DARFChain ICO : une solution complète pour la gestion comptable des crypto-startups

Le protocole blockchain est en train de faire entrer l’économie numérique dans une nouvelle ère. Il a le pouvoir d’apporter de la transparence et de l’efficacité dans de nombreux secteurs économiques. Tous ces changements sont autant d’opportunités qui permettent la création de nouveaux business model, notamment autour des tokens. Le projet DARFChain vise à créer une plateforme sur une blockchain publique pour rendre plus transparent le financement et la comptabilité des entreprises, en leur permettant également de créer leurs propres actifs numériques.

Ceci est un article sponsorisé réalisé dans le cadre de la campagne de bounties du projet.

Qu’est-ce que DARFChain ?

DARFChain est l’acronyme de “Distributed Accounting, Resource and Financial system in blockchain”. DARFChain est une plateforme de gestion comptable 2.0. Quiconque monte aujourd’hui une entreprise liée de près ou de loin au phénomène de la “tokenisation” sait à quel point la gestion comptable dans ce type d’environnement est floue. Et encore, ne parlons pas des projets émettant leurs propres tokens qui évoluent dans une zone grise juridique, ce qui ne les empêche pas d’obtenir la confiance des investisseurs et de lever des millions d’euros.

La plateforme de DARFChain s’inscrit dans ce paradigme. Le projet vise à mettre en place une plateforme dite “ERP”. Une plateforme ERP est un prologiciel de gestion intégré (PGI en français). Ce type de logiciel est utilisé par toutes les entreprises de comptabilité. Ces logiciels ont un “core” auquel vient se greffer tout un tas de modules en fonction des besoins de l’entreprise. Nul doute que ce type de prologiciel va être amené à évoluer dans cette nouvelle économie des tokens.

Plutôt que d’ajouter des modules à un prologiciel existant, DARFChain ambitionne de lancer sa propre plateforme comptable distribuée, immuable et fiable qui intègre les avantages des applications ERP avec les avantages de la technologie Blockchain. Sur le site officiel elle est décrite comme « une toute nouvelle façon de gérer les entreprises dans le monde de la tokénisation ». Parmi les arguments principaux du projet :

  • Les porteurs de projets passant par DARFChain pour se financer seront contraint de se soumettre aux normes comptables de la plateforme, mais les aidera également à mieux gérer leur projet grâce à un système de comptabilité analytique intégré. Du côté investisseurs, cela permettra d’augmenter la confiance que l’on peut accorder aux porteurs de projets en améliorant le suivi de leur investissement, et surtout de l’utilisation qui en est fait.
  • Les entreprises traditionnelles – comprendre “non tokenisés” – pourront également utiliser ce logiciel en profitant de tous les avantages du protocole blockchainfiabilité, immuabilité des données enregistrées – et leur offrira un système “plug and play” pour tokeniser leur business model en émettant leurs propres tokens.
  • On ne peut pas parler de tokenisation sans parler des smarts contracts. Ces contrats 2.0 permettent de réaliser des transactions soumises à condition de manière automatique dès que ces conditions sont réalisées. DARFChain permettra aux entreprises utilisant la plateforme de “smart contractiser” leurs relations contractuelles existantes. Utiliser DARFChain pourrait ainsi permettre à de nombreuses entreprises de faire des économies en profitant de la désintermédiation rendue possible par ces nouvelles technologies.

Le DARFToken : un token “utility”

La plateforme de DARFChain sera basé sur la plateforme ERP open source “Odoo”. Le modèle économique de base sera de type “freemium”, la plateforme sera gratuite à l’installation mais DARFChain se financera à travers une commission de 15% à 20% sur les transactions réalisées au sein de sa plateforme. Ces commissions pourront varier en fonction de la rapidité avec laquelle l’utilisateur veut qu’elle soit traitée.

Le DARFToken sera ainsi l’unique intermédiaire d’échange. Il va falloir que DARFChain réussisse à offrir des services qui intéressent les utilisateurs en leur apportant une réelle valeur ajoutée dans la gestion de leurs projets. Le seul fait que DARFChain veuille “smart-contractiser” des business existants laisse penser que la demande pourrait bien être là. On précise également que les tokens seront distribués dans une quantité limitée, l’offre sera donc fixe.

La distribution des tokens DARF sera réalisée conjointement sur les plateformes Waves et Ethereum. L’ICO a débuté le 1er novembre 2017 et se terminera le 12 décembre. Un maximum de 84 000 000 tokens seront émis lors de la vente et aucun autre ne sera créé par la suite. Vous pouvez participer à l’ICO en achetant des tokens en bitcoin (6875 satoshis), en litecoin (0.007489 LTC), en ethereum (0.001626 ETH), et en waves (0.12458 waves). Vous pouvez en savoir plus sur la vente des tokens DARFChain sur le site officiel.

Conclusion : DARFChain ou l’anticipation de la tokénisation du monde

Les arnaques sont nombreuses dans le monde crypto. La facilité avec laquelle il est possible de réaliser une levée de fond par l’intermédiaire d’une ICO et l’absence de régulation ne peut qu’attirer des individus malintentionnés. DARFChain pourrait faire partie de ces acteurs crypto qui permettront de remettre un peu d’ordre dans ce secteur économique émergeant. En permettant aux investisseurs d’avoir un réel suivi de leur investissement grâce à une blockchain, peut-être que DARFChain réussira à convaincre les projets sérieux.

Même si DARFChain met en avant le côté “anti scam”, ce n’est pas le seul atout du projet et de la plateforme. En offrant un ERP adapté à cette nouvelle économie – qualifiée de tokenomy par DARFChain – elle pourrait bien simplifier la vie d’un grand nombre de crypto-entrepreuneurs dans la gestion de leur comptabilité. Cependant, elle ne s’adresse pas uniquement aux crypto-entreupreuneurs, et l’aspect “smart-contractisation” de business déjà existants ne peut que séduire.

Si vous souhaitez participer à l’ICO de DARFChain et soutenir Journalducoin, utilisez notre lien affilié.

Attention : Ceci est un article rédigé dans le cadre d’une campagne de bounties. Vous devez faire vos propres recherches avant d’investir et assumer l’entière responsabilité de vos décisions. Les scams sont nombreux et nous vous conseillons fortement de mener une enquête sur l’équipe et la faisabilité du projet. Cet article est une présentation et ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement. Le Journal du Coin ne peut pas passer à côté des ICO, mais ne peut également pas réaliser des enquêtes approfondies sur les projets présentés.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Romain

Cofondateur du Journal du Coin et crypto-addict depuis de nombreuses années. J'aime partager ma passion et aider les nouveaux arrivants à évoluer dans cet univers.