Le géant oublié des ICO de 2017 négocie son avenir en justice – 27,5 millions de $ pour se sortir d’affaire ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Le crime ne paie plus – En avril 2020, un groupe d’investisseurs avait lancé un recours collectif à l’encontre de Block.one, la société à l’origine de la cryptomonnaie EOS. Plus d’un an après les faits, Block.one a accepté de mettre la main à la poche pour « consacrer davantage de temps et d'énergie à la gestion de ses activités ».

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

Block.one passe à la caisse…

Ce premier recours collectif contre Block.one avait été fait par 2 investisseurs : Chase Williams et William Zhang. Un recours similaire a ensuite été lancé en mai 2020, par Crypto Assets Opportunity Fund et Johnny Hong. Finalement, les 2 actions en justice ont été fusionnées, et Crypto Assets Opporunity Fund a été désigné comme plaignant principal.

Une fois n’est pas coutume aux États-Unis, la société Block.one est accusée d’avoir trompé ses investisseurs en effectuant une vente de securities non enregistrée et en ayant volontairement gonflé les prix.

EOS face à la justice en 2021

Ainsi, c’est l’ICO menée par l’entreprise entre juin 2017 et mai 2018 qui est pointée du doigt. Celle-ci avait alors permis à Block.one de récolter l’équivalent de 4 milliards de dollars dans le cadre de la vente de son jeton EOS. Un peu plus d’un an après le début des poursuites, Block.one a finalement décidé de régler 27,5 millions de dollars pour clore l’affaire. 

« Block.one estime que cette action en justice était sans fondement et remplie de nombreuses inexactitudes. Cependant, accepter ce règlement nous permet de consacrer plus de temps et d'énergie à la gestion de notre entreprise et à la livraison de nouveaux produits. »

Communiqué de presse de Block.one

… mais quelques zones d’ombre subsistent

Évidemment, il faut désormais que le tribunal accepte ce règlement, ce qui entraînerait la fin des poursuites. 

Cependant, Block.one et Crypto Assets Opportunity Fund, le plaignant principal, n’arrivent pas à trouver un accord sur l’étendue de la responsabilité et des dommages.

Ce serait donc à la Justice de traiter les appels potentiels et de rendre son verdict sur le montant qui pourra être recouvré par chacun des demandeurs. Celui-ci a d’ores et déjà indiqué que les investisseurs en mesure de réclamer moins de 10 dollars ne seront pas compensés.

Une fois cette affaire résolue, EOS pourrait bien en avoir fini avec les déboires judiciaires concernant son ICO. À la fin de l’année 2019, l'entreprise avait déjà dû débourser 24 millions de dollars dans le cadre de poursuites entreprises par la SEC

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER