Bitcoin et la crypto, problème de « sécurité nationale » ? Le président US brandit le spectre du terrorisme

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Les cryptomonnaies s’invitent au G7Joe Biden et son équipe veulent désormais un plan d’actions pour lutter contre les ransomwares. Bitcoin et les cryptomonnaies sont sans surprise placées dans le box des accusés.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

Les cryptomonnaies : ennemi d’Etat

Le 7 juin, lors d’un point de presse, le conseiller à la sécurité nationale de Biden, Jake Sullivan, a annoncé que le président s’exprimerait sur le rôle des cryptomonnaies dans l’attaque contre le Colonial Pipeline en mai 2021 et d’autres ransomwares. La Maison-Blanche a apporté une réponse forte et rapide face à ces attaques qui auraient pu provoquer des pénuries de carburant dans plusieurs Etats.

Selon Sullivan, Joe Biden et son Administration souhaiteraient repartir avec un plan d’actions pour lutter contre les ransomwares après le sommet du G7, qui se tiendra du 11 au 13 juin 2021 au Royaume-Uni. Sullivan a indiqué que ce plan qui couvrirait un certain nombre de domaines critiques portera notamment sur la « manière de relever le défi des cryptomonnaies ».

Par ailleurs, l'homme a déclaré que les cyberattaques étaient une « priorité de sécurité nationale », tout en pointant du doigt les cryptomonnaies qui restent les moyens de paiement des rançons. Les autres domaines concernent la résilience face à ces cyber-attaques et le partage d’informations avec les autres démocraties.

Un crypto-mutisme inquiétant

Le conseiller à la sécurité nationale n’a pas mâché ses mots contre les cryptomonnaies, alors que Biden est resté silencieux jusqu’à aujourd’hui sur les cryptomonnaies et la blockchain. En juillet 2020, alors que ce dernier était candidat aux élections présidentielles US, il avait déclaré ne détenir aucun bitcoin.

L’Administration Biden, quant à elle, se penche sur une mise à jour de la réglementation financière et monétaire. Le récent krach de Bitcoin ne joue pas en faveur des cryptos. La forte volatilité des marchés pourrait légitimer la mise en place de restrictions entravant le développement des cryptomonnaies.

Les anti-cryptos n’hésiteront pas à jouer l’amalgame entre cryptomonnaies et hackers. Les ransomwares seront-ils bientôt catégorisés comme des actes terroristes aux Etats-Unis ? Les cryptomonnaies deviendraient alors officiellement une monnaie terroriste : de quoi donner le sourire à un Donald Trump qui s’est attaqué récemment à un bitcoin qui serait « une arnaque contre le dollar ».

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER