Le crypto-crime ne paie plus – Ils avaient promu Bitconnect, la SEC les condamne à des amendes géantes

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Le jeu en a-t-il valu la chandelle ? – La Securities and Exchange Commission (SEC) revient sur l'affaire BitConnect. Le régulateur financier américain a conclu un accord avec 4 des personnes accusées dans le cadre du scam qui avait coûté des milliards de dollars à ses victimes.

Un accord à 7 chiffres

La SEC s’attaque aux portefeuilles de 4 accusés dans le scam BitConnect, une pyramide de Ponzi qui avait réussi à soutirer des milliards de dollars à ses victimes. Le gendarme financier a ainsi conclu un accord avec Joshua Heppensen, sa fiancée, Laura Mascola, et Ryan Maasen, qui devront payer respectivement plus de 3 millions de dollars, 576 000 dollars et 526 000 dollars. Le dernier de la bande, Michael Noble, devra également s’acquitter d’une sanction financière qui n’a pas été précisée.

Cet accord attend encore l’approbation du juge John Koeltl, qui a demandé des corrections mineures pour s’assurer que les termes soient « scrupuleusement précis ». Concrètement, la SEC reproche aux 4 accusés, en plus de Trevon Brown et Craig Grant, d’avoir fait la promotion du scam BitConnect via des vidéos de témoignage. Elle avait porté plainte en mai denier contre ces 6 promoteurs de la pyramide de Ponzi, alléguant que la société crypto de triste mémoire avaient offert et vendu des titres non enregistrés aux États-Unis.

Trevon Brown et Craig Grant n’ont pas encore pu convenir d’un accord avec la SEC. De son côté, l’Australien de 52 ans, John Louis Anthony Bigatton, qui a également promu BitConnect, doit répondre de 6 chefs d’accusation. Il s’expose à une peine de prison allant de 2 à 10 ans.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

Des bitcoins piégés dans les coffres de BitConnect

BitConnect avait incité, tout au long de l’année 2017, des investisseurs à mettre en gage des bitcoins (BTC), qui ont ensuite été utilisés comme garantie pour emprunter et échanger des BitConnect Coin. La société avait appâté ses victimes avec de belles promesses de rendements « sans risque ».

L’entreprise a subitement fermé ses portes en 2018 après avoir reçu une ordonnance de cessation et d'abstention de la part des régulateurs des États de Caroline du Nord et du Texas. La plateforme de prêt n’était alors plus accessible aux investisseurs qui n’ont pu racheter leurs BTC. Le prix du BitConnect Coin, quant à lui, s’était effondré de plus de 90 %.

Les autorités américaines n’en ont pas fini avec les personnes impliquées dans le scam BitConnect. Elles s’attaquent maintenant aux YouTubeurs et influenceurs cryptos qui ont contribué au « succès » de cette escroquerie de grande envergure.

Les escroqueries crypto et bitcoin représentent la honte d'une industrie qui ne demande pourtant qu'à croître sainement. Pour rester à l'abri des risques, privilégiez les plateformes réputées et connues comme les suisses de Swissborg. Et en ce moment une offre limitée vous permet d'obtenir gratuitement jusqu'à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d'un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur cette plateforme de référence (voir conditions de l'offre sur le site officiel).

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER