EOS, Tezos et XRP : 95% des transactions sont sans réelle valeur

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

L’utilisation (en nombre de transactions journalières) d’une blockchain est une métrique extrêmement importante et souvent mise en avant par divers projets pour promouvoir leur infrastructure. Cependant dans certains cas, l’absence de frais entraîne la création d’un grand nombre de transactions sans valeur. C’est notamment le cas pour les blockchains EOS, Tezos et XRP. 

Des blockchains fantômes

L’absence de frais pour les transactions blockchain est souvent mise en avant comme argument marketing. Bitcoin ou Ethereum sont tous deux sont souvent critiqués pour leurs frais relativement hauts. Cependant, en pratique, l’absence de frais engendre la création d’un grand nombre de transactions sur le réseau, sans qu’elles n’aient réellement d’intérêt.

C’est ce que révèle à nouveau l’étude intitulée “Réexamen des statistiques transactionnelles des  blockchains à haute scalabilité” menée par Daniel Perez, Jiahua Xu et Benjamin Livshits.

En effet, l’étude stipule que 95% des transactions présentes sur les blockchains EOS et XRP n’impliquent pas de transferts de valeur. Un chiffre plus bas pour le projet Tezos, qui atteint les 76%.

« Notre analyse révèle que seule une petite fraction des transactions est utilisée à des fins de transfert de valeurs. En particulier, 96% des transactions sur EOSIO ont été déclenchées par l’airdrop d’un jeton actuellement sans valeur. Sur Tezos, 76% du débit a été utilisé pour le maintien du consensus. Et plus de 94% des transactions sur XRP n’avaient pas de valeur économique. » introduit le rapport.

Dans le cadre de cette recherche, les académiciens ont travaillé sur les données des blockchains EOS, Tezos et XRP sur une période allant du 1er octobre 2019 au 30 avril 2020.

L’airdrop d’EOS

Dans le cadre d’EOS, nous avons vu que 95% des transactions été issu d’un airdrop. En effet, depuis novembre dernier, l’airdrop du jeton EIDOS est en cours sur la blockchain EOS.

Pour obtenir ce jeton, les utilisateurs doivent envoyer des EOS sur un smart contract, qui leur renverra leur jeton en plus d’un montant défini d’EIDOS.

Comme le souligne le rapport, avant l’arrivée de ce jeton, 50% des transactions sur EOS étaient réalisées sur des plateformes de paris décentralisées. Depuis EIDOS, le nombre total de transactions a explosé, entraînant une réduction drastique de la part des jeux d’argent.

Du spam sur XRP

De son côté, le réseau XRP a été victime de plusieurs vagues de transactions spam (n’ayant aucune valeur). Parmi les deux plus importantes, la première a été enregistrée entre octobre et novembre dernier et la seconde, plus importante en nombre de transactions, entre novembre et décembre 2019.

XRP Flux de transactions
Flux sur le registre de XRP par type de transaction, succès
and valeur transférée, du 1er octobre 2019 au 30 avril 2020.
En jaune, les transactions ayant une réelle valeur économique.

En plus de ce phénomène, les chercheurs ont trouvé que seul 1/3 des détenteurs d’XRP n’ont réalisé qu’une seule transaction sur la période étudiée.

« Les 35 comptes les plus actifs [sur XRP] sont responsables de la moitié du trafic total » statue l’étude.

Tezos et le consensus

Du côté de Tezos l’affaire est encore différente. Contrairement aux deux cas précédents, les transactions présentes sur le réseau Tezos ne peuvent pas être considérées comme des “transactions sans valeur”.

Cependant, le réseau souffre tout de même d’une utilisation extrêmement basse. En effet, 76% des transactions émises sur le réseau servent à faire fonctionner le système de consensus de la blockchain.

Ainsi, bien qu’elles aient une utilité, cela dénote tout de même une utilisation réelle très basse de la blockchain Tezos.

Comme nous venons de voir, l’utilisation en termes de transactions journalières n’est pas une si bonne métrique pour les blockchains. Certaines peuvent se vanter d’un grand nombre de transactions, sans que celles-ci n’aient de réelle utilité. Comme le résume très bien Brady Dale de Coindesk :

« Le problème du paiement du gas pour effectuer des transactions est qu’il décourage beaucoup de transactions. L’avantage de payer le gaz pour effectuer des transactions est qu’il décourage beaucoup de transactions. »

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici