Encore un bug bizarre sur Bitcoin SV : pas facile de copier Bitcoin Cash !

Trading du CoinTrading du Coin
5
(6)

OupsiLe Bitcoin SV est un fork du Bitcoin Cash, lui-même forké du Bitcoin. Il semblerait que les deux cryptomonnaies BSV et BCH soient tellement proches l’une de l’autre qu’il arrive que des nœuds BSV se connectent à ceux du Bitcoin Cash… la faute au bazar ambiant inhérent à ces deux petits cousins du vrai Bitcoin. Explications.

Mauvais interlocuteurs

Le réseau Bitcoin SV (BSV) a vu le jour au courant du mois de novembre 2018, suite à un hardfork de la blockchain Bitcoin Cash (BCH). Cette séparation abrupte a été causée par une discorde notable concernant la gouvernance de Bitcoin Cash.

Il semblerait que très peu de modifications aient été apportées au BSV. À tel point que certains nœuds du réseau BSV se connectent à ceux de la blockchain Bitcoin Cash. Cette mauvaise connexion de la part des nœuds BSV a été mise en lumière la semaine dernière sur le GitHub du projet.

En effet, dans certains cas, lorsque les nœuds validateurs de Bitcoin SV passent en “safe mode”, ces derniers se mettent à la recherche de la chaîne la plus longue. Il se trouve alors qu’à leurs yeux, la chaîne en question est celle de Bitcoin Cash, malgré qu’elle soit invalide in fine. Désactiver le safe mode semblerait être la seule solution viable actuellement pour résoudre ce problème.

Point surprenant, le réseau Bitcoin SV existe depuis plus d’un an et il aura fallu tout ce temps aux développeurs pour se rendre compte que leurs nœuds n’avaient pas toujours le comportement voulu. Faut-il sourire ou applaudir la performance d’une mise en pratique (bien involontaire et sans utilité) d’une forme bien curieuse d’interopérabilité des blockchains ?

Le monde à l’envers

Alors que ce type de comportement démontre un faible intérêt porté par les développeurs au projet Bitcoin SV, le cours de la cryptomonnaie BSV continue de s’envoler.

En effet, au cours du mois dernier, celle-ci a connu une hausse vertigineuse de 300%, permettant à son cours d’atteindre des nouveaux records.

Une fois encore, il est légitime de se demander si ces hausses ne seraient pas dues à des investisseurs peu renseignés, qui n’arrivent pas à cerner la différence entre Bitcoin et l’ensemble de ses forks. Une chose est sûre, sur le plan technique, la situation est toujours aussi compliquée : le dernier hard fork Genesis a ainsi semé plus ou moins momentanément la zizanie au sein des opérateurs de nœuds complets.

Pendant ce temps-là, le degré d’utilisation réelle du réseau Bitcoin SV continuera de faire jaser : avec seulement 40 652 adresses de wallets actives sur BSV, et alors qu’une simple application météo avait été responsable à elle seule de 96% des transactions sur le réseau en juillet 2019, difficile de reconnaître autre chose qu’une « valeur économiquement insignifiante » au BSV. Visiblement, techniquement, ce n’est pas beaucoup mieux.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 6

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici