Crypto : une pyramide de Ponzi s’effondre – N’est pas pharaon du Bitcoin qui veut !

Pyramide de Ponzi – Le régulateur californien s’attaque à onze entreprises qui proposent illégalement des produits cryptos aux investisseurs, et dont la structure serait celle d’un Ponzi.

Du cannabis aux cryptomonnaies : le régulateur californien face aux pyramides de Ponzi

Le DFPI fait une rafle. Dans un communiqué en date du 27 septembre dernier, le Département californien de la protection et de l’innovation financière a annoncé l’émission d’ordonnances de désistement et d’abstention, à l’encontre de onze entités cryptos et de la finance décentralisée. On leur reproche notamment de fonctionner comme une pyramide de Ponzi. Elles auraient également violé les lois de l’État sur les valeurs mobilières.

Les entreprises concernées par ces mesures sont : Cryptos OTC Trading Platform Limited, Elevate Pass LLC, GreenCorp Investment LLC,  Metafiyielders Pty Ltd, Pegasus, Polinur ME Limited, Remabit, Sity Trade et Sytrex Trade, Vexam Limited, et World Over the Counter Limited.

Le Département californien de la protection et de l'innovation financière sévit contre les pyramide de Ponzi.

Le régulateur décrit ces entreprises comme étant « des exemples classiques de programmes d’investissement à haut rendement ». Leur structure de fonctionnement est similaire à celle des systèmes pyramidaux.

Pour arriver à leurs fins, ces entités auraient l’habitude de tirer profit des derniers véhicules d’investissement « d’opportunité ». Elles auraient exploité précédemment le pétrole, le gaz, et même les investissements dans le cannabis.

>> Pas envie d’être pris pour une pomme ? Obtenez des rendements solides avec AscendEX Earn (lien commercial) <<

Métavers, plateformes cryptos décentralisées et les autres petits mensonges classiques

Le département reproche aux onze entreprises, d’avoir proposé et vendu des titres non qualifiés. Dix d’entre elles auraient, de surcroît, fait des fausses déclarations ou caché des informations importantes aux investisseurs.

Selon le DFPI, neuf de ces entités auraient sollicité des fonds auprès des investisseurs, leur indiquant qu’elles allaient négocier des cryptomonnaies en leur nom. L’une aurait demandé des financements en cryptomonnaies pour développer un logiciel de métavers. Une autre aurait affirmé aux investisseurs, qu’elle était une plateforme financière décentralisée.

Le Département californien de la protection et de l’innovation financière émet des ordonnances de désistement et d’abstention en série, contre les entreprises liées aux cryptomonnaies. Dans le même temps, le gouverneur de l’État a exercé son droit de veto sur les licences cryptos. Le régulateur californien s’en prend à ces onze entreprises cryptos. Il s’était d’abord attaqué à Nexo. La plateforme de prêts se trouve désormais sous les feux croisés de plusieurs organismes de réglementation de différents États, dont New York et Washington.

Ne donnez pas votre argent à n’importe qui. Fiez-vous plutôt à un acteur reconnu de l’écosystème ! Venez profiter de rendements annuels à XX% sur AscendEX Earn.  Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur la plateforme AscendEX (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour