Cryptomonnaies : il vole 100 millions de dollars avec une énorme pyramide de Ponzi, ça finit mal

Un jeu perdant-perdant – Récemment, une démonstration d’arnaque de type schéma de Ponzi a été faite par un crypto-enthousiaste. Il voulait prévenir les investisseurs de cette nouvelle classe d’actifs représentés par Bitcoin (BTC) et ses semblables. Et il a bien sûr remboursé l’intégralité des sommes détournées. Mais dans notre cas du jour, les crypto-investisseurs bernés ont perdu des millions de dollars. L’auteur du scam se retrouve devant les juges. L’arnaque crypto ne paie pas toujours.

>> Pour acheter du Bitcoin sans compromis sur la sécurité, c’est sur PrimeXBT (lien commercial) <<

Chute d’EmpiresX : un nouveau Ponzi échoue directement à la case prison

Les escroqueries se suivent et se ressemblent malheureusement dans la cryptosphère. L’enthousiasme pour les nouvelles technologies liées aux blockchains et cryptomonnaies grille les ailes de beaucoup d’investisseurs. Ces derniers sont, en effet, un peu trop naïfs sur des promesses trop belles pour être vraies.

Le dernier scam en date à être tombé dans les filets du Department of Justice (DoJ) des États-Unis est la plateforme « d’investissement » du nom de EmpiresX. Un de ses principaux acteurs, Joshua David Nicholas, était accusé d’avoir mené un schéma pyramidal, ou Ponzi. Ce dernier a permis d’extorquer un total de 100 millions de dollars à des crypto-investisseurs.

Selon le communiqué de presse du DoJ publié ce 8 septembre 2022, l’accusé a plaidé coupable pour le chef d’accusation de conspiration en vue de commettre une fraude relative à des valeurs mobilières (securities). Il encourt ainsi une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison.

Toujours la même fausse promesse : des rendements magiques

L’homme de 28 ans, originaire de Floride, a manifestement mené et promu un système de Ponzi somme toute assez classique. Se présentant comme « trader en chef », il aurait fait des déclarations frauduleuses sur un « robot de trading aux rendements garantis ».

En réalité, lui et ses comparses d’EmpireX ont payé les soi-disant rendements des premiers investisseurs avec l’argent obtenu des investisseurs ultérieurs. C’est-à-dire la définition même d’une pyramide de Ponzi transformée en arnaque crypto.

De plus, et contrairement aux fausses déclarations des membres d’EmpireX, la société n’a jamais été enregistrée auprès des services de la Securities and Exchange Commission (SEC). Le gendarme financier américain a justement déposé une plainte civile (en juin dernier) contre l’accusé et certains de ses complices. Les années de prison vont donc certainement s’accompagner de très lourdes amendes.

Si la plupart de ces escrocs finissent par être rattrapés par la justice, certains arrivent à jouer les fugitifs pendant longtemps. C’est le cas de Ruja Ignatova, alias la « Cryptoqueen », fondatrice du Ponzi OneCoin, qui est toujours activement recherchée, par le FBI notamment.

Vous cherchez à investir dans les cryptomonnaies en toute sécurité ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur PrimeXBT la plateforme pour trader les cryptos, mais aussi les matières premières et les devises (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour