Québec : Plexcoin (SCAM) condamné pour outrage au tribunal

Trading du CoinTrading du Coin

Plexcoin se présentait comme une cryptomonnaie fonctionnant sur la Blockchain Ethereum, qui offrait à ses utilisateurs une carte de paiement en partenariat avec VISA. Dominic Lacroix – dirigeant de PlexCoin – a été condamné pour outrage en raison de l’irrespect de l’interdiction de promouvoir l’ICO de PlexCoin prononcée par le tribunal des marchés financiers québécois. Plexcoin avait très tôt été dénoncée par CryptoFR en raison des nombreux éléments qui laissaient à penser que le projet était une arnaque.

Site Web de Plexcoin

Plexcoin ne devrait déjà plus exister

Le 3 août 2017, l’autorité des marchés financiers québécois publiait une mise en garde faisant office de rappel sur son site internet.  L’AMF avait sollicité le Tribunal des marchés financiers pour interdire à “PlexCorps, PlexCoin, DL Innov inc., Gestio inc. et Dominic Lacroix (…) d’exercer toute activité en vue d’effectuer, directement ou indirectement, toute opération sur toutes formes d’investissement décrites à l’article 1 de la Loi sur les valeurs mobilières, dont la sollicitation et le démarchage d’investisseurs, au Québec ou à partir du Québec vers l’extérieur du Québec”.

Suite à cette décision, Dominic Lacroix devait retirer toutes les annonces faisant la promotion de son ICO, fermer les sites en lien avec PlexCoin et PlexCorps, ainsi que les comptes facebook des deux sociétés. Pourtant, à ce jour, la promotion de l’ICO n’a pas cessé et  les sites de PlexCorps et de PlexCoin sont toujours en ligne.

Devant ce manque flagrant de coopération, le juge Lesage a déposé le 17 octobre une demande pour que Dominic Lacroix soit condamné pour outrage au tribunal, “un ordre de la cour qui, pendant le déroulement d’un procès, déclare qu’une personne (morale ou physique) a désobéi ou a démontré un manque de respect envers l’autorité de la cour.” (Wikipédia)

Autre fait notable, le point n°88 du rapport du tribunal cite un personnage connu du monde francophone des cryptomonnaies, ffmad, membre de CryptoFR :

Rapport du tribunal citant ffmad et CryptoFR

Plexcoin dans la ligne de mire de CryptoFR

Le débat avait été lancé le 5 juillet15 jours avant la décision du tribunal québécois – et l’équipe de PlexCoin était venue défendre ses positions. Suite à une mauvaise foi flagrante de la part de PlexCoin, le sujet avait été verrouillé et un nouveau topic “Plexcoin : actions et investigations” avait été lancé, permettant de pousser l’enquête un peu plus loin. Dès lors, le projet était considéré, jusqu’à preuve du contraire, comme étant un SCAM, une arnaque. La publication du whitepaper avait également donné lieu à l’ouverture d’un topic de « morceaux choisis ».

Une métaphore du Whitepaper de PlexCoin par un membre de CryptoFR (NetMaster)

Parmi les faits reprochés, on retrouve tous les éléments classiques d’une arnaque :

  • Whitepaper incohérent et tardif
  • Mise en avant de partenariats inexistants (VISA)
  • Promotion massive pour un investissement à haut risque (publicité facebook)
  • Promesse de rendements exceptionnels (plus de 1000%)
  • Smart contract non publié sur Github
  • Anonymat de l’équipe
  • …etc

CryptoFR a donc encore visé juste. Nous rappelons que CryptoFR est pour nous le principal – et peut-être le seul –  repaire où vous trouverez des individus compétents et expérimentés. Également, si vous hésitez à investir sur une ICO, nous vous invitons à suivre la démarche suivante :

  1. Utilisez la case recherche pour lire les sujets existants concernant l’ICO sur laquelle vous souhaitez obtenir des informations
  2. Visitez la section “SCAM” du site
  3. Si vous ne trouvez pas de réponse, créez un sujet.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Jerome Potts
Invité
Jerome Potts

“scam” n’est pas un acronyme, donc ça s’écrit en lettres minuscules, comme tous les noms communs. Et comme c’est un terme d’une langue étrangère, ce devrait apparaître en caractères italiques. Le mieux est de ne pas l’utiliser du tout : “escroquerie”, “entourloupette”, “fraude”, en français ds le texte, font parfaitement l’affaire.

Alexis LONGUEVERGNE
Invité
Alexis LONGUEVERGNE
trackback

[…] On vous avait déjà parlé de PlexCoin, et ce n’était pas en des termes très reluisants. L’ICO présente en effet toutes les caractéristiques d’une arnaque. L’Autorité des Marchés Financier avait d’ailleurs interdit aux fondateurs la promotion du token, sans résultats. C’est désormais au tour de la SEC de s’y pencher, et on sait le régulateur américain prompt à des mesures drastiques. La fin de la route pour Plexcoin ? […]