L’USDC en danger ? La folle rumeur démentie par le patron de Circle

Des élèves modèles, et rien de plus – Après la chute à zéro du TerraUSD (UST), le fondateur et CEO de Circle, Jeremy Allaire, ne peut pas ignorer les rumeurs qui s’attaquent à l’USD coin (USDC).

Nerfs à vif : l’USD coin sous son meilleur profil

« Il est compréhensible que certains utilisateurs soient paranoïaques. »

Jeremy Allaire a tout dit… ou presque.

L’effondrement de Terra aura laissé des plaies profondes et toujours ouvertes, dans l’esprit de nombreux investisseurs qui doutent de la capacité réelle des stablecoins à conserver leur parité avec une monnaie fiduciaire.

Tous pourris ! Marchés baissiers aidant, les rumeurs qui annoncent la prochaine catastrophe dans le secteur gagnent plus facilement du crédit. Les ouï-dire apocalyptiques ont pris pour cible l’USDC. « Préparez-vous », qu’ils disaient. « La fin est proche ».

Le contexte a contraint Jeremy Allaire à sortir de son silence pour réfuter ces allégations. Circle et l’USDC se porteraient à merveille. La démonstration tient en une série de tweets du 2 juillet dernier.

La première publication contient un lien pointant vers un billet de blog rappelant les fondamentaux : « Comment être stable ».

USDC : les tweets de Jeremy Allaire pour démentir les rumeurs sur le stablecoin.
Jeremy Allaire rassure ses investisseurs – Source : Twitter

Jeremy Allaire ressort des classiques pour calmer l’angoisse des investisseurs. L’USDC est garanti par des réserves, conservées et gérées par des institutions financières américaines majeures, dont BlackRock et la Bank of New York Mellon.

Le bonnet d’âne, on passe notre tour ! Les autres publications présentent Circle et l’USC coin en bons élèves. Transparence accrue, conformité à la réglementation, partenaires de premier plan : la copie est parfaite. Peut-être un peu trop.

>> Faites vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance, 10% de frais offerts (lien commercial) <<

Circle Yield : un troublant air de déjà-vu

« L’essentiel est que Circle Yield soit réglementé. »

Jeremy Allaire a sûrement fermé la porte un brin trop vite sur ce point.

Ce produit d’investissement construit avec l’USDC contient pourtant des ingrédients qui rappellent d’anciens désastres : des promesses d’un meilleur rendement par rapport aux taux bancaires traditionnels, un placement sécurisé par des bitcoins (BTC).

Que nenni ! Généralisation abusive absurde ! Circle Yield est « sur-collatéralisé », il est « offert comme un titre aux seuls investisseurs accrédités ».

Les discours rassurants, la cryptosphère les connaît. Ils n’ont pas, pour autant, empêché des drames de se produire dans l’industrie.

« Nous partagerons un article de blog cette semaine » concernant Circle Yield, souligne Jeremy Allaire. Plutôt qu’un en gros ou un en bref maladroitement trop synthétique, un billet technique a certainement plus de probabilités de convaincre les plus sceptiques sur un Circle Yield, qui ne ferait peser aucun risque sur l’USDC.

TerraUSD est mort, mais son héritage est lourd à porter pour les autres stablecoins, comme l’USDC ou le Tether (USDT) qui a aussi suscité des inquiétudes.

Luna est terrassée… Besoin de retrouver un environnement serein pour trader vos bitcoins ? Courez vous inscrire sur Binance, LA référence absolue des plateformes crypto. Vous économiserez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour