Robots contre canaris – La crypto-guerre fait rage sur Polkadot pour des prêts plus équitables

Kujira part en guerre contre les bots de liquidation – L’écosystème DeFi est composé de nombreux services financiers décentralisés. Parmi eux, les protocoles de lending permettent d’emprunter ou d’épargner des cryptomonnaies de manière décentralisée. Les équipes de Kujira ont développé une solution, Orca, dans le but de révolutionner les prêts décentralisés. 

Kujira débarque sur Polkadot

Polkadot est une blockchain dite de layer 0. Celle-ci ambitionne de créer un écosystème de blockchains, ayant chacune des caractéristiques spécifiques. Au milieu de cela, le réseau Polkadot permet d’interconnecter et de synchroniser ces chaînes, appelées parachains.

En parallèle, Polkadot dispose d’un réseau de test à grande échelle : Kusama. Kusama se présente comme un réseau “canari”. En pratique, il permet de tester les évolutions, dans un environnement identique à celui de Polkadot. 

Acala est l’une des parachains ayant remporté en premier les enchères qui ont eu lieu sur Polkadot. Ainsi, celle-ci dispose de sa propre parachain sur Polkadot, ainsi que sur Kusama, cette dernière étant appelée Karura. En pratique, Acala se présente comme le “hub DeFi” de Polkadot et propose un environnement dit EVM compatible, permettant d’exécuter des smart contracts nativement créés pour Ethereum. 

Jeudi 3 mars, les équipes de Karura (la parachain de Acala sur le réseau Kusama) ont annoncé l’arrivée de Kujira sur son écosystème. En pratique, Kujira est une équipe de développeur proposant diverses solutions adaptables aux protocoles décentralisés. 

Partenariat entre Karura et Kujira
Image d’annonce du partenariat entre Karura et Kujira.

Dans notre cas, Kujira arrive sur le protocole Karura pour déployer sa solution Orca, une nouvelle manière de gérer les prêts décentralisés. 

>> Inutile de maîtriser le maniement du katana pour gagner des intérêts avec vos USDC sur Kucoin (lien affilié). <<

Orca : une nouvelle vision des prêts décentralisés

Jusqu’à présent, l’écrasante majorité des protocoles dits de lending, à savoir qui proposent des prêts décentralisés, fonctionnent suivant le même schéma. L’utilisateur qui souhaite emprunter dépose un collatéral en cryptomonnaies pour garantir son prêt. 

Dans le cas où la valeur du collatéral venait à tomber en dessous du montant emprunté, alors le collatéral est partiellement liquidé. Cela permet de sortir le prêt de sa zone de défaut.

Cependant, ce sont principalement des bots qui réalisent ces liquidations. Selon les développeurs de Kujira, cela présente certains problèmes :

« Quelques propriétaires de bots ont réalisé d’énormes profits, au détriment de la santé du marché. Leur vente a créé une pression baissière continue sur le prix d’un actif collatéral déjà en chute libre. »

Avec sa solution Orca, Kujira souhaite ouvrir le marché des liquidations à l’ensemble des utilisateurs de la DeFi. Pour ce faire, les liquidations y fonctionnent selon un système d’offres.

« Il vous suffit de faire une offre au niveau de décote que vous souhaitez – à partir de 0 % – et lorsque le marché a besoin de vendre des garanties pour rembourser un prêt, ces offres sont remplies, de la plus petite décote à la plus grande. »

explique l’annonce.

Ainsi, les prêts contractés sur Karura pourront désormais être liquidés par n’importe quel utilisateur en ayant recours à ce mécanisme. 

La mise en place de ce mécanisme permettra notamment de renforcer le stablecoin aUSD créé par le protocole Acala et son protocole canari Karura. 

L’évolution de l’écosystème de Polkadot n’est pas près de s’arrêter là. En effet, en février dernier, Polkadot a alloué 21 millions de dollars au programme “Polkadot Pioneers Prize” visant à financer l’innovation sur le réseau.

KuCoin aussi est à la pointe de l’innovation et vous pouvez en bénéficier. Venez soutenir vos projets DeFi préférés avec les enchères parachains de Polkadot sur Kucoin Earn (lien affilié).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour