DeFi : Sui Network lance son Testnet pour ouvrir le Web 3 à tous

Un nouveau challenger met les gants – Avec leurs applications décentralisées (dApps), les plateformes de smart contracts formeront l’épine dorsale de la prochaine évolution d’Internet, le Web3. Si le réseau Ethereum (ETH) a été précurseur dans la matière, des projets promettant de nouvelles innovations voient le jour. C’est le cas de Sui Network (SUI) qui promet de fortes avancées dans le domaine de la scalabilité et du nombre de transactions par seconde (TPS).

Sui Network, un concurrent à Aptos pour la prochaine génération de Layer 1 ?

Sui Network, ou Sui, est une blockchain de couche 1 (Layer 1) comme Bitcoin ou Ethereum. En contraste à des réseaux dits « Layer 2 » (de seconde couche) qui se base sur les réseaux d’autres blockchains, comme le Lightning Network de Bitcoin, ou Polygon pour Ethereum.

Ce projet explique vouloir développer la capacité d’accueillir le « prochain milliard d’utilisateurs » du Web3. Son équipe, regroupée au sein de la société Mysten Labs, est notamment composée d’anciens ingénieurs de Meta (ex-Facebook).

La construction du réseau Sui vient récemment de franchir une nouvelle étape, puisque le projet a annoncé le lancement de son Testnet ce 17 novembre 2022. La prochaine étape sera évidemment le lancement d’un réseau principal (Mainnet) en 2023.

« Bonjour chers validateurs ! Une étape importante pour les livres d’histoire de Sui : le Sui Testnet Wave 1 est en ligne ! Il s’agit d’un pas énorme vers un Mainnet Sui décentralisé, car c’est la première instance d’un réseau Sui avec des opérateurs ne faisant pas parti de Mysten Labs. (…) »

Sui lance son Testnet pour révolutionner le Web3.
Compte Twitter @SuiNetwork

>> Pour vos achats crypto, inscrivez-vous sur la plateforme Bitget (lien commercial) <<

Ouvrir la finance décentralisée à une adoption de masse

Le Testnet de Sui arrive quelques semaines après le lancement du réseau principal d’Aptos (APT). Ce dernier, également composé d’anciens de Meta, repose aussi sur le même langage de programmation : Move.

Ce langage avait été développé à l’origine pour le projet – aujourd’hui abandonné – de crypto de Facebook, Diem (ex-Libra). Move a une syntaxe qui se veut facile à comprendre, et il permet une compatibilité/interopérabilité avec d’autres plateformes existantes. En tout cas, les équipes de Sui ne cachent pas leurs grandes ambitions pour apporter la DeFi (finance décentralisée) à tous, grâce à leur nouvelle approche conceptuelle :

« L’intention de Sui est d’établir une nouvelle norme pour l’infrastructure du Web3. Contrairement aux autres blockchains, Sui utilise un modèle de données orienté objet pour représenter les actifs numériques. (…) »

Les innovations dans la cryptosphère arrivent à une vitesse jamais vu auparavant. Même la révolution d’Internet a pris quelques décennies pour arriver à l’adoption de masse où elle se trouve aujourd’hui. Si vous souhaitez en savoir plus sur le projet de Mysten Labs, lisez ce guide technique détaillé de Sui Network, pour savoir ce que nouveau challenger d’Ethereum cache sous le capot.

Les évènements de la semaine passée et la faillite de FTX sont là pour nous rappeler qu’il faut rester prudent dans cet écosystème encore bien jeune. Prenez l’habitude de faire preuve d’une saine méfiance. Pour acheter vos cryptomonnaies, inscrivez-vous dès maintenant sur Bitget et commencez à vous familiariser avec le monde passionnant de la technologie blockchain (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour