Ethereum ether eth

No limit : le hashrate crève le plafond – Ethereum plus sécurisé que jamais ?

Trading du CoinTrading du Coin
4.2
(17)

Les mineurs arrivent en grand nombre – Le réseau Ethereum est au coeur de l’actualité ces derniers temps suite à l’essor de la finance décentralisée. Cette visibilité semble avoir attiré les mineurs en nombre en raison de la croissance du hashrate.

Notre avis sur Ethereum (ETH) »

Le hashrate reprend du poil de la bête

Contrairement à Bitcoin dont le hashrate a majoritairement été en hausse, le réseau Ethereum a connu de grosses variations. Ainsi, le hashrate d’Ethereum a atteint son point culminant en août 2018 avec 295 000 GH/s. Peu après, celui-ci a violemment chuté jusqu’à 139 000 GH/s en février 2019.

Cependant, depuis janvier 2020, on voit qu’il reprend du poil de la bête et vient de dépasser la barre des 200 000 GH/s, une valeur jamais atteinte depuis 2018.

Les mineurs avides de profits

Cette hausse peut s’expliquer par l’arrivée de nouveaux acteurs dans le minage sur Ethereum. Ils sont nombreux à vouloir se lancer ou se convertir à l’ether. Plusieurs raisons ont pu motiver l’arrivée des mineurs en masse.

La principale raison semble être appât du gain. En effet, les frais sur le réseau Ethereum ont explosé ces derniers mois. Cette hausse est due à la congestion causée par des robots traders ainsi que les utilisateurs des protocoles DeFi.

Au final, cette augmentation s’est trouvée être une aubaine pour les mineurs. En effet, ces derniers en récupèrent une grande partie. Si bien que les frais de transaction ont représenté 23 % des revenus des mineurs en juillet. Ces derniers ne représentaient que 10 % en mai dernier.

Parts des frais et des récompenses de blocs dans les revenus des mineurs – Source : TheBlock

En comparaison, la part des frais sur le réseau Bitcoin sur les revenus des mineurs a augmenté de 4 à 8 %, soit 3 fois moins.

En attendant Ethereum 2.0 …

En plus de vouloir profiter des frais extrêmement hauts, une autre motivation peut être envisageable. Certains mineurs pourraient se tourner vers Ethereum tant que le minage est encore possible. Leur objectif : récupérer un maximum d’ETH pour se lancer dans le staking au passage à Ethereum 2.0.

Les bénéfices sont nombreux si ces derniers voient du potentiel dans l’avenir du réseau. Plus-value sur les actifs, diversification de l’activité avec le staking, frais de transaction … Le calcul peut être intéressant.

Le hic ? Ethereum 2.0 est bien avancé, mais la date de son lancement est encore floue. Fin 2020 selon certains, début 2021 selon d’autres. Et encore, seulement si les testnets se déroulent sans accrocs. En attendant, les mineurs vont continuer de s’en mettre plein les poches.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.2 / 5. Nombre de votes : 17

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici