Terra (LUNA) : « le vortex de la mort », d’après les régulateurs sud-coréens

La Corée du Sud prévoit des inspections – Les autorités sud-coréennes sont loin d’en avoir fini avec Terra (LUNA). Les régulateurs veulent resserrer l’étau autour du projet, mais également autour des cryptomonnaies en général et des bourses dans le pays.

Le séisme Terra au menu de la réunion des régulateurs sud-coréens

Le Service de surveillance financière (FSS), la Commission du commerce équitable (FTC) et la Commission des services financiers (FSC) en Corée du Sud ont tenu, le 24 mai 2022, une réunion d’urgence à l’Assemblée nationale, suite à l’effondrement du stablecoin TerraUSD (UST).

L’unité d’enquête de la Commission des services financiers a qualifié ce séisme qui a fortement secoué l’industrie crypto, de « tourbillon de la mort ». Elle estime à 100 000 le nombre de détenteurs de LUNA en Corée du Sud avant l’effondrement de la cryptomonnaie. Ce nombre aurait ensuite atteint 180 000 dans les 10 jours qui ont suivi la perte de l’ancrage de l’UST avec le dollar américain.

Les régulateurs prennent donc des décisions. Le Service de surveillance financière a en effet annoncé qu’il prévoyait de réaliser des inspections dans les locaux des entreprises qui fournissent des services financiers liés à Terra.

Les inspections porteront sur différents domaines comme :

  • les services de paiements impliquant Terra ;
  • la gestion de la continuité de ces services ;
  • le statut des fonds retirés ;
  • les normes en vigueur pour la protection des utilisateurs.

Chan-woo Lee, vice président du service annonce que des enquêtes seront menées sur le terrain.. Il s’agit alors de prévenir le risque d’une contagion éventuelle de cette crise sur les marchés financiers traditionnels.

>> Protégez-vous des incertitudes avec les solutions de rendement de Kucoin (lien affilié). <<

Les bourses sud-coréennes sous pression

L’effondrement des tokens de Terra a également conduit les régulateurs à prendre d’autres initiatives pour encadrer encore plus l’industrie crypto.

Le Service de surveillance financière veut créer un service de recherche. Il analysera les risques pesant sur les cryptomonnaies circulant sur les bourses sud-coréennes. Ces cryptomonnaies seront catégorisées en fonction de leur profil de risque.

En outre, la Commission du commerce équitable veut vérifier le niveau de conformité des bourses de cryptomonnaies. L’objectif ? Vérifier que les directives de 2021 concernant les corrections sont appliquées aux conditions générales de vente des exchanges.

16 bourses nationales sud-coréennes sont donc invitées à revoir ces conditions. Elles étaient perçues par la Commission comme étant défavorables à leurs utilisateurs :

« À partir de juin, nous vérifierons intensivement si les recommandations de correction de 20 types de termes et conditions injustes sont mises en œuvre, et nous émettrons un ordre de correction si nécessaire. »

La Commission du commerce équitable souligne également la nécessité d’une « cohérence avec les réglementations mondiales et de renforcer le système coopératif ». Seul cette cohérence permettra l’efficacité du cadre réglementaire encadrant les actifs virtuels.

Terra est peut-être de retour, mais les régulateurs ne veulent pas pour autant passer l’éponge sur la débâcle récente de l’écosystème.

Besoin de tranquillité d’esprit pour vos cryptos ? Explorez les solutions de rendement sûres de KuCoin Earn. Inscrivez-vous vite sur l’exchange crypto de référence KuCoin (lien affilié).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour