D’après le président de Xapo, nous assistons à une ère d’extinction des altcoins

Alors que Xapo, le wallet de bitcoins permettant le cold storage (stockage à froid), se porte bien depuis que la société a obtenu le « Saint Graal » que constitue la BitLicense de l’État de New York, le président de Xapo n’est pas aussi optimiste quant à l’avenir des altcoins.

Extinction de 90% des altcoins : pessimisme ou réalisme ?

Alors que le marché des altcoins a fortement chuté ces derniers jours, certaines cryptos connaissant des baisses jusqu’à 80 voire 90 % de leur plus haut cours de l’année, certaines idées passagères peuvent venir à l’esprit.

Cela semble être le cas pour Ted Rogers, le président de Xapo, qui a exprimé son pessimisme (ou son réalisme, diront certains) via un tweet sur compte officiel :

« Nous pourrions être au cœur de l’événement d’extinction pour les « cryptoactifs » que de nombreux [Bitcoin] maximalistes ont prédit. Plus de 90% de la liste @CoinMarketCap pourrait finir par disparaître – et cela pourrait arriver dès maintenant. En attendant, la baisse du prix du BTC représente une opportunité incroyable d’acheter plus de bitcoins. »

Car la baisse dramatique des cours des altcoins s’accompagne également de la hausse continue de la dominance du Bitcoin, qui a atteint son plus haut depuis de le début de l’année 2018, avec – à l’instant où cet article est rédigé – une part de 53,6 % de la valorisation totale du marché des cryptomonnaies.

Capitalisation Totale Marché en Pourcentage (dominance) source : coinmarketcap

Valorisation globale qui elle-même lutte avec la barrière psychologique des 200 milliards de dollars, support qui a d’ailleurs été brièvement enfoncé ce mardi 14 août, avant de revenir légèrement au-dessus à cet instant.

D’après CCN, ce déclin des altcoins pourrait être en partie lié au début de la décroissance du nombre d’ICO, entraînant avec elle la baisse du cours de l’ether (ETH). ICO dont les startups ont souvent accepté des ETH en échange de leurs tokens : ces ethers sont amenés à être vendu pour financer ces projets, ce qui pourrait engendrer un cercle vicieux.

Investisseur institutionnel, investisseur particulier : même processus de réflexion/investissement ?

Sans être Bitcoin maximaliste (votre serviteur, rédacteur de cet article, ne l’est pas spécialement), il faut essayer d’anticiper au mieux le marché : quand un investisseur débarque sur le marché des cryptomonnaies, dans quelle première crypto va-t-il commencer à investir ?

Normalement, objectivement, Bitcoin est la première qui a dû vous venir à l’esprit (ou alors votre fanatisme pour une autre crypto vous aveugle, relisez la question et mettez-vous à la place d’un nouvel arrivant dans notre monde des cryptos).

Maintenant, croyez-vous que les grands fonds d’investissements nous sont très supérieurement intelligents, ou pensez-vous qu’ils auront le même premier réflexe : Bitcoin first !

Mais après Bitcoin, leur réaction pourrait être la même que celle des « modestes » investisseurs particuliers : diversification !

L’avenir s’annonce passionnant, car une seule chose est sûre : seuls les meilleurs survivront, c’est la loi de l’évolution !

[es_tradingview symbol= »btcusd » interval= »D » height= »350″ colors= »Light »]

Sources : CCN ; Bitcoinist || Image from Shutterstock

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour