Flash Loans : tous les détails sur les prêts instantanés sur Ethereum !

Trading du CoinTrading du Coin
4.3
(13)

L’écosystème DeFi ne cesse d’évoluer et de proposer toujours de nouvelles fonctionnalités novatrices. Les flash loans, les prêts instantanés qui ont agité à de nombreuses reprises la sphère de la finance décentralisée, en font partie. 

Retour sur les flash loans

Les flash loans, ou prêts instantanés, sont une catégorie de prêts proposés par l’écosystème DeFi. Cependant, ces prêts n’ont rien de commun : ce sont des prêts qui sont accordés sans collatéral, avec comme unique condition qu’ils soient remboursés immédiatement.

Pas de panique, il est normal que ce concept puisse sembler saugrenu de premier abord : rembourser l’intégralité du prêt au moment de le contracter, quelle drôle d’idée, n’est-ce pas ? Cependant, mis dans le contexte des cryptomonnaies, celui-ci prend tout son sens.

En effet, grâce à la composabilité des transactions sur Ethereum, il est possible d’effectuer plusieurs actions au sein d’une seule et même transaction. Par exemple, contracter un flash loan, l’utiliser de quelconque manière et rembourser le prêt en plus des intérêts, et le tout en une seule transaction.

Visualisation d'une transaction composée de plusieurs actions, dont un flash loan
Visualisation d’une transaction composée de plusieurs actions, dont un flash loan – Source: Furucombo.

Et voilà ! Les flash loans sont aussi simples que cela. Le principal avantage c’est qu’ils ne présentent aucun risque de contrepartie, comme l’a expliqué Albert Dessaint de Blockchain Partner :

« Cette prouesse est rendue possible par la manière de structurer cet emprunt: celui qui emprunte doit contracter, utiliser et rembourser l’argent dans une seule et même transaction sur la blockchain. Par cette structure, le risque de contrepartie est nul car l’argent ne sera prêté que dans le cas où les trois actions sont exécutées de façon certaine. »

Ces prêts sont en partie intéressants car il sont propres à l’écosystème DeFi. Il s’agit de l’un des premiers services exclusifs à la finance décentralisée, comme l’a souligné l’employé de Coinbase Julian Koh sur Twitter :

« Les flash loans sont la chose la plus intéressante dans la DeFi aujourd’hui, parce qu’ils représentent quelque chose qui ne peut littéralement pas être fait dans la finance traditionnelle »

Quelles applications pour ces prêts ?

Dans le contexte des emprunts classiques, il est compliqué de voir l’intérêt pour ce type d’emprunt. Mais une fois de plus, replacés dans le contexte des cryptomonnaies, les flash loans offrent un large panel d’opportunités.

En pratique, ces prêts sont un outil rêvé pour les traders de la finance décentralisée qui cherchent à effectuer de l’arbitrage entre les divers protocoles de l’écosystème. Ainsi, les flash loans leur donne accès à de larges capitaux, sans nécessiter de fonds initiaux.

Quels risques pour les flash loans ?

Nous avons vu précédemment que ces prêts présentaient très peu de risques pour l’emprunteur ou le prêteur, car le remboursement est assuré. Cependant, cela ne veut pas dire que les flash loans sont dénués risques pour l’écosystème.

En effet, ces derniers ont d’ores et déjà été utilisés à plusieurs reprises à des fins néfastes pour l’écosystème. Si ces prêts permettent aux traders d’accéder à d’importants capitaux, ils permettent aussi aux hackers d’accéder à ces mêmes capitaux.

C’est ainsi que plusieurs protocoles ont vu des failles exploitées, principalement grâce au flash loans, qui leur ont permis d’accéder aux capitaux requis pour mener leur attaque à bien.

En février 2020, le protocole bZx été victime de 2 attaques successives, entraînant quasiment 1 million de dollars de pertes en ETH. Ces deux attaques ont été rendues possibles grâce aux flash loans.

« Armé des capitaux empruntés, les traders ont pu manipuler le cours de cryptomonnaies peu liquides sur différentes plateformes d’échange décentralisées et flouer le service bZx sur la valeur de ces cryptomonnaies sans que ne s’enclenchent de garde-fous. », explique Albert Dessaint concernant l’attaque.

Plus récemment, en juin 2020, le protocole Balancer a à son tour subi une attaque, rendu une fois de plus possible par les flash loans. Montant des pertes : 500 000 dollars en actifs ERC-20.

Une fois de plus, ce produit issu de l’écosystème cryptomonnaie est une arme à double tranchant. D’un côté, pain bénis pour les traders et de l’autre une source de liquidité pour les hackers, les flash loans n’ont pas fini de faire parler d’eux.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 13

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici