Salarié et payé en bitcoins (BTC) ? Un rêve presque à portée de main pour certains précurseurs

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Le Salvador ne sait plus comment s'arrêter – Le ministre salvadorien du Travail et de la Protection sociale a fait une annonce des plus intéressantes. Il voudrait en effet désormais permettre aux entreprises du pays de payer les salaires de leurs employés en bitcoins (BTC). Une impression de déjà-vu ?

Tout travail mérite Bitcoin

Selon la station de radio locale 107.7, Fuego GMV, le ministre du Travail et de la Protection sociale du Salvador, Rolando Castro, discuterait avec des fonctionnaires du ministère des Finances et du ministère de l'Economie, de la possibilité pour les employeurs de payer leurs employés en BTC.

Publication de la station radio 107.7 Fuego GMV - Source : Twitter
Publication de la station radio 107.7 Fuego GMV – Source : Twitter

Pour rappel, l’Assemblée législative a légalisé Bitcoin il y a peu. La loi salvadorienne de 2001 sur l'intégration monétaire prévoit un cadre législatif qui a permis de remplacer à terme le colón salvadorien par le dollar US. Elle dispose ainsi que les salaires et les frais ne peuvent être payés qu'en colónesrarement utilisé dans le paysou en dollars.

Cette loi sera-t-elle étendue ou remplacée, maintenant que Bitcoin a cours légal dans le pays ? Le président Nayib Bukele a présenté un projet de loi aux contours encore flous indiquant que « les contributions fiscales peuvent être payées en Bitcoin ». La loi dispose également qu’« à des fins comptables, le dollar américain sera utilisé comme monnaie de référence ».

Le Salvador continue donc d’œuvrer pour une adoption généralisée de Bitcoin dans le pays, et ce, malgré la grogne du FMI. Le pays bénéficie cependant du soutien de la Banque centraméricaine d'intégration économique (BCIE) qui a annoncé récemment qu'elle offrirait une assistance technique au gouvernement salvadorien afin de faire du BTC une monnaie légale.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Des exemples déjà existants : Miami et l’Australie

On rappellera que le maire cryptophile de Miami, Francis Suarez, a proposé, au mois de février dernier, de payer les employés municipaux en Bitcoin et de laisser la possibilité aux contribuables de s’acquitter de leurs impôts en BTC.

Et en mai 2021, c'était au tour du fondateur du site de comparaison Finder, Fred Schebesta, d'indiquer que son personnel souhaitait entre autres être payé en cryptos. L’entreprise avait mis un an pour concrétiser cette demande « d'un point de vue comptable, salarial et juridique ». Selon News.com.au, les 350 employés de l’entreprise peuvent dorénavant toucher 25 %de leur salaire en BTC.

Et comme si cela ne suffisait pas, Schebesta avait également prédit que les travailleurs australiens pourraient être payés en cryptos dans les 2 prochaines années.

Bitcoin a trouvé un pays d’accueil avec le Salvador, et le « déménagement » a commencé. En outre, les transferts BTC des USA vers le Salvador explosent. A quand une contre-attaque sérieuse des défenseurs du billet vert ?

Bitcoin inéluctable ? Les cryptomonnaies bientôt partout ? Il n'a jamais été aussi important de s'intéresser au sujet et de choisir les meilleurs prestataires. Pour échanger du bitcoin et des cryptos, inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme de référence FTX

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER