Colonial Pipeline essuie une énorme attaque par ransomware – DarkSide n’y va pas de main morte

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Colonial Pipeline passe du « côté obscur » – Colonial Pipeline a été victime d’une attaque par ransomware (ou rançongiciel) le 7 mai, qui a entraîné la fermeture volontaire du principal pipeline fournissant 45 % du carburant de la côte est des États-Unis. Cet assaut a été décrit comme la cyber-attaque la plus importante à ce jour contre des infrastructures critiques US.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Ethereum-ETH-trop-tard.png.

Une victime délestée de 75 BTC

La société Colonial, basée en Géorgie, exploite un pipeline crucial pour la livraison d’essence et de kérosène aux États-Unis. Elle a été contrainte de le fermer après l’attaque par ransomware, ce qui a entraîné des pénuries de carburant dans tout le Sud-Est du pays. Entre-autres conséquences, la firme s’est acquittée de la rançon de 75 bitcoins environ 5 millions de dollars -, dès les premières heures qui ont suivi le hack.

Une fois le paiement reçu, les pirates ont fourni à l’opérateur un outil de décryptage pour restaurer son réseau informatique désactivé. L’outil était si lent que la société a continué à utiliser ses propres sauvegardes pour le restaurer.

Le nouveau business modèle des pirates informatiques

Au total, un peu plus de 90 millions de dollars de rançon en bitcoins ont été versés à DarkSide, provenant de 47 portefeuilles distincts. Selon DarkTracer sur Twitter, 99 organisations ont été infectées par le malware DarkSide. Par déduction, il n'est pas interdit de supposer qu’environ la moitié des victimes ont accepté de verser une rançon et que le paiement moyen était de 1,9 million de dollars. Le graphique ci-dessous montre la valeur totale et le nombre de paiements de rançon effectués à DarkSide au cours des 9 derniers mois.

Montant total des rançons payés à DarkSide
Montant total des rançons payés à DarkSide – Source : Elliptic

DarkSide est un parfait exemple de « Ransomware as a Service » (RaaS). Dans ce modèle, le logiciel malveillant est créé par un développeur, tandis que l’affilié du ransomware est chargé d’infecter le système informatique de la cible et de négocier le paiement de la rançon. Ce nouveau modèle commercial a révolutionné les rançongiciels, en les rendant accessible à ceux qui n’ont pas les compétences techniques pour concevoir des programmes malveillants, mais qui ont la volonté et la possibilité d’infiltrer une organisation.

Part des paiements de rançon reçus par les développeurs et des affiliés de DarkSide
Part des paiements de rançon reçus par les développeurs et des affiliés de DarkSide – Source : Elliptic

Les paiements de rançon effectués par les victimes sont ensuite partagés entre l’affilié et le développeur. Dans le cas de DarkSide, le développeur prendrait 25 % pour les rançons inférieures à 500 000 dollars, mais ce pourcentage diminuerait à 10 % pour les rançons supérieures à 5 millions de dollars. Étant donné que la majorité des rançons est payée en bitcoins, il est assez simple de constater cette répartition entre le portefeuille des attaquants et celui du développeur à partir d’un explorateur de blockchains.

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

  1. Marc Van Ranst dit :

    Mais que fait le/la NSA et son millier de brillantes mathématiciennes ! Scandalous ! Pas possible ! N’a même pas vu venir les méchants Rouss, à moins que… ? Même pas « tippé » par le/la GCHQ de sa majesté ? Même les zpions belges n’ont rien vu venir ? Allez dit, c’est pas croyable ! Le miséreux moderne qui obéit à son gouvernement sans broncher, est cerné de partout : ne pas travailler pour un patron ou s’être saigné pour devenir financièrement indépendant [pas bien], argent liquide [déborde de virus, pas bien], bitcoin [affreux, trop sale, poussée de psoriasis pour le chargé de compte de votre banque], liberté de déplacement (plus jamais), etc. Hors, une « attaque » (lol) sur un pipeline, ça ne se détecte même pas ! Va falloir mettre à jour Norton !

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER