L’Angleterre saisit 250 millions en cryptomonnaies – La guerre contre le blanchiment fait rage

L’Angleterre, bourreau des transactions illégales – Bien que cela ne représente qu’une faible proportion de leurs usages, les crypto-actifs, comme toutes les autres monnaies, sont aussi utilisées pour effectuer du blanchiment d’argent. La police anglaise multiplie ainsi les saisies depuis plusieurs semaines. 

Une quantité phénoménale de cryptos saisie

En début de semaine, la Metropolitan Police de Londres a effectué une saisie de plus de 250 millions de dollars en cryptomonnaies, dans le cadre d’une investigation en cours.

La Metropolitan Police de Londres multiplie les saisies record de bitcoins et autres cryptomonnaies, sur fond de lutte contre le blanchiment

Selon les premières informations, l’investigation a été menée par la cellule des crimes économiques de la Metropolitan Police, suite à des renseignements reçus sur des transferts de fonds illégaux. Interrogée par nos confrères de The Block, la police anglaise n’a pas souhaité révéler si la saisie avait été réalisée en bitcoin ou dans une autre cryptomonnaie. 

Quoi qu’il en soit, il semblerait que les fonds saisis aient été le fruit d’une large opération de blanchiment d’argent.

« Si l’argent liquide reste toujours roi dans le [monde] criminel, à mesure que les plateformes numériques se développent, nous voyons de plus en plus de criminels organisés utiliser les cryptomonnaies pour blanchir leur argent sale. »

Graham McNulty, Commissaire Adjoint à la Metropolitan Police

Bien que l’enquête visant à déterminer l’origine des fonds soit encore en cours, la police a interrogé une femme âgée de 39 ans, déjà suspectée d’être impliquée dans une autre affaire de blanchiment de fonds.

Les saisies de cryptomonnaies se multiplient

La femme en question avait déjà été arrêtée en juin dernier, suite à une première saisie de l’équivalent de 158 millions de dollars en cryptomonnaies. 

À ce moment-là, la police anglaise avait exprimé son souhait d’obtenir plus de pouvoirs pour mettre fin aux transferts de fonds illicites en cryptomonnaies. En pratique, Scotland Yard souhaite des modifications législatives pour compliquer la tâche aux criminels souhaitant recourir aux cryptomonnaies pour effectuer du blanchiment d’argent.

« Les discussions que nous avons portent sur la manière d’aligner les cryptomonnaies sur le même type d’approche que celle que nous avons à l’égard de la criminalité basée sur l’argent liquide. »

Mick Gallagher, Inspecteur de la Metropolitan Police

Il ne serait pas étonnant de voir la police anglaise se munir d’outils tels que ceux proposés par des entreprises d’analyses de blockchains, comme Chainalytics, pour mener à bien leurs investigations et détecter les transferts en cryptomonnaies frauduleux. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

L’Angleterre en première ligne sur les cryptomonnaies

Ces 2 saisies surviennent en parallèle avec la prise de mesures de la Financial Conduct Authority à l’encontre de Binance, concernant l’exercice de ses activités sans autorisation sur le sol britannique.

Annonce de Binance concernant la note de la FCA qui veut brider ses activités
Publication de Binance – Source : Twitter

Plus en détail, ce ne sont pas les services d’exchange de cryptomonnaies de Binance en soi qui posent problème. Ce sont plutôt les produits dérivés d’actifs numériques qui sont pointés du doigt, car cette activité nécessite un enregistrement auprès de la FCA.

Ces déconvenues réglementaires ont notamment poussé la plateforme Binance à mettre fin aux virements SEPA pour ses utilisateurs européens, et ce, pour une durée indéterminée. Heureusement, le géant de la négociation d’actifs numériques ne compte pas pour autant laisser ses utilisateurs européens sur la sellette et a annoncé supprimer les frais pour les achats par carte bancaire. Une aubaine pour les aficionados de cryptomonnaies en Europe !


Amateur de Bitcoin et de crypto ? Une offre exceptionnelle vous permet ces jours-ci d’obtenir gratuitement jusqu’à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour