Russie-cryptoactifs

Russie & OPEP : une cryptomonnaie basée sur le pétrole en préparation

Trading du CoinTrading du Coin

Voilà deux ans que la Russie annonçait un ensemble de dispositions légales visant à réguler l’espace crypto au sein du pays. Nous sommes désormais en 2019, soit l’année prévue pour la publication de ces réglementations. Profitant de cette arrivée prochaine, l’ancien ministre de l’Énergie Igor Yusufov, s’est attelé à créer une cryptomonnaie soutenue par du pétrole, dont l’un des buts avérés sera de ne plus subir l’hégémonie du dollar américain.

Nouvelles réglementations

D’après Oleg Nikolayev, un des membres du comité sur les traités économiques de la Douma d’État (le parlement russe), les nouvelles réglementations en sont “à leur stade final de développement”.

Le gouvernement avait – très tôt – déclaré vouloir encadrer les cryptomonnaies et la technologie blockchain au mieux, afin d’éviter les mauvais acteurs, mais surtout afin d’en catalyser le développement et , pourquoi pas, s’imposer comme une véritable “crypto-nation”.

C’est ainsi qu’était né le projet du CryptoRouble, une cryptomonnaie basée sur le rouble russe. Déjà à ce moment, les membres du gouvernement expliquaient ouvertement que l’intérêt d’une telle devise résidait dans la possibilité de contourner les sanctions internationales.

« Cet instrument (cryptoruble) nous convient très bien pour les activités sensibles liées à l’État. Nous pourrons échanger avec nos partenaires partout dans le monde sans tenir compte des sanctions. » Sergey Glazyev, conseiller économique de Vladimir Poutine

Une crypto pour l’OPEP ?

Igor Yusufov // Source

Igor Yusufov est un ancien ministre russe de l’énergie qui a servi pendant le premier mandat présidentiel de Vladimir Poutine. Il est directeur au conseil d’administration de Gazprom & fondateur et président de Fund Energy, un fonds d’investissement principalement axé sur les sociétés d’exploitation dans le secteur énergétique.

Pour Yusufov, une cryptomonnaie basée sur le pétrole serait davantage utile que le CryptoRouble.

« Depuis la création de cryptomonnaies (privées et étatiques) basées sur l’énergie, un cryptorouble, un cryptodollar – ou autre – basé sur une devise nationale ne fait aucun sens économiquement parlant. » Igor Yusufov, ancien ministre de l’Énergie russe

C’est lors d’une interview avec Rambler – un important média russe – que Yusufov a présenté son projet.

Pour lui, cette devise pourrait permettre de s’affranchir des problèmes classiques des devises qui ne sont pas supportées. Entre les taux d’échange qui fluctuent de façon imprédictible, les commissions prises lors d’un changement de devises ainsi que les restrictions liées aux sanctions internationales, il est vrai que la création d’une cryptomonnaie pourrait donner un élan positif à l’économie d’un pays.

Yusufov à également suggéré que cette devise pourrait bien ne pas être limitée à la Russie, mais également au pays de la région de L’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole).

« Une telle union entre les intérêts de ces nations ne serait pas seulement logique, mais économiquement justifiée. » Igor Yusufov, ancien ministre de l’Énergie russe.

Cette devise en préparation n’est pas sans rappeler le Petro vénézuélien , qui avait pourtant à l’époque laissé beaucoup de monde perplexe. Il semblerait que les temps changent, et que l’idée d’une cryptomonnaie destinée à s’affranchir de l’hégémonie américaine ne soit définitivement plus un sujet tabou.

PARTAGER
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici