Libra : le yuan exclu du panier de réserve ?

Trading du CoinTrading du Coin

On savait depuis la publication du Livre Blanc du projet que le stablecoin Libra serait adossé à un panier de plusieurs devises fiduciaires majeures. Suite aux demandes pressantes de parlementaires américains, Facebook vient de communiquer sur la composition de ce panel de monnaies.

Surprise (ou pas vraiment), le yuan ne serait pas invité à la fête. Mais que pourrait signifier à terme ce choix ?

Un stablecoin pour les amener tous

On le savait depuis les toutes premières fuites datant d’une époque où le projet Libra était encore connu sous le nom de GlobalCoin : la future devise de Facebook est destinée à être un stablecoin, adossé à un panier de monnaies fiduciaires solidement établies.

Or, si Facebook – par sa Fondation créée ad hoc – ne se lasse pas de mettre en avant bonne foi, transparence et volonté de poursuivre le bien commun dans un concert de violons pour le moins bruyant, il semble pourtant que les régulateurs soient peu sensibles à ce concert privé d’un nouveau genre. Si certains détails concrets du dispositif restent pour le moins nébuleux, Libra fait ainsi trembler jusqu’aux banques centrales. Afin d’illustrer cette situation compliquée, on pourra également penser au régulateur suisse qui semble avoir toutes les difficultés du monde à obtenir des réponses à des questions pourtant fondamentales, s’agissant de la protection des données.

Suite aux demandes insistances du sénateur démocrate Mark Warner, le voile s’est cependant – légèrement – levé : des annonces ont été faites en ce qui concerne la composition supposée du panier de devises qui aura vocation à garantir à la fois la stabilité et la valeur de la Libra.

Un absent de taille

Ta-dam ! C’est officiel, les heureux finalistes seront ainsi le dollar américain, l’euro, le yen, la livre sterling et le dollar de Singapour.

Aux yeux de Mark Warner, obliger Facebook à clarifier ce point avait surtout un objectif : s’assurer que la Libra ne s’adosserait pas au yuan. Allant même un peu plus loin, le parlementaire à demandé à ce que Facebook s’engage formellement à ce que la future monnaie privée n’inclue – ni maintenant, ni jamais – la devise nationale chinoise. En effet, le yuan est perçu par une partie de l’échiquier politique américain comme une des pires menaces pour l’Amérique depuis les soviétiques en 1975 (ce qui le place, approximativement, au même niveau que les fromages français).

Facebook s’est donc fendu d’un communiqué pour tenter de calmer ces inquiétudes, en rappelant que Libra et Facebook n’avaient en substance rien – mais alors rien – à voir l’un avec l’autre :

“L’association Libra sera seule responsable de tout ce qui concerne la monnaie numérique à venir […].Toute décision d’ajouter ou non une nouvelle monnaie à la réserve de Libra serait prise sur la base des faits et circonstances du moment, y compris toute restriction réglementaire directe ou indirecte.”

La guerre des devises

Le sujet est d’importance et certains craignent de voir la Libra être à l’avenir un acteur de premier plan dans le grand tableau des conflits monétaires mondiaux. L’enjeu pour la Chine est d’une simplicité confucianiste : déboulonner le dollar de son piédestal de monnaie de référence des échanges internationaux.

Or, alors que les belligérants fourbissent leurs crypto-devises, Facebook pourrait n’avoir que le rôle de pion, contraint de faire d’office allégeance au dollar. Une situation que la Chine a parfaitement anticipé :

“Si cette monnaie numérique est étroitement associée au dollar américain, cela pourrait créer un scénario dans lequel les monnaies souveraines coexisteraient avec les monnaies numériques centrées sur le dollar américain. Cependant, il y aurait essentiellement un seul patron, à savoir le dollar américain et les États-Unis. Si tel était le cas, cela aurait une série de conséquences économiques, financières et même politiques à l’échelle internationale.” Déclarations de Wang Xin, directeur de la Banque Centrale chinoise

S’il n’est pas étonnant de voir les deux superpuissances économiques continuer de se livrer bataille par l’entremise du Libra, il semblerait que nombreux soient les belligérants qui voudraient bien venir détrôner le dollar de son statut de réserve mondiale. Les futures avancées de la monnaie numérique de banque centrale chinoise nous donneront bien entendu l’occasion de rediscuter de ces diverses implications dans nos pages.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar