Ripple (XRP) débarque sur l’archipel des Palaos pour y créer un stablecoin

Ripple au milieu du Pacifique – L’archipel des Palaos a choisi Ripple (XRP) afin de l’accompagner dans le développement d’un stablecoin. L’objectif est d’offrir au pays, mais surtout aux citoyens, un meilleur accès aux services financiers. Visiblement, la plainte déposée par la Securities and Exchange Commission (SEC) il y a un an, n’a pas eu pour effet d’ôter toute sa crédibilité à la société émettrice du XRP.

Ripple choisie par les Palaos pour son projet de stablecoin

Les Palaos sont un archipel composé de plus de 500 îles situé à l’ouest de l’océan Pacifique, en Micronésie. D’après les données de la Banque mondiale, en 2019, cette République comptait 18 000 habitants et enregistrait un PIB d’environ 268 millions de dollars (soit moins que le prix de certains NFT). Cet archipel vient d’annoncer son association avec Ripple afin de développer un stablecoin, qui a vocation à devenir leur monnaie légale.

Les Palaos sont un archipel composé de plus de 500 îles situé à l’ouest de l’océan Pacifique, en Micronésie. D’après les données de la Banque mondiale, en 2019, cette République comptait 18 000 habitants et enregistrait un PIB d’environ 268 millions de dollars.
Localisation satellite de l’archipel de Palaos – Source : Google View

En effet, pour l’heure, les Palaos ne possèdent pas de monnaie fiduciaire. C’est donc le dollar US qui sert de monnaie légale. En somme, l’archipel se trouve dans la même situation que le Salvador avant que son gouvernement ne fasse de Bitcoin (BTC) une monnaie à cours légal.

Cependant, la République des Palaos ne va pas suivre l’exemple du Salvador, dès lors qu’elle n’a pas l’intention d’adopter une cryptomonnaie en tant que monnaie légale. Au contraire, elle envisage de créer un stablecoin adossé au dollar américain. En outre, cette initiative est aussi différente de la création d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC), puisque les Palaos sont dépourvues de la moindre entité bancaire nationale.

Ainsi, c’est à travers un communiqué de presse que Ripple a annoncé son partenariat avec la République des Palaos. Dans le cadre de son projet de stablecoin, la société va lui fournir un support technique, commercial et politique. Le président du pays, Surangel S. Whipps Jr., a fait part de son enthousiasme à cet égard :

« Dans le cadre de notre engagement à nous diriger vers l’innovation et les technologies financières, nous sommes ravis de nous associer à Ripple. La première phase du partenariat se concentrera sur une stratégie de paiements transfrontaliers et sur l’exploration d’options pour créer une monnaie numérique nationale. »

>> Exceptionnel ! Jusqu’à 200€ offerts à l’inscription pour bien commencer dans la crypto <<

L’heure du renouveau a sonné pour Ripple ?

Dans le cadre de sa bataille judiciaire avec la SEC, Ripple a décidé de publier une proposition de cadre réglementaire relatif aux cryptomonnaies, dans laquelle l’entreprise insiste sur la nécessaire collaboration entre les régulateurs et les acteurs concernés. Le souhait de Ripple vient en quelque sorte d’être exaucé grâce au soutien qu’elle devrait apporter aux Palaos dans les prochains mois.

En outre, le choix de la République des Palaos de s’appuyer sur le XRP Ledger n’est pas anodin. Effectivement, en dépit des attaques des détracteurs de Ripple, le pays estime que l’entreprise présente une expertise conséquente en matière de registres distribués (DLT) et qu’elle offre des avantages indéniables. Le XRP Ledger permettrait aux institutions financières de l’archipel de régler les transactions en quelques secondes et moyennant des frais minimes.

L’autre raison qui a guidé le choix des Palaos est d’ordre écologique. En effet, la République a justifié son choix par le fait que XRP Ledger est neutre au niveau des émissions en carbone et largement moins énergivore que d’autres blockchain comme celle de Bitcoin.

Ce partenariat sera peut-être le premier d’une longue série, car de nombreux pays sont en quête d’initiatives pour se lancer dans les monnaies numériques. À l’instar du Salvador, d’autres pays se dirigent vers l’adoption d’une cryptomonnaie, notamment du bitcoin (BTC), pour contrer l’hyperinflation. C’est d’ailleurs le cas du Zimbabwe où le gouvernement étudie sérieusement cette possibilité.

Séduit par les promesses de Ripple ? Venez faire le plein de XRP sur la plateforme Swissborg. Pour vous y aider, une offre exceptionnelle vous attend : jusqu’à 200€ en cryptomonnaies offerts lors de votre inscription sur la plateforme Swissborg (lien affilié, pour un dépôt minimum de 100€)

Margot Marin

Avocate en devenir, j'ai mis un pied dans le monde des crypto grâce à la passion dévorante de mon partenaire de vie. Je me suis finalement pris moi-même de passion pour ce domaine, et plus particulièrement les interactions entre la blockchain et le droit.

Recevez un condensé d'information chaque jour