Aux USA, les ransomwares considérés comme du terrorisme ? Bitcoin et les cryptomonnaies dans le viseur

Biden muscle la lutte contre les ransomwaresL’Administration US annonce de nouvelles dispositions pour combattre les ransomwares. En effet, les hackers ont fait parler d’eux dernièrement en s’attaquant à des géants de leur industrie.

Biden contre les ransomwares en 4 points

Le 1er juin, la porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a indiqué, lors d’une conférence de presse, que la lutte contre les ransomwares est l’une des priorités de l’Administration Biden. Cette dernière étendra ses analyses pour mieux traquer les transactions cryptos relatives aux ransomwares. Ce communiqué de la Maison-Blanche intervient quelques semaines après l’attaque contre Colonial PiPeline et le géant de la viande JBS.

Ransomware

Les efforts de l’Administration se concentreront sur 4 axes :

  • La « surveillance de l’infrastructure et des acteurs du ransomware en étroite collaboration avec le secteur privé » ;
  • La « mise en place d’une coalition internationale » afin de demander des comptes aux pays qui « hébergent des acteurs du ransomware » ;
  • Le développement de l’analyse des transactions cryptos, pour repérer et poursuivre les activités illégales afférentes ;
  • La révision des politiques du gouvernement US en matière de lutte contre les ransomwares.

Un business juteux pour les hackers et leurs chasseurs

En mai 2021, Elliptic a estimé à 90 millions de dollars en BTC le montant des rançons versées au groupe DarkSide. Ce dernier est à l’origine de l’attaque contre Colonial Pipeline durant le même mois. Le hack a entraîné une pénurie de carburant dans plusieurs États. De plus, l’attaque contre JBS a failli entraîner une fermeture de ses usines, avec des risques de pénuries de viande et de hausse de prix de cette dernière dans l’hémisphère Nord.

Caméra et surveillance

Pour y remédier, les agences fédérales US collaborent déjà avec des entreprises d’analyse blockchain, comme Chainalysis et CipherTrace, pour lutter contre le le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et d’autres activités répréhensibles. CipherTrace développe, pour le compte du ministère de la Sécurité Intérieure, des méthodes de traçage du Monero (XMR). Effectivement, l’anonymat qu’il confère en fait l’une des cryptos chouchous des hackers et des criminels en général.

Le géant de l’informatique Acer a également été victime d’un ransomware au premier trimestre 2021. Les hackers ont demandé une rançon de plus de 50 millions de dollars. A qui profite le crime ? Les ransomwares profitent aux hackers, aux sociétés, comme Chainalysis, mais également aux législateurs et aux régulateurs anti-cryptos qui peuvent légitimer un durcissement des réglementations sur les cryptomonnaies.

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour