Beeple par la maison d'enchères Christie's, pour 69 millions de dollars.

Volume de négociation mensuel des Non Fungible Token sur les deux derniers trimestres

La firme londonienne Outlier Ventures a récemment introduit un nouveau mécanisme de levée de fonds pour les projets NFT. Le NFT Simple Pre-Purchase Agreement (NFTSPA, prononcé “Nifty Spa”) permettra aux investisseurs d'acheter des NFT en édition limitée maintenant, en échange de la promesse de futurs NFT.

Selon Outlier Ventures, les ventes aux format NFTSPA ne devraient pas être concernée par la législation des securities aux États-Unis. En effet, bon nombre des Initial Coin Offerings (ICO) de 2017 ont été considérées comme des offres de titres financiers non enregistrées par la Security and Exchange Commission (SEC). La SEC a considéré a plusieurs reprises que les Simple Agreement for Future Tokens (SAFT), servant de base juridique aux ICO était assimilable à des contrats visant à l'émission de titres financiers réglementés.

Bonne semaine sur le Journal du Coin !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-encore-temps.png.

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER