Venezuela : Nicolás Maduro joue les VRP pour Trezor et les cryptos

Trading du CoinTrading du Coin

Le Petro du Venezuela, une cryptomonnaie d’État censée être adossée aux réserves de pétrole du pays, a connu des débuts pour le moins difficiles. Le gouvernement vénézuélien tente depuis quelques mois de relancer l’intérêt pour le Petro en parlant de paiements en cryptos pour la vie de tous les jours des citoyens du pays. Le président Nicolás Maduro en personne vient ainsi de jouer le rôle de commercial pour vendre diverses entreprises liées au cryptos, dont Trezor !

Un hardware wallet Trezor présenté par le président vénézuélien

Lors d’une retransmission de la chaîne Venezuelan Television Corporation (VTV) ce 6 novembre, le président Nicolás Maduro a longuement présenté divers services de sociétés de cryptomonnaies. Ce reportage de plus d’une heure est d’ailleurs disponible en intégralité sur le compte Facebook officiel du dirigeant vénézuélien.

Dans cet extrait de la « journée de travail pour la promotion et le renforcement du Petro » de Nicolás Maduro, une entreprise bien connue de la cryptosphère a eu droit à une promotion présidentielle d’un de ses produits : le hardware wallet Trezor !

Le hardware wallet Trezor présenté par le président du Venezuela
Source : Facebook officiel de Nicolás Maduro

La société SatoshiLabs à l’origine de ce dispositif de stockage de cryptoactifs ne s’attendait pas à une telle promotion. Dans un premier temps, un tweet du compte de Trezor explique « pour clarifier la situation » que Trezorvenezuela (qui a présenté le hardware wallet au président) ne serait pas un revendeur officiel de la marque, et qu’ils n’étaient pas au courant ni de son existence ni de cette présentation.

Mais après vérification, Trezor reconnaît tout de même que Trezorvenezuela avait bien un accord de revendeur jusqu’en juin 2019, date où « son inactivité » aurait motivé la rupture de Trezor. Cette dernière précise qu’elle n’interdit pas pour autant la vente de ses dispositifs par Trezorvenezuela.

Trezor Wallet

Le Petro et d’autres cryptos en passe d’être autorisés pour tous types de paiements ?

Le président Nicolás Maduro ne s’arrête pas en si bon chemin, il présente notamment les plateformes de change Glufco et CriptoLago dont nous avions parlé pour leur carte bancaire chargée en cryptomonnaies. Bitcoin (BTC), l’Ether (ETH), le Dash et le Petro, sont annoncés comme compatibles.

Source : Facebook officiel de Nicolás Maduro

Vous en voulez encore ? Le même jour, Nicolás Maduro a expliqué que le système de paiements en cryptomonnaies serait non seulement valable pour les petites transactions du quotidien, mais aussi pour des achats plus importants, comme les voitures ou l’immobilier !

« Les transactions qui sont faites en dollars, et qui sont illégales, se feront désormais en Petro (…) Nous sommes déjà dans des conditions institutionnelles et juridiques qui permettent que tous les biens immobiliers et véhicules du pays puissent être échangés légalement – et enregistrés de manière transparente – via la cryptomonnaie Petro (…) Le Venezuela doit se transformer en une cryptonation, où les cryptomonnaies circulent ».

Des cryptos circulantes qui servent pour tous les paiements de la vie courante, que ce soit pour payer ses courses ou acheter une maison : c’est un rêve de la cryptosphère pour sûr ! Mais le Venezuela, avec ses difficultés économiques énormes, n’était peut-être pas la “première cryptonation” qu’on aurait imaginé. L’avenir nous dira si le régime vénézuélien parvient à réussir ce pari difficile.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar